Les berges du Rhône du pont Poincaré au pont Churchill

 

 


 

  • Entre le pont Poincaré et le pont Churchill, la berge ne fait pas véritablement partie des Berges du Rhône, mais elle vient en continuité vers l'amont. L'aménagement s'est fait quelques années avant à la fin du 20e siècle, avec l'ouverture du quai de Gaulle.

  • En amont, le chemin continue vers le bois de la Feyssine dont on voit la masse verte derrière un Rhône particulièrement large à cet endroit faisant dire à un Canadien qu'il évoquait les eaux des rivières des Rocheuses.

  • On entre dans Lyon sous les impressionnantes arches des deux ponts.

  • Sur une courte première partie le sol est stabilisé jusqu'à une rampe de mise à l'eau des bateaux dont le mur tombe dans le Rhône.

  • Ensuite, c'est un long chemin qui va jusqu'au pont de Lattre, il passe au pied d'un grand perré incliné dallé de gris et séparé du Rhône par une bande de végétation, d'herbe, d'arbres et de fleurs. Des trouées permettent de voir le fleuve dont le cours est fixé par une ligne de petites roches. Des bancs permettent la pause et des rampes mènent à la cité internationale avec un panneau indicatif qui permet aussi d'éprouver son anglais. Il y a un élargissement face au 50 avec un ponton d'amarrage.

  • Il est peu agréable par temps sec à cause de la poussière que soulèvent les vélos.

  • Au niveau du 80, la voie est doublée coté Rhône par un petit sentier qui se dédouble par endroits et chemine au coeur de la végétation. Avec un peu de surdité et d'imagination, on peut se croire en pleine nature.

  • Après le 110, le chemin principal vient au niveau de la chaussée dont il est séparé par une bande de buissons.

  • Après Interpol, la chaussée s'éloigne du Rhône laissant la place à une large pelouse avec des arbres, très prisée par beau temps. Des bancs font face au chemin. Coté Rhône, le brétillod s'élargit et s'adoucit, il y a plusieurs sentiers qui serpentent, des zones d'herbe, des arbres et des plages où les habitués viennent parfaire leur bronzage.

  • Progressivement, un fossé le sépare du chemin principal tenu par un mur de pierre, c'est la lône emplie d'eau stagnante selon la hauteur du Rhône. Elle se rétrécit en arrivant sous le pont Churchill dont l'arche de béton enjambe une zone sablonneuse.

Publié le
Dernière mise à jour :
Auteur :
Publié par : ruesdelyon.nethttp://www.ruesdelyon.net/img/rue-de-lyon-logo-1476775263.jpg

Avis

Donnez votre avis

Les berges du Rhône du pont Poincaré au pont Churchill

Les berges du Rhône du pont Poincaré au pont Churchill

Entre le pont Poincaré et le pont Churchill, la berge ne fait pas véritablement partie des Berges du Rhône, mais elle vient en continuité vers l'amont. L'aménagement s'est fait quelques années avant à la fin du 20e siècle, avec l'ouverture du quai de Gaulle.

30 autres entrées dans la même catégorie :