Cours de la Liberté

Cours de la Liberté




Situation


  • Le cours de la Liberté traverse le troisième arrondissement du nord au sud entre le début du cours Lafayette et la place du Pont. Il s'éloigne progressivement du Rhône.

  • Les trottoirs particulièrement larges et l'élégance des façades en font une promenade agréable.

  • La circulation se fait vers le nord, sur deux voies, avec les bus 23 et 28 au nord de la rue Servient, la ligne de tramway au sud de celle-ci continue par la rue de Marseille.


Architecture


  • Le coté est vient dans le prolongement du quai Sarrail par un bel alignement de façades cossues, cinq étages sur de grands entresols, peu décorés, avec de grandes et belles portes à la vue dégagée face au square Jussieu. La porte du 3 fraîchement vernie porte deux têtes de lions. Il faut lever l'oeil au-dessus de l'entresol du 7, on y voit un médaillon duquel émerge une tête d'un bleu profond, tête levée, on en voit une seconde découpée dans le fer du balcon.

  • Le cours commence vraiment après la rue Rabelais, il est très large, avec une rangée de platanes de chaque coté, la nuit, ils sont éclairés de bleu.

  • A proximité de la préfecture, les décors se font plus imposants, dans le style de la fin du 19e siècle, celle du 23 se distingue par ses lions et surtout par le beau vitrail que l'on distingue à travers le grand portail de fer. Celle du 21 est différente, une maison de trois étages, plus simple et qui doit dater de l'ouverture du cours.

  • La préfecture date de 1882, on en voit la façade monumentale, à toits d'ardoise, découpée en trois volumes. Elle est construite en retrait d'une grande cour, protégée par des grilles fourchues, elle a la vue en partie dégagée par le square Delestraint, on y accède par un perron de grande ampleur et à rampes courbes. Elle est décorée de nombreuses sculptures où abondent lions, têtes et personnages autour d'une horloge. En face, on trouve trois façades imposantes sur lesquelles on peut voir de beaux balcons au 20 et une belle porte de bois au 24.

  • Le cours reprend après la rue Servient avec une majorité de beaux immeubles de la fin du 19e siècle, le 30 est daté de 1887, ils sont très décorés près de la préfecture avec notamment de beaux balcons. La façade la plus impressionnante est plus loin, entre les rues Villeroy et de l'Epée, elle est signée Tony Blein et datée de 1896, elle est largement sculptée de pierres, ouverte par deux grandes portes de bois vitrées, découpée de trois frontons, faite de matières variées avec les fers des entresols.

  • Il reste quelques constructions plus anciennes, plus basses et plus simples, aux numéros 43 et 45, 46 et 48.

  • Au 49, le constellation date de 1964 avec ses façades toutes en fenêtres, le 42 est du même siècle, avec ses six étages de balcons.

  • Le dernier immeuble est étonnant, c'est le clip, construit tout en arrondi, couvert de carrés de verre et de dalles, il se prolonge jusqu'à la place du Pont.


Dédicace


  • La valeur de la Liberté a succédé au nom des Bourbons sous la troisième république à la période de l'érection de la préfecture.


Histoire


  • Ce cours a été le premier à être tracé dans ce quartier en 1824. La partie située entre le cours et le Rhône était occupée par des ateliers de transformation de la pierre et du bois qui étaient déchargés sur la rive du Rhône. Alors que ces ateliers ont déménagé lors de la construction du Quai, les magasins de meubles sont restés sur le cours.

  • Une plaque conserve la mémoire de l'aviateur Ferber, né au 3 en 1862.

  • Un autre aéronaute, Pompéïen Piraud avait son cabinet de dentiste au 76. Il a consacré sa vie à fabriquer des engins volants, depuis 1877, jusqu'à la fin de ses jours. Après s'être cassé la jambe en 1892, ses dernières années furent plus consacrées à la théorie jusqu'à sa mort le 24 janvier 1907.

  • La préfecture a été achevée en 1890 recevant le représentant de l'état et le conseil général. C'est à cette période que le cours a pris son apparence actuelle.

  • La direction de l'enregistrement et du timbre avait un bureau au 41, il en reste le nom et un bar de l'autre coté de la rue.

  • Au 40, la plaque indique le lieu où vivait Henri Chevalier, héros de la résistance.

  • Le 2 septembre 1944, les FFI ont pris possession de la préfecture la veille de la libération définitive de Lyon de l''armée allemande.

  • Le 14 septembre 2002, après une course poursuite depuis la place Bellecour, trois sauvages tuaient Jeffray Petitjean à coups de pied suite à une soirée arrosée.


Art et associations


  • Le département organise parfois de belles expositions de photos sur les grilles de la préfecture. La terre et le Rhône vue du ciel par Arthus Bertrand et les photos autochromes Lumière, à l'occasion du centenaire des premières photos en couleur.

  • Deux galeries, Nuances et Lumière, et au 39, la galerie Domi Nostrae, spécialisée dans l'art contemporain.

  • Au 32, Lolly produit des disques dont celui de Liz de Luz.

  • Une librairie, Gitana.

  • La fédération du parti socialiste y a un bureau, bien actif en cette période de campagne électorale.

  • La paroisse réformée a ses locaux au dos du temple du quai Augagneur.


Commerces et services


  • Les plus nombreux sont les magasins de meubles qui sont presque en monopole au nord, ils sont 38 dont plusieurs spécialisés dans les cuisines et les lits.

  • Sept bars dont plusieurs étalent leurs terrasses sur les trottoirs.

  • Deux alimentations, deux boulangeries, une épicerie, un chocolatier.

  • Un marchand de chauffage, un de peinture, trois de tissus, un de laine, un d'encadrements, un de décoration, un d'électronique, deux d'électroménager, une plomberie, une papeterie, un bazar, un fleuriste.

  • Une régie, une agence immobilière.

  • Un magasin de vêtements, un pressing, deux coiffeurs, une parfumerie, un institut de beauté.

  • Deux médecins, un infirmier, une pharmacie, un LAM, un vendeur d'appareils auditifs, un cabinet d'hypnotiseur.

  • Quatre sociétés et une douzaine dans l'immeuble du 61 au 65, deux agences d'intérim.

  • La communauté urbaine de Lyon a ses directions eau, voirie, propreté, logistique et bâtiments.

  • Le Vieux campeur, vend des articles de sport, surtout de plein air dont une belle boutique de cartographie dans cinq magasins.

  • Cinq agences invitent au voyage, l'une d'elles est spécialisée dans les volcans.

  • Une station vélo V permet de repartir.




Mars 2007

Publié le
Dernière mise à jour :
Auteur :
Publié par : ruesdelyon.nethttp://www.ruesdelyon.net/img/rue-de-lyon-logo-1476775263.jpg

Avis

Donnez votre avis

Cours de la Liberté

Cours de la Liberté

Le cours de la Liberté traverse le troisième arrondissement du nord au sud entre le début du cours Lafayette et la place du Pont. Il s'éloigne progressivement du Rhône.

18 autres entrées dans la même catégorie :