Passage des Gloriettes

Passage des Gloriettes




Situation


  • Le passage des Gloriettes se prend montée Bonafous. Le véritable passage est inaccessible, il mène à la montée Soulary.


Architecture


  • La partie accessible est faite de deux plates-formes, une large, appuyée sur d'impressionnants contreforts de béton. Un escalier fermé permet de l'escalader aux services de sécurité. Au fond, un portail mène à quelques immeubles à flanc de colline.

  • Au-dessus, une sorte de balcon entre un mur de jardins et une rambarde va jusqu'au véritable passage. La vue y est magnifique sur l'est lyonnais, la colline de Rillieux et son château d'eau, la grande masse de végétation qui débute au parc de la Tête d'Or, les sixième et troisième arrondissements, l'enfilade des ponts du Rhône et les toits de la Presqu'île.

  • Une porte de fer verte interdit l'accès à la sortie vers la montée Soulary, on devine un escalier étroit entre deux murs de jardins couverts de rosiers.


Dédicace


  • Les Gloriettes étaient des petites maisonnettes marquant l'angle d'un mur de propriété.

  • En 1696, on voit déjà mention de la Gloriette à cet endroit sur une copie du plan scénographique.


Histoire


  • Cette pente a été occupée au milieu du 19e siècle, deux murs d'enceinte ont laissé un passage.

  • En 1981, la colline s'est effondrée sur le cours d'Herbouville, l'entrée du passage a été reconstruite sur le nouveau mur de soutènement.


Art et associations


  • Le passage en est dépourvu.


Commerces et services


  • Le passage sert de parking.



Mai 2006

Publié le
Dernière mise à jour :
Auteur :
Publié par : ruesdelyon.nethttp://www.ruesdelyon.net/img/rue-de-lyon-logo-1476775263.jpg

Avis

Donnez votre avis

Passage des Gloriettes

Passage des Gloriettes

Le passage des Gloriettes se prend montée Bonafous. Le véritable passage est inaccessible, il mène à la montée Soulary.

30 autres entrées dans la même catégorie :