Jardin de la Grande Côte

Jardin de la Grande Côte





Situation


  • Ces jardins sont agencés de part et d'autre d'un escalier qui prolonge la montée de la Grande Côte. Un second escalier part vers l'est vers les rues Diderot et Pouteau.

  • Au nord, la montée continue vers l'esplanade, puis la rue des Pierres Plantées et la Grande rue de la Croix Rousse.

  • L'escalier est en permanence parcouru de marcheurs et par quelques coureurs courageux. Les bancs et les pelouses sont aussi très fréquentés par une population diverse, parfois folklorique, jusqu'à une heure avancée de la nuit.


Architecture


  • En haut, au nord, le jardin est limité par le mur de soutènement de l'esplanade, il est recouvert d'une treille qui commence à être fournie.

  • Ensuite, la descente est ponctuée d'allées perpendiculaires en gohrre avec des bancs entre lesquels des espaces végétaux de bosquets et de gazon plantés de mûriers et de fleurs changent au fil des saisons.

  • Une allée contourne le jardin par l'est et permet aux vélos et autres engins à roulettes d'éviter l'escalier.

  • Une série de fontaines se déverse dans des bacs à chaque plate forme, cela fait longtemps que je ne les ai pas vues en eau.

  • L'ouest a été laissé à la colline avec un tout petit bois.

  • Du haut, la vue est belle sur Fourvière, alors que plus bas, elle est limitée par le dos des maisons, rue Pouteau et Imbert Colomès, futur emplacement pour un mur peint ?


Dédicace


  • Ce jardin fait partie de la montée de la Grande Côte.


Histoire


  • Le chemin a été parcouru depuis l'époque romaine, puis urbanisé au seizième siècle par deux rangées de maisons derrière lesquelles s'étendaient des jardins.

  • En 1975, la municipalité a décidé que les vénérables maisons étaient vétustes, que leurs murs de pierres étaient en pisé et qu'en conséquence, il était urgent d'y faire passer les bulldozers pour nettoyer tout ça.

  • Ce qui fut fait.

  • La pochette d'un disque de Jean Marc le Bihan est illustrée d'une photo de la zone dévastée.

  • En 1999, de grands travaux ont été engagés afin de réaménager le jardin et d'installer un bel escalier qui sacrifie l'escalier plus aérien qui grimpait tout à l'ouest et des plates formes qui permettent au plus grand nombre de se régaler du lieu.


Art et associations


  • Deux garderies, Kindertreff et le relais d'assistantes maternelles, les petits soyeux disposent d'une cour de récréation.

  • Le centre social de la Grande Côte.


Commerces et services


  • Deux aires de jeux enfants sont aménagées à l'est et en bas.



Juin 2005



Publié le
Dernière mise à jour :
Auteur :
Publié par : ruesdelyon.nethttp://www.ruesdelyon.net/img/rue-de-lyon-logo-1476775263.jpg

Avis

Donnez votre avis

Jardin de la Grande Côte

Jardin de la Grande Côte

Ces jardins sont agencés de part et d'autre d'un escalier qui prolonge la montée de la Grande Côte. Un second escalier part vers l'est vers les rues Diderot et Pouteau.

30 autres entrées dans la même catégorie :