Jardin François Marty

Jardin Père François Marty





Situation


  • Il y a deux jardins du père Marty sur le toit du centre d'échange de Perrache, l'un coté Rhône, l'autre coté Saône.

  • On y accède en montant les escalators jusqu'en haut, mais on ne peut pas passer de l'un à l'autre directement.


Architecture


  • Ce sont deux grands carrés dallés où de nombreuses allées permettent de cheminer entre les massifs de fleurs, beaucoup de rosiers et les pelouses arborées.

  • Il est à la hauteur des toits de la ville et offre donc des vues inattendues sur celle-ci, au nord on domine la place Carnot, au sud le cours de Verdun, à l'ouest la colline de Fourvière avec le clocher carré de Saint Irénée.


Dédicace


  • Le père François Marty est né en 1901, il est mort fusillé en déportation à Pforzheim le 30 novembre 1944.

  • Il est honoré comme aumônier des prisons et résistant.

  • De ce jardin on peut voir la prison Saint Paul, côté sud. En allant à l'entrée de la prison, on peut lire une plaque en son honneur sur laquelle on peut lire qu'il a aussi été prêtre du Prado et fondateur de l'oeuvre des prisons de Lyon.


Histoire


  • Le centre d'échange date de 1976, les jardiniers ont commencé à travailler peu après.


Art et associations


  • L'ELAC, espace lyonnais d'art contemporain a organisé des expositions pendant des années au même étage. Les fleurs du jardin étaient bienvenues pour aider à digérer les oeuvres de nos contemporains les plus créatifs. Certaines collections sont parties à Villeurbanne, rue du docteur Dolard, au nouveau musée et Lyon s'est doté d'un musée d'art contemporain quai Achille Lignon.


Commerces et services


  • Le centre social de Perrache dispose d'une petite partie du jardin à la sortie de ses locaux.



Mai 2005

Publié le
Dernière mise à jour :
Auteur :
Publié par : ruesdelyon.nethttp://www.ruesdelyon.net/img/rue-de-lyon-logo-1476775263.jpg

Avis

Donnez votre avis

Jardin François Marty

Jardin François Marty

Il y a deux jardins du père Marty sur le toit du centre d'échange de Perrache, l'un coté Rhône, l'autre coté Saône.

30 autres entrées dans la même catégorie :