Place Eugène Wernert

Place Wernert





Situation


  • La place Wernert, dans le cinquième, occupe l'intérieur d'un angle de la montée de Choulans, près de son croisement avec la rue des Macchabées.

  • La partie sud sert de parking.


Architecture


  • La partie principale est une pelouse sur laquelle sont posés trois monuments funéraires, le premier massif, au sommet arrondi, le second, d'une belle hauteur avec son inscription à Turpio, le troisième avec une tête de taureau. Si vous aimez le culte taurobolique, il faut traverser la montée de Choulans, la maison qui est en face est l'ancienne auberge du boeuf couronné, en la contournant, on peut voir une belle tête de boeuf sculpté et une fontaine aussi dédiée à cet animal.

  • A l'ouest, le 1 est un petit immeuble de trois étages avec une niche portant un saint, peut être Jean Baptiste avec son agneau et des inscriptions effacées. En 2016, les inscriptions ont été refaites, JESU BONE PASTOR, signé B.... 5 octobre 1868.

  • Le 3 est un ensemble de maisons et d'immeubles construits autour d'une cour, on y accède par un escalier ménagé dans le haut mur d'enceinte.

  • Au sud, un long mur protège une grande propriété au 6, il en émerge un petit bâtiment moderne.


Dédicace


  • Eugène Wernert né en 1880, a été professeur d'histoire au lycée Ampère. Une salle du lycée rappelle sa mémoire.

  • Parti à la guerre comme caporal fourrier, il a été tué aux Eparges le 12 juillet 1915.

  • Auparavant, on était place de Choulans.


Histoire


  • Durant le moyen âge, jusqu'à sa destruction en 1562, la place a été au pied du rempart du bourg de Saint Just. Il n'a pas été démoli entièrement et on dit que le mur de soutènement en haut de la place est un vestige de cette enceinte fortifiée.

  • La ville de Lyon a acheté les terrains de la place Choulans en 1858, c'est à cette époque que la place a été aménagée en marché aux légumes.

  • La plaque historique indique que le monument du milieu, dédié à Calvius Turpio, datant du premier siècle est le plus ancien de Lyon. Il n'a pas été construit ici, mais un peu plus haut près de la place de Trion. Il a été déplacé après sa découverte en 1885.

  • En 1980, on a retrouvé une nécropole paléochrétienne des quatrième et cinquième siècle à proximité. Une inscription gravée sur la maison à l'angle de la montée pourrait avoir la même origine. La maison est beaucoup moins ancienne, mais les pierres romaines ont été souvent réutilisées. En 2015, on a à nouveau fouillé jusqu'à la montée des Génovéfains, s'y trouvaient huit cent tombeaux.


Commerces et services


  • On y trouve deux restaurants, chez Maurizio, et La petite auberge, palissée de bois et décorée d'une luge et d'une paire de skis.



Mars 2008

Publié le
Dernière mise à jour :
Auteur :
Publié par : ruesdelyon.nethttp://www.ruesdelyon.net/img/rue-de-lyon-logo-1476775263.jpg

Avis

Donnez votre avis

Place Eugène Wernert

Place Eugène Wernert

La place Wernert, dans le cinquième, occupe l'intérieur d'un angle de la montée de Choulans, près de son croisement avec la rue des Macchabées.

30 autres entrées dans la même catégorie :