Place Père François Varillon

Place Père François Varillon





Situation


  • La place Varillon fait un écart sur la rue de Trion à l'embranchement de la rue Jean Prévost.

  • Elle est au terminus de la ficelle qui descend vers les Minimes et le Vieux Lyon, du coup, on la connaît aussi sous le nom de place de la Ficelle.

  • La ficelle fait correspondance avec les arrêts des bus 42, 45 et 66.

  • Coté nord, un très beau chemin monte au milieu des buissons et des fleurs jusqu'à une impasse qui ressort rue Cardinal Gerlier. Ce passage offre une vue magnifique sur la colline de Saint Irénée.


Architecture


  • La surface est divisée en trois parties. Un tiers est réservé aux bus. Un tiers sert de parking entre autre pour une auto école. Le dernier tiers est un massif de fleurs et de plantes assez harmonieux avec un mini square avec quatre bancs, malheureusement trop entouré pour être accueillant.

  • Une dizaine de platanes sont répartis autour de la place.

  • Au nord, la place est surmontée par un petit parc sur la colline verdoyante tenue par un mur de soutènement.

  • A l'est un petit immeuble de trois étages datant de l'aménagement de la place est construit avec des passages pour rejoindre la ficelle.

  • Les immeubles du sud et de l'ouest appartiennent à la rue de Trion et à la rue Prévost.


Dédicace


  • François Varillon a vécu de 1905 à 1978. Il est né à Lyon, il est mort au Châtelard le 17 juillet 1978. Il a été prêtre Jésuite. Il a publié un livre sur Fénelon et de nombreux livres religieux qui lui ont valu d'obtenir le grand prix de littérature catholique pour l'ensemble de son oeuvre.

  • Paul Meunier et Charles Ehlinger lui ont chacun consacré un livre.


Histoire


  • Jusqu'à l'aménagement de la place dans les années 1980, il ne s'agissait que de l'embranchement de la rue Gerlier sur la rue de Trion.

  • Si le quartier de Saint Just et cette place ont vu passer des voyageurs depuis deux mille ans, cette place a gardé sa vocation pour les transports.

  • Le 8 août 1878, la première ficelle arrivait jusqu'à la place qu'elle occupe toujours.

  • Dix ans plus tard, on inaugurait la ligne de chemin de fer, le petit train de Vaugneray qui emmenait les gens au travail et les Lyonnais à la campagne le dimanche jusqu'à sa fermeture en 1954. Des lieux comme le grand moulin de l'Yzeron à la limite de Craponne et Francheville gardent le souvenir et la tradition de l'accueil des citadins venus goûter la fraîcheur des sous bois. Un projet voudrait réutiliser le site (entre Vaugneray et Gorge de Loup) pour créer un transport en commun moderne.


Commerces et services


  • Il y a un petit Casino.

  • Une boite aux lettres, un téléphone public avec accès aux handicapés, des toilettes publiques.

  • Le sous-sol abrite un parking souterrain.




Août 2004

Publié le
Dernière mise à jour :
Auteur :
Publié par : ruesdelyon.nethttp://www.ruesdelyon.net/img/rue-de-lyon-logo-1476775263.jpg

Avis

Donnez votre avis

Place Père François Varillon

Place Père François Varillon

La place Varillon fait un écart sur la rue de Trion à l'embranchement de la rue Jean Prévost.

30 autres entrées dans la même catégorie :