Confluent

Confluent

Situation

  • Quand tout sera aménagé, il suffira de suivre la Saône en rive gauche et le Rhône en rive droite au sud du viaduc de la Mulatière et du pont Pasteur. En attendant, on peut passer en bord de Saône et un passage a été réservé pour les piétons dans le chantier.

  • En 2015, la promenade de Saône est en place en suivant le quai Rambaud, coté Rhône, c'est le pont Raymond Barre qui offre la meilleure arrivée au promeneur ou au passager du tram.

Architecture

  • Pour l'heure, elle est minimale, une digue descend en pente douce pour arriver au niveau de l'eau. Trois grands plots distribuent les bateaux en aval. Deux cheminements partent au niveau de chaque fleuve au dessous d'un perré de pierre qui soutient un plateau en chantier masqué par une palissade.

  • Tout l'espace est dédié au musée des Confluences, énorme édifice pointant vers le sud, couvert de surfaces vitrées comme un cristal taillé. Il est entouré de larges esplanades de béton et largement ouvert en dessous ménageant des passages et un bassin.

  • Au sud, le jardin descend vers la pointe du Confluent.

Dédicace

  • Un Confluent est un point de rencontre entre deux cours d'eau.

  • Il ne faut pas parler de Confluent, toute la partie sud de la presqu'île s'appelle la Confluence.

  • Il y a un second Confluent à Lyon, joli mais beaucoup plus modeste. Les ruisseaux d'Arche et de Rochecardon confluent rue de Saint Cyr, au départ de la rue des Rivières avant de continuer sous la chaussée.

  • Les eaux de la Saône, tirant vers le vert, et celles du Rhône, vers le bleu s'y mêlent.

Histoire

  • Le Confluent a beaucoup bougé. Aux temps antiques, il se faisait au pied de la colline de la Croix Rousse avec différentes îles en aval. Il en est resté une sorte de canal au niveau des Terreaux jusqu'au 17e siècle.

  • En 1553, Guillaume Guéroult décrivant toutes les villes d'Europe déclarait les deux fleuves de Lyon somptuosités émerveillables.

  • Jusqu'à la fin du 18e siècle, le Confluent se faisait en aval de l'abbaye d'Ainay. L'orientation de la rue de Fleurieu et une plaque au 1 quai Joffre en témoignent encore.

  • L'ingénieur Perrache a proposé puis fait construire la digue qui a repoussé le Confluent à son emplacement actuel.

  • En 1789, c'était un lieu touristique et Edward Rigby en fait la relation dans ses lettres de voyage de juillet 1789.

  • En 1901, on a vu les premières mouettes à Lyon, excitant une curiosité qui leur a valu les honneurs du Progrès.

  • En 1929, on a décidé de combler la lône au sud du pont Pasteur pour y établir un terrain bouliste qui est resté actif jusqu'à la fin du 20e siècle.

  • Le terrain bouliste a alors été transféré à Dardilly et le département a entrepris la construction d'un musée pour remplacer le musée Guimet. Fin 2005, le boulodrome était rasé, restaient vingt sept hectares à construire.

  • L'accès au confluent a été fermé et le terrain est resté des années en chantier par défaillance de l'entreprise de terrassement. La coopérative d'architectes Coop Immelbau doit y établir un bâtiment en forme de cristal, nouvelle entrée monumentale de Lyon.

  • En cette année 2010, on peut à nouveau s'y promener.

  • Le jardin a ouvert en été 2015, au sud du musée.

Art et associations

  • L'ouverture du musée est prévue pour dans bien longtemps, ce qui s'est avéré être décembre 2014.

Commerces et services

  • Les commerces accompagneront probablement la visite des collections.

  • Un bar a été placé au dernier étage, un petit promontoire offre une vue originale sur la ville.

Juillet 2010, octobre 2015 pour le jardin.

Publié le
Dernière mise à jour :
Auteur :
Publié par : ruesdelyon.nethttp://www.ruesdelyon.net/img/rue-de-lyon-logo-1476775263.jpg

Avis

Donnez votre avis

Confluent

Confluent

Quand tout sera aménagé, il suffira de suivre la Saône en rive gauche et le Rhône en rive droite au sud du viaduc de la Mulatière et du pont Pasteur. En attendant, on peut passer en bord de Saône et un passage a été réservé pour les piétons dans le chantier.