Cours Franklin Roosevelt

Cours Franklin Roosevelt

Situation

  • Le cours Franklin Roosevelt débute place Lyautey et se termine place Kléber.

  • C'est l'axe principal des Brotteaux, et l'un des plus importants de l'agglomération avec ses prolongements, cours Vitton puis cours Emile Zola à Villeurbanne.

  • La circulation se fait sur quatre voies depuis le cours Vitton vers le Rhône et le pont Morand ainsi que sur deux contre allées à l'ouest de la rue Duguesclin. Deux larges trottoirs entre les contre allées et la chaussée servent de parking en épi sous deux rangées de platanes. Les trottoirs le long des murs sont étroits et très fréquentés. Le n°6 dessert une petite impasse.

Architecture

  • Le cours est très large, bordé de grands immeubles cossus, autour de cinq étages, certains sur entresols, la plupart du 19e siècle.

  • Le 3 fait exception, il est daté de 1998, dallé de pierre grise, il s'intègre bien dans l'ensemble grâce à son volume semblable.

  • Le 5 et le 10 ouvrent sur de grands portails de bois, ils se font face.

  • Le 16 a été rehaussé.

  • Au 20, les ouvertures des commerces sont faites de belles pierres arrondies autour de la grande porte en bois.

  • Les portes jumelles du 19 et 21 sont ornées de têtes de lions, de même que le premier étage du 24 en face.

  • La porte du 23 se distingue par son bel arrondi d'imposte.

  • Les balcons de pierre sont assez nombreux, avec de beaux supports comme au 23 et quelques ferronneries.

  • La porte du 30 est richement décorée, la façade du 36 aussi par deux figures grotesques. Celle du 38 l'est plus richement encore grâce à trois têtes de brutes couronnées, deux têtes de lions langue pendue et surtout un étonnant encadrement de porte sculpté de lions ailés.

  • En face, le 29 est ouvert par un grand encadrement bien arqué.

  • Le dernier bloc est moins large, les contre allées disparaissent.

  • Certains immeubles sont plus bas, trois étages au 31.

  • L'unité est toujours respectée avec deux portes en bois se regardant aux 33 et 42.

  • Deux constructions du 20e siècle, au 39 avec une porte vitrée et au 50 avec un visage en bas relief.

Dédicace

  • On le trouve dans l’histoire sous le nom de cours Morand. La famille Morand ne s'avoue pas vaincue et revendique toujours l'appellation de même que celle de la place Lyautey. Pour l'heure, il reste une plaque à l'angle de la rue Vendôme.

  • Franklin Delano Roosevelt est né le 30 janvier 1882 à Hyde Park, il est mort le 12 avril 1945 à Warm Springs.

  • Il est remercié pour l'aide décisive apportée par les Etats Unis d'Amérique dont il était président à la libération de la France du joug nazi.

  • Dans son pays il est connu pour avoir été le seul a être élu pour quatre mandats, pour avoir le premier nommé une femme au gouvernement et pour sa politique du New Deal qui a permis de sortir de la crise de 1929 par une politique sociale, des grands travaux et une meilleure répartition des ressources.

Histoire

  • C'est Jean Antoine Morand qui a acheté le terrain et l'a planté d'une belle rangée d'arbres pour donner l'impulsion au nouveau quartier qu'il avait dessiné dans son plan de 1764.

  • En 1788, l'allée des Brotteaux était destinée à la promenade, un voyageur la trouvait magnifique et la comparait aux Champs Elysées.

  • Cagliostro y a fondé une loge maçonnique toute dédiée à sa gloire. Il y racontait ses miracles, vendait les poudres permettant d’en bénéficier. L’élite de la société lyonnaise s’est précipité à ses séances. Il est vrai que l’histoire de sa vie devait être passionnante, quasiment immortel, il se souvenait précisément de son banquet avec le christ aux noces de Cana. Seule l’inquisition romaine a eu raison d’une pareille santé, l’exécutant en 1795. Moins rocambolesque, Jean Baptiste Willermoz a aussi fondé sa loge la bienfaisance aux Brotteaux en 1771.

  • Alexis Gruss raconte que c'est sur la plaine des Brotteaux que Franconi a inventé le cirque moderne en le plaçant sur la piste de treize mètres de diamètre qui fait référence depuis.

  • Laurent Mourguet, l’inventeur de Guignol y a eu un temps son théâtre de marionnettes.

  • Au n°12 l’éditeur Bernasconi fit paraître une plaque commémorative de la statue de notre dame de Fourvière. Pour être prêt le premier, il avait anticipé en dessinant la statue face à l’entrée de la chapelle. Manque de chance, la statue doit protéger Lyon et se trouve mains ouvertes vers la ville, donc dos à l’entrée de la chapelle. Je ne sais pas si c’est pour cette raison qu’il n’y a plus d’éditions Bernasconi sur le cours.

  • En 1884, la bourse du travail était sur le cours, coté impair. Les séances du congrès des syndicats ouvriers de 1886 ont été organisées à la salle des Variétés, 39 cours Morand.

  • Pierre Colliard a tenu un bar au 44, il est devenu député du Rhône en 1898, puis ministre du travail en 1917, militant pour la journée de huit heures.

  • Au 10, une plaque indique la maison natale du commandant Faurax.

  • Au 46, une plaque conserve la mémoire du docteur Bidon qui y vécut de 1930 à 1963, il fonda la FARAC, fédération d'anciens combattants et fut animateur de l'élite sportive.

  • Le chocolatier Bernachon faisait un gâteau si succulent que Bocuse l’a mis à sa carte le jour où il recevait sa légion d’honneur des mains du président de la république Valéry Giscard d’Estaing.

Art et associations

  • Les toques blanches lyonnaises.

  • La librairie le rameau d'or.

Commerces et services

  • La régie Simmoneau a été fondée en 1806.

  • Les pâtissiers sont les plus réputés de la ville avec Tourtiller, connu pour son Saint Pothin, Richart et Bernachon pour leur chocolat, ce dernier a orné sa boutique d'une fresque à la gloire des cueilleurs de fèves.

  • Deux bars, un snack, un vendeur de vin, une boulangerie, deux restaurants dont Théodose qui a aménagé une grande terrasse.

  • Un marchand de jeux, deux de sacs, un de tapis, un d'électroménager, un coutelier, un architecte, un magasin de décoration, une papeterie, trois agences immobilières.

  • Dix sept magasins de vêtements, un de chaussures, six coiffeurs, cinq instituts de beauté, trois bijouteries, deux pressings.

  • Douze banques, trois marchands de journaux, quatre avocats.

  • Huit médecins, trois pharmacies six opticiens deux professions médicales.

  • Deux agences de voyage, une location vidéo, deux photographes, une poste, une société plus quelques autres dans l'immeuble de bureaux du 50.

  • Le métro passe en dessous avec la station Foch, les vélos V ont également une station.

  • Une série de bancs en pierre est aménagée entre les rues de Créqui et Duguesclin.

Mai 2007

Publié le
Dernière mise à jour :
Auteur :
Publié par : ruesdelyon.nethttp://www.ruesdelyon.net/img/rue-de-lyon-logo-1476775263.jpg

Avis

Donnez votre avis

Cours Franklin Roosevelt

Cours Franklin Roosevelt

  • Le cours Franklin Roosevelt débute place Lyautey et se termine place Kléber.

  • C'est l'axe principal des Brotteaux, et l'un des plus importants de l'agglomération avec ses prolongements, cours Vitton puis cours Emile Zola à Villeurbanne.

18 autres entrées dans la même catégorie :