Place de la Comédie

Place de la Comédie





Situation


  • La place de la Comédie est l'espace entre la mairie et l'opéra. Elle se trouve en prolongement nord de la rue de la République. Elle dessert aussi les rues Puits Gaillot et Joseph Serlin.

  • Elle est théoriquement piétonne mais malheureusement, elle sert d'arrêt à de nombreuses voitures malgré les passages périodiques de la police.

  • C'est le point de départ de la navette des pentes et la station de métro hôtel de ville se trouve en dessous.

  • L'arrêt du métro et les marches de l'opéra sont le théâtre d'un incessant défilé de piétons.

  • Depuis 2004, une distribution de trois quotidiens gratuits, ainsi que quelques périodiques se déroule tous les matins.


Architecture


  • La place de la Comédie n'a que deux bâtiments mais ils sont parmi les plus fameux et les plus beaux de la ville.

  • L'opéra date de 1829, on lui a ajouté le grand dôme métallique pendant la reconstruction conduite en 1990 par Jean Nouvel. Il est désormais vêtu de noir, éclairé de rouge. La partie basse est un espace protégé par de belles arcades en pierres blanches et dominé par un plafond tendu. Au premier étage, on distingue les lustres du salon d'apparat, puis une nouvelle galerie accueille les huit statues des muses des arts, toutes blanches. Le tout est couronné par l'arrondi métallique du dôme éclairé de rouge les nuits d'opéra.

  • En face, cette partie de l'hôtel de ville a été entièrement rénovée en 1858 afin de pouvoir recevoir l'empereur Napoléon III. Elle se protège derrière des grilles dorées, deux pavillons reliés par une galerie encadrant une première cour, deux autres pavillons plus fins et une seconde galerie qui dessine la seconde cour terminée par le bâtiment principal dominé par le beffroi et son horloge.

  • L'intérieur bénéficie des fastes pompeux et somptueux du second empire, on peut le visiter chaque année au moment des journées du patrimoine ou à l'occasion d'expositions.


Dédicace


  • Aujourd'hui, il est de bon ton de parler d'opéra, mais quand il a fallu trouver un nom à la place créée par la salle de spectacle, on parlait de Comédie.


Histoire


  • Cet espace se trouvait à la limite nord de la ville, en 1646, l'architecte Simon Maupin voyer de la ville a dirigé la construction de la mairie, la place ainsi que tout l'espace jusqu'au Rhône a été aménagé en jardins.

  • A peine terminée, la mairie a été victime d'un incendie qui a conduit à faire appel à l'architecte Hardoin-Mansard pour la reconstruire.

  • C'est la mairie depuis sa construction, sous l'empire, elle a été un temps préfecture du Rhône sous le pouvoir du même homme, le maire et préfet Vaïsse qui a travaillé d'arrache pied à transformer totalement la presqu'île, jusqu'au bout de ses forces puisqu'il est mort à sa table de travail.

  • Un premier théâtre a été construit en 1752 par Soufflot faisant naître la place. En 1829, on l'a remplacé par l'opéra des architectes Chenavard et Pollet dont les murs et les arcades sont toujours présentes. En 1990, l'intérieur a été vidé et remplacé par un ensemble de murs noirs une salle principale et un auditorium.

  • Nikolaï Karamzine, un Russe qui logea à l'hôtel de Milan, place des Terreaux en 1790 a été fort impressionné par les mouvements de foules qui se produisaient à Lyon. Soit pour admirer le danseur Vestris, qui avait son âme dans les jambes, soit pour se précipiter au théâtre, soit pour tenter de lyncher un homme.

  • En 1850, les prud'hommes étaient à l'hôtel de ville ce qui peut laisser supposer que leur fondation en 1806 ait eu lieu ici.

  • Parmi les nombreuses personnalités qui sont venues se régaler des vocalises, l'histoire a retenu que le 12 décembre 1852, l'émir Abd El Kader était à Lyon, il a assisté au spectacle, puis il est allé en ville profiter des premières illuminations de Lyon qui duraient depuis le 8 décembre.


Art et associations


  • Ce sont les opéras qui constituent la principale attraction artistique.

  • La petite salle de l'amphithéâtre reçoit des spectacles plus variés et de moindre ampleur.

  • L'opéra a aussi aménagé un plancher de répétition sous le dôme pour les danseurs du ballet de Lyon. Les dalles particulièrement lisses et glissantes du péristyle sont devenues aussi le terrain d'entraînement d'un groupe de danse sur la tête. Ce groupe a connu une certaine notoriété ainsi qu'une officialisation de leur droit à utiliser cet espace vers 2003, date à laquelle ils ont obtenu un titre de champion du monde de danse Hip Hop.

  • L'été, un orchestre vient sonoriser la terrasse aménagée sous la galerie par un petit concert débutant vers 19 heures.


Commerces et services


  • Les bureaux des directions centrales sont dans la mairie, d'autres services dont le personnel sont juste en face, dans l'annexe de la mairie. Les salons sont eux aussi plus loin, côté place des Terreaux, mais ici est l'entrée des voitures officielles.

  • Il y a un bar estival dans la galerie, un bar au sous-sol, les jours de spectacle, un bar dans la magnifique salle d'apparat du premier étage les soirs d'opéra ainsi qu'un restaurant, pour changer, au second étage, juste derrière les muses, je ne suis pas encore allé goûter ce qu'on y mange, par contre, je peux déjà affirmer que la vue doit être étonnante sur les muses et somptueuse sur la mairie.



Mars 2005

Publié le
Dernière mise à jour :
Auteur :
Publié par : ruesdelyon.nethttp://www.ruesdelyon.net/img/rue-de-lyon-logo-1476775263.jpg

Avis

Donnez votre avis

Place de la Comédie

Place de la Comédie

La place de la Comédie est l'espace entre la mairie et l'opéra. Elle se trouve en prolongement nord de la rue de la République. Elle dessert aussi les rues Puits Gaillot et Joseph Serlin.

30 autres entrées dans la même catégorie :