Rives de Saône

Rives de Saône

Situation

  • L'aménagement des rives de la Saône nous donne une promenade sur toute la rive gauche dans toute sa traversée de Lyon, mais aussi des portions en amont et aussi en rive droite, notamment devant le palais de justice.

  • En amont, le projet concerne des parcelles jusqu'à Neuville.

  • On peut remonter la Saône à pied en suivant le chemin de halage, très loin au delà de Neuville, sur quatre cent sept kilomètres mais le cheminement est plus aléatoire, jusqu'à Corre. Au delà, les rives ne sont plus praticables que sur quelques portions jusqu'à la source de Viomesnil.

Architecture

  • Elle s'appuie sur les quais existants, avec un perré de pierre au dessus des bas ports aménagés.

Dédicace

  • Le projet a été développé sous le nom de Rives de Saône.

Histoire

  • Face au cube vert du quai Rambaud, un ensemble de panneaux retrace l'histoire des quais de Saône.

  • Après l'époque romaine, la ville de Lyon s'est développée au bord de la Saône, d'abord en rive droite. Les maisons ont d'abord été construites sur la rive, en une file interrompue sauf par des traboules et par de nombreux petits ports.

  • A la renaissance, on a commencé à aménager des portions de quais.

  • A la révolution, on a démoli les maisons qui trempaient dans la Saône pour se venger des riches et pour favoriser la circulation.

  • Les deux grandes inondations de 1840 et 1856 ont poussé à remonter les quais et leur donner la forme qu'ils possèdent toujours aujourd'hui sur la plus grande partie du tracé.

  • La seconde partie du 20e siècle les a réquisitionné pour favoriser la circulation et le stationnement automobile empêchant l'accès piéton, en particulier sur les parcs Saint Antoine et Saint Jean.

  • C'est le succès des Berges du Rhône qui a donné l'impulsion pour lancer un projet global des Rives de la Saône.

  • En 2011, ce projet restait une promesse en lettres rouges, mais on commençait à voir quelques réalisations explicites.

  • Le 23 mars 2012, on a inauguré une navette fluviale reliant le centre ville au centre commercial Confluence.

  • En 2013, l'avancée des travaux a été contrariée par un printemps humide et des eaux qui sont restées hautes jusqu'en juin. Le premier septembre, faute de pouvoir inaugurer, un dimanche au bord de l'eau a présenté les œuvres d'art entourées d'animations.

  • Un des derniers verrous a sauté en juillet 2014 en aval du pont Kitchener.

  • Le pénultième est en train de lâcher en novembre 2014 au pied du pont Schumann.

  • Le dernier, sur le quai Tilsitt a été renforcé par une méchante grille blanche, mais le détour est insignifiant.

Art et associations

  • Les artistes ont été associés aux concepteurs pour que les œuvres soient intégrés dans les aménagements.

Commerces et services

  • Il a d'abord fallu aller sur les Berges du Rhône pour aller voir la présentation du projet dans une péniche, ensuite, Didier Fiuza Faustino a construit un pavillon sur une charpente inversée à l'angle du pont Juin.

  • Auparavant, nous étions en bord de rivière et le riverain le plus obtus s'arrêtait plus haut quand la Saône était haute ou se mouillait les arpions. Maintenant, nous sommes sur les Rives de Saône et des barrières de sécurité bloquent l'accès en période de crue.

Mars 2011-Septembre 2013-Mai 2015

Publié le
Dernière mise à jour :
Auteur :
Publié par : ruesdelyon.nethttp://www.ruesdelyon.net/img/rue-de-lyon-logo-1476775263.jpg

Avis

Donnez votre avis

Rives de Saône

Rives de Saône

L'aménagement des rives de la Saône nous donne une promenade sur toute la rive gauche dans toute sa traversée de Lyon, mais aussi des portions en amont et aussi en rive droite, notamment devant le palais de justice.

30 autres entrées dans la même catégorie :