Amphithéâtre des Trois Gaules

Amphithéâtre des Trois Gaules

Situation

  • L'amphithéâtre des Trois Gaules occupe une partie du jardin des Plantes entre la rue des Tables Claudiennes et la rue Burdeau. La rue Lucien Sportisse le recouvre en partie par le sud.

  • On peut aussi venir le voir du dessus par la bretelle des bus de la rue Neyret.

Architecture

  • L'arène est en gohrre, un mini fossé la sépare des quelques vestiges de gradins qu'il reste et du peu de murs encore en place appuyés au flanc de la colline.

Dédicace

  • La Gaule antique était divisée en quatre parties, l'une directement rattachée à Rome, les Trois Gaules restantes, Lyonnaise, Aquitaine et Belgique étant administrées depuis Lugdunum, leurs représentants se réunissaient dans cet Amphithéâtre.

Histoire

  • Il était connu par les textes des romains, mais les historiens l’ont ensuite placé partout nonobstant certains plans qui mentionnaient ses ruines au bon endroit, curieux phénomène d'oubli, de confusion avec les théâtres de Fourvière et de redécouverte.

  • L'amphithéâtre a été construit en 19 avant JC par le sacerdos Rufus. Il a été inauguré le premier août 12 par Nero Claudius Drusus.

  • Il est un des lieux fondateurs de la France, chaque année, les soixante tribus gauloises s'y réunissaient en ce qui a constitué une préfiguration d'un parlement français. La plaque gravée historique y célèbre le bimillénaire de la nation.

  • C'est un lieu de mémoire pour l'église catholique. Le martyr des chrétiens de Lyon eut lieu ici en 177, les lions n'ayant pas voulu dévorer Blandine, il a fallu lâcher des taureaux pour la tuer. Un poteau mémorial avait été placé par le pape Jean Paul II, venu s'y recueillir en 1986.

  • L’amphithéâtre a été fouillé par François Artaud en 1818.

  • Le passage de la rue Burdeau a détruit tout le sud en 1858.

  • Le tunnel de la ficelle a détruit tout l’est en 1860.

  • Il a été fouillé à nouveau en 1956 par Amable Audin suite à la découverte de fondations antiques en creusant celles de l'école des beaux arts, mais on a recouvert une partie des vestiges pour laisser passer la rue Lucien Sportisse.

  • Il a été déclaré monument historique en 1961.

Art et associations

  • Il ne reste plus grand chose des œuvres d'arts qui devaient le décorer, on a retrouvé des pièces d'or qui représentaient l'entrée du sanctuaire à Rome et à Auguste qui lui était lié et une pierre gravée mentionnant sa dédicace.

Commerces et services

  • Le tramway touristique de la Croix Rousse fait une halte devant.

  • Comme il est entièrement entouré par des grilles et que les ruines ne sont pas très spectaculaires, une simple venue est un peu frustrante. C'est sa dimension historique qui est remarquable. Le service archéologique de la ville de Lyon dont les fenêtres donnent sur le site le fait régulièrement visiter comme pièce maîtresse de notre sous sol, l'article mis en lien le présente en détail, couplé au sanctuaire fédéral avec un autre lien vers les panneaux d'une exposition qui le détaillait en 2007.

Octobre 2020

Publié le
Dernière mise à jour :
Auteur :
Publié par : ruesdelyon.nethttp://www.ruesdelyon.net/img/rue-de-lyon-logo-1476775263.jpg

Avis

Donnez votre avis

Amphithéâtre des Trois Gaules

Amphithéâtre des Trois Gaules

  • L'amphithéâtre des Trois Gaules occupe une partie du jardin des Plantes entre la rue des Tables Claudiennes et la rue Burdeau. La rue Lucien Sportisse le recouvre en partie par le sud.

  • On peut aussi venir le voir du dessus par la bretelle des bus de la rue Neyret.

30 autres entrées dans la même catégorie :