Les ponts de la Saône

Les ponts de la Saône Agrandir l'image

 

 

La Saône est sinueuse sur les derniers kilomètres qui la séparent du Rhône, dans le nord de la ville, elle passe au travers du défilé de Pierre Scize, plus au sud, elle est adossée sur sa rive droite à la colline de Fourvière ce qui donne une atmosphère intime, surtout sur les passerelles qui contraste avec le caractère grandiose du Rhône.

Le passage entre les collines a depuis 150 ans excité les rêves des architectes, on peut voir un étonnant dessin aux archives municipales d'une ville écrasée par un immense pont qui n'a jamais été réalisé.

Les Lyonnais ont habité au bord de la Saône depuis le début de l'histoire de la ville. Il est très probable mais toujours pas prouvé que les romains aient installé un pont reliant la rive droite à l'île des Canabae ou se situaient de nombreux entrepôts.

L'emplacement le plus probable est celui qu'ont choisi les bâtisseurs du Xième siècle pour construire le pont de pierre dont vous pouvez voir une image à gauche, c'est à dire de la loge du Change à saint Nizier en utilisant un rocher qui surnageait au milieu de la Saône.

Dans les années 1630, on va créer deux nouveaux franchissements. Le pont de l'Archevêché et le pont saint Vincent. Si on a détruit le vieux pont pour des raisons de navigation, ces deux ponts ont été conservés puis reconstruits jusqu'à aujourd'hui sous le nom de Bonaparte et la Feuillée.

En 1744 les ponts de Serin et d'Ainay apparaissent.

Puis en 1848, il y a 13 ponts, autant qu'aujourd'hui.

Cent ans après, en 1944 tous ces ponts qui sont devenus vénérables sont dynamités par l'armée allemande en retraite. Seules les passerelles Saint Vincent et de l'Homme de la Roche échappent à la destruction. Ils seront tous reconstruits à l'exception du pont d'Ainay dont on voit bien l'emplacement en se promenant au bord de Saône.

La particularité des ponts lyonnais et surtout sur la Saône est le grand nombre de passerelles ouvertes aux seuls piétons. Pour l'agrément de la ville, on peut regretter la destruction du pont de pierre et de l'arche merveilleuse sur laquelle s'élevaient des maisons et qui fut le théâtre de fêtes jusqu'à la renaissance.

Tous les ponts de la Saône

Pont Bonaparte

Pont du Change  

Pont Clemenceau ou pont Mouton

Passerelle Paul Couturier

Pont la Feuillée   

Passerelle de l'Homme de la Roche

Pont de l'île Barbe

Pont Maréchal Juin

Pont Kitchener Marchand  

Pont Koenig 

Pont Mazaryk

Pont de la Mulatière  

Passerelle du Palais de Justice

Passerelle Saint Georges (Paul Couturier)

Passerelle Saint Vincent

Pont Schuman

 

Publié le
Dernière mise à jour :
Auteur :
Publié par : ruesdelyon.nethttp://www.ruesdelyon.net/img/rue-de-lyon-logo-1476775263.jpg

Avis

Donnez votre avis

Les ponts de la Saône

Les ponts de la Saône