Dans les jardins du premier

Dans les Jardins du Premier

  • Le premier arrondissement de Lyon est le plus minéral de tous les arrondissements de Lyon dont les tableaux comparatifs nous apprennent qu'elle est elle-même l'une des villes les plus denses de France.

  • Heureusement, les religieux, les pentes, les démolitions, les particuliers, les fortifications, les hôpitaux ou les écoles nous ont ménagés quelques îlots de verdure que je vous propose de parcourir.

  • Le départ se fait depuis le quai saint Vincent sur les bords de Saône.

  • Prenez le passage Gonin qui s'élève doucement puis violemment en lacets entre les arbres.

  • Hormis ce départ, comme il s'agit d'une boucle, on peut partir de n'importe quel point.

  • Déjà réchauffés vous vous retrouvez à une fourche dans le jardin des Chartreux. Partez sur la gauche en vous délectant des magnifiques vues sur Fourvière et le val de Saône. Une pelouse plantée de magnifiques magnolias grandiflora est une halte appréciée pour contempler les immenses fleurs.

  • Longez la barrière jusqu'au bout du parc ou de nombreux bancs et recoins appellent à la pause. Revenez ensuite par l'allée haute du parc que vous ne quitterez que quelques mètres pour vous retrouver place Rouville qui possède une vue dégagée sur les toits de Lyon, de nombreux bosquets et, sur la gauche, un parterre de fleurs renouvelées chaque saison qui trace le nom de la place en lettres de fleurs. En ce mois de mars, la tonalité était d'un violet du meilleur effet.

  • Au-delà des fleurs, un escalier vous montera jusqu'à la rue de Flesselles. Cette rue étant la plus minérale de notre parcours, je vous conseille d'entrer à droite faire un petit tour dans les jardins de l'hôpital. Ensuite, visez les platanes de la place Morel en jetant tout de même un oeil sur la cour de récréation du lycée Flesselles ou sur l'impasse à gauche ou le dôme de saint Bruno vous apparaîtra au-dessus des branches.

  • Traversez la place et engouffrez-vous dans les galeries, juste en face de vous. Vous en ressortirez au coeur du parc Suter entièrement réaménagé en 2003. Plusieurs cheminements vous permettront de rejoindre le haut de ce parc. Si vous avez une âme d'enfant, des toboggans vous redescendront jusqu'en bas. Si vous avez une âme de botaniste, ébahissez-vous devant le Gingko Biloba, et si vous êtes en plein hiver ensoleillé, profitez de la remarquable exposition de ce parc pour vous reposer ou lire au soleil.

  • Ressortez à droite par la rue de Vauzelles, puis à gauche rue de l'Alma qui mène à une esplanade au dessus des jardins de la montée Allouche. La vue du haut vaut le coup et il y a quelques bancs. Si vous négligez ces bancs, entrez dans les jardins de l'hôpital saint François d'Assise en terrasses dominant Lyon. Ils semblent désormais fermés.

  • Prenez à gauche la rue Saint François puis à droite la rue de Crimée où se cache le minuscule jardin des simples au 40. Ici, pas de grands arbres ni de vues magnifiques, il s'agit d'un jardin où on doit caresser les plantes (et non les arracher!!) Puisque ici sont plantées moult plantes odorantes.

  • En ressortant poursuivez votre route en entrant au n°7 dans un jardin qui traboule avec la rue des pierres plantées, elle vous mènera sur la gauche au boulevard dont vous suivrez les platanes à droite jusqu'au gros caillou. Depuis, l'espace autour du gros caillou a été dégagé offrant une belle vue vers l'est.

  • Ici on descend au milieu des bosquets et des pelouses jusqu'à la place Bellevue, bien nommée avec ses bancs au milieu d'une pelouse que les chiens et les pigeons du quartier engraissent généreusement, d'où une verdure garantie. A noter que d'ici on voit les grilles d'entrée du plus beau parc de Lyon, celui de la tête d'or.

  • Sur la gauche il faut prendre des escaliers en descente puis tourner à gauche rue Philibert Delorme jusqu'à la rue des Fantasques qui est bordée de l'une des trois vignes de Lyon.

  • Négligez les escaliers de la montée Coquillat pour descendre par la seconde montée d'escalier qui va vous plonger au coeur de la végétation du jardin de la place Croix Paquet. Prenez à droite la passerelle de bois et traversez le jardin toujours empli de nombreux enfants attirés par les jeux. Remontez jusqu'à la montée saint Sébastien par le pont qui passe par-dessus le métro, puis montez à droite en remarquant la petite futaie en contrebas.

  • Sur la droite se trouve un joli petit jardin, celui de la villa Villemanzy dont le muret est un beau promontoire sur l'est lyonnais.

  • Si vous êtes fatigués de verdure, le n°14 est une entrée de traboule qui arrive directement deux étapes plus loin.

  • Les puristes feront, un peut plus haut, le petit détour qui leur paraîtra indispensable pour aller voir la prairie, les fleurs et les résineux du square Bodin Magneval. A noter qu'une partie de ce square est aménagé pour les enfants. A noter également que c'est rue Bodin qu'est établie la maison de l'écologie.

  • Des escaliers montent ensuite place Colbert bien plantée d'arbres qu'il convient de traverser en diagonale pour la quitter par la rue Diderot.

  • En bas de la rue Diderot une quinzaine d'escaliers suffisent pour nous amener à un petit col qui ouvre une vaste perspective sur les jardins de la Grande Côte. Ces jardins ont été repensés en 2002 et richement plantés notamment de mûriers, ces arbres emblématiques de Lyon, puisque ce sont eux qui nourrissent les vers à soie dont les sécrétions firent la richesse de la ville.

  • Pour profiter au mieux de ces jardins, remontez en suivant la rampe à droite puis redescendez par les escaliers.

  • En bas des escaliers, tournez à droite rue Neyret puis quittez la immédiatement à gauche sous un porche en suivant la ligne du 6. Une fois de plus vous vous retrouverez face à une vue superbe sur le jardin des plantes que vous pourrez traverser en diagonale pour en ressortir en bas à droite au terme de notre périple.

  • La rue de l'Annonciade vous ramènera à la place Rouville, 200 mètres plus loin, se trouve l'entrée du jardin des Chartreux dont le chemin de gauche nous descendra jusqu'à notre point de départ. Cette rue entre encore mieux dans le cadre de cette promenade, puisqu'elle est maintenant décorée par une longue fresque végétale composée de grands tableaux aux sujets verdoyants entre lesquels s'intercalent des petits pots de plantes.

  • Cette balade date du mois de mars 2004, j'y suis retourné en novembre 2010, les photos ci dessous datent de ce second passage.

  • Le tour m'a pris deux heures.

Publié le
Dernière mise à jour :
Auteur :
Publié par : ruesdelyon.nethttp://www.ruesdelyon.net/img/rue-de-lyon-logo-1476775263.jpg

Avis

Donnez votre avis

Dans les jardins du premier

Dans les jardins du premier

Le premier arrondissement de Lyon est le plus minéral de tous les arrondissements de Lyon dont les tableaux comparatifs nous apprennent qu'elle est elle-même l'une des villes les plus denses de France.

5 autres entrées dans la même catégorie :