Jardin des Plantes

Jardin des Plantes

Situation

  • Le Jardin des Plantes se trouve dans le premier, il est limité à l'ouest par la montée des Carmélites, au nord par la rue des Tables Claudiennes, au sud par la rue Burdeau et à l'est par l'amphithéâtre des trois Gaules. Un escalier monte entre ces deux rues, de l'autre coté de l'amphithéâtre.

  • La rue Lucien Sportisse sinue au milieu. Des cheminements piétons le traversent.

  • En levant la tête, on voit le clocher de l'église du Bon Pasteur, particulièrement spectaculaire à la tombée de la nuit.

Architecture

  • Il s'agit d'un parc arboré fait de deux triangles inversés, la partie principale est en pelouse. Le jardin est en pente coté sud.

  • Les lampadaires sont élégants, on peut remarquer la petite couronne qui les habille.

  • La bordure de la rue Burdeau et les massifs autour de son monument sont bien fleuris.

Dédicace

  • Le jardin botanique de la ville de Lyon était connu sous le nom de Jardin des Plantes.

  • Le nom est resté malgré le départ de ce jardin.

Histoire

  • La géologie du Jardin des Plantes est surprenante, elle date de l'ère tertiaire et est d'origine littorale, on peut encore imaginer les vagues venir lécher les pieds du monument à Burdeau.

  • A l'époque romaine, on y a établi l'amphithéâtre dans lequel se déroulaient les assemblées des nations gauloises ainsi que les jeux du cirque. Les pierres ont ensuite servi de carrière pour construire la ville médiévale dont l'église d'Ainay. Une grande plaque explique cet historique près du portail d'entrée.

  • Au début du 14e siècle, les soeurs de la déserte ont acheté le terrain pour y implanter leur monastère qui est resté jusqu'à la révolution.

  • Le jardin des plantes a été aménagé en 1796 afin de fournir des modèles de fleurs aux dessinateurs de soierie. C'était le Jardin botanique de la ville de Lyon jusqu'en 1856, date à laquelle on l'a transféré au parc de la Tête d'Or.

  • Le jardin est dominé par l'ancienne école des beaux-arts, partie en 2007 aux Subsistances, elle a été confiée provisoirement au service archéologique de la ville de Lyon avant de trouver son avenir. Certains des projets visent à l'englober au Jardin des Plantes ou à la démolir pour agrandir le jardin.

Art et associations

  • Moïse Tibulle Lang, commandant le corps du Rhône à la défense de Belfort en 1870 y a sa statue.

  • Un petit monument, un grand vase dédié à la coopération honore Derrion et Reynier, fondateurs de la première coopérative d'alimentation dans la Grande Côte. En 1921, c'est au 8e congrès des coopératives que les délégués sont venus inaugurer le monument à Derrion.

  • Un grand monument de pierre blanche avec une fontaine à la magnifique gueule et des lions effrayés servait de niche à la statue de Burdeau, la statue a fini à la guerre. En 2007, des inconnus y ont placé une tête.

  • Il y a une autre oeuvre d'art en béton et un amas de cailloux semblables au gros caillou. Ce sont donc probablement des blocs erratiques du glacier du Rhône extraits lors du creusement du tunnel de la ficelle que l'on peut apercevoir depuis l'escalier est.

Commerces et services

  • Plusieurs bancs et les pelouses servent de support aux fêtes nocturnes, le dimanche matin, les poubelles souffrent de leur petite taille et ne parviennent pas à contenir les vestiges de la nuit précédente.

  • L'amphithéâtre est resté très longtemps inoccupé, on commence à s'en servir pour des spectacles, pour le huit décembre et il est ouvert lors des journées du patrimoine.

Juillet 2007

Publié le
Dernière mise à jour :
Auteur :
Publié par : ruesdelyon.nethttp://www.ruesdelyon.net/img/rue-de-lyon-logo-1476775263.jpg

Avis

Donnez votre avis

Jardin des Plantes

Jardin des Plantes

Le Jardin des Plantes se trouve dans le premier, il est limité à l'ouest par la montée des Carmélites, au nord par la rue des Tables Claudiennes, au sud par la rue Burdeau et à l'est par l'amphithéâtre des trois Gaules. Un escalier monte entre ces deux rues, de l'autre coté de l'amphithéâtre.

30 autres entrées dans la même catégorie :