Place Tabareau

Place Tabareau






Situation


  • La place Tabareau, dans le quatrième, est proche du boulevard de la Croix Rousse, le coté sud part dans le prolongement des maisons du boulevard. Les autres accès sont la rue Tabareau, la rue Grataloup et l'avenue Cabias. Coté est, on aperçoit la mairie du quatrième.


Architecture


  • Coté sud, c'est un alignement de maisons du 19e siècle, sauf celle qui fait l'angle avec le boulevard, un immeuble semblant de 1960 avec ses neuf étages de balcons. La curiosité est que chaque maison possède une hauteur différente. Un atelier sans étage permet de voir le dos des maisons du boulevard. La porte du n°9 est curieuse avec ses ouvertures en fer forgé et ses bébés renfrognés. Un carton du Hilton de Caracas invite à ne pas molester les occupants d'une entrée.

  • Le coté ouest est le plus varié avec un immeuble en béton, un autre vitré avec des ouvertures sur le ciel, construit vers l'an 2000 et des maisons plus anciennes de un à quatre étages.

  • Le coté nord est le plus uni, avec un ensemble typique de la Croix Rousse, sobre, sans ornement, percé de nombreuses fenêtres. Une vierge à l'enfant est curieusement posée sur un rebord, sans sa niche habituelle.

  • Les amateurs de plafonds à la française peuvent trabouler par le 22 vers une impasse de l'avenue Cabias.


Dédicace


  • Charles Henri Tabareau est né à Béziers en 1790, d'après l'article mis en lien qui détaille sa vie et son action. Il est mort en 1866.

  • Il a étudié au lycée Ampère et a été ingénieur à l'école polytechnique. Il vivait place Sathonay.

  • C'est lui qui a organisé et été le premier directeur de la Martinière à partir de 1827. Il a mis au point une méthode d'enseignement qui porte son nom.

  • Lors des combats de la révolte des canuts, le 21 novembre 1831, Tabareau a servi de liaison entre les révoltés et les pouvoirs publics, mal récompensé, il fut blessé d'une balle dans le bras.

  • Son buste et la liste de ses mérites se trouvent sur la place Rambaud en face du lieu où il enseigna. Cette plaque le fait naitre en 1800. Il a été membre de l'Académie de Lyon et doyen de la faculté des sciences.

  • Son oncle Jean Tabareau possédait la propriété sur laquelle un siècle plus tard on construisit le lycée de la Martinière Duchère.

  • Son neveu, Désiré Girardon a fondé l'école centrale de Lyon.


Histoire


  • La place Tabareau doit sa forme triangulaire et son existence à un bastion des fortifications de Lyon.

  • Les premières maisons se sont installées face aux remparts, la partie sud a occupé la partie libérée dans la seconde moitié du 19e siècle.


Art et associations


  • La place est couverte de graviers, entourée de bastaings de bois pour retenir les boules. Quand les boulistes ont tourné le dos, les chiens préparent le terrain en appliquant soigneusement des obstacles aux parcours. Quelques bancs permettent la pause, les platanes font de l'ombre, mais la place est plutôt froide et ventée.


Commerces et services


  • Les commerces sont concentrés du coté sud. Un vendeur de vin, une pissotière, le restaurant la Coquette avec sa terrasse en bois, une société, un dentiste, un podologue, un garage auto, une pharmacie, un coiffeur, une boucherie, deux médecins.

  • Artiz vend des T-shirt personnalisés.



Mars 2006

Publié le
Dernière mise à jour :
Auteur :
Publié par : ruesdelyon.nethttp://www.ruesdelyon.net/img/rue-de-lyon-logo-1476775263.jpg

Avis

Donnez votre avis

Place Tabareau

Place Tabareau

La place Tabareau, dans le quatrième, est proche du boulevard de la Croix Rousse, le coté sud part dans le prolongement des maisons du boulevard. Les autres accès sont la rue Tabareau, la rue Grataloup et l'avenue Cabias. Coté est, on aperçoit la mairie du quatrième.

30 autres entrées dans la même catégorie :