Place de l'Antiquaille

Place de l'Antiquaille






Situation


  • La place de l'Antiquaille se trouve à un petit col, au sommet de la montée Saint Barthélemy avant de redescendre sur Saint Just par la rue de l'Antiquaille. On peut aussi continuer la montée à Fourvière par la rue Cléberg. Les piétons peuvent rejoindre les jardins du Rosaire par une allée.

  • La circulation se fait depuis la Saint Barthélemy et à double sens entre les rues Cléberg et de l'Antiquaille.


Architecture


  • La place est triangulaire, le centre est occupé par un triangle de végétation arborée avec des marronniers, du lierre et un gros bloc de moraine glacière ainsi que par une terrasse de café.

  • Le coté nord est un mur aveugle de jardin bordé d'un escalier.

  • Le coté est est occupé par l'ancien hôpital de l'Antiquaille avec une porte magnifique portant lion et blason.

  • Le coté ouest est un mur qui laisse l'ouverture pour un bar sur un premier plan et un jardin avec une maison de la rue Cléberg en retrait.


Dédicace


  • L'Antiquaille est le nom de la propriété qui la borde à l'est. Ce nom a été donné à la renaissance quand son propriétaire, Pierre Sala a découvert nombre de ruines romaines dans son jardin.


Histoire


  • Le bloc de pierre est un témoin de l'avancée ultime du glacier du Rhône lors de la dernière glaciation, il y a plusieurs de ces blocs à Lyon dont le célèbre gros caillou du boulevard de la Croix Rousse.

  • Le lieu, au bout du decumanus a été occupé dès la fondation de Lugdunum en 43 avant JC. La richesse en vestiges romains et l'emplacement privilégié fait qu'il peut prétendre au titre de favori pour l'implantation du palais des empereurs romains.

  • Le caveau de Saint Pothin se trouve sous le site. Premier évêque de Lyon et de Gaule, il a été arrêté en 177 et jeté dans un cachot pour y mourir. Il a été découvert suite à une vision de la mère supérieure.

  • Au 16e siècle, Pierre Sala y a fait établir une grande maison avec trois tours que l'on voit sur de nombreuses gravures et depuis la ville. En 1522, le roi François Premier est venu lui rendre visite.

  • En 1630, ce sont les religieuses de la Visitation qui ont repris les locaux jusqu'en 1792. En 1803, il a été repris pour en faire un abri de mendiants, puis un hôpital spécialisé en psychiatrie et dermatologie qui a été actif jusqu'en 2003. Des célébrités comme Gailleton ou Augagneur y ont été médecins et ont soigné d'autres célébrités comme Joseph Vacher.

  • Trois maisons se sont effondrées en 1770 par glissement de terrain dans le quartier.

  • En 2006 les travaux ont commencé pour créer un nouveau quartier à partir du domaine de l'Antiquaille, ils sont bien avancés en 2010 et se poursuivent en 2014.

Art et associations


  • Les amateurs de musique peuvent se réjouir des gammes des élèves du conservatoire voisin qui sont régulièrement couverts par les bruits de moteur.

  • L'Antiquaille, espace culturel du christianisme à Lyon, parfois noté ECCLY a ouvert vers 2015 après quelques années de travaux. On peut ainsi voir le cloître, le caveau de Saint Pothin, une crypte décorée de mosaïque et découvrir l'histoire du christianisme à Lyon. L'association organise aussi des conférences.


Commerces et services


  • Le théâtre romain est un bar tabac restaurant. En 2014, la Petite Table des Nuits le remplace.



Juin 2006

Publié le
Dernière mise à jour :
Auteur :
Publié par : ruesdelyon.nethttp://www.ruesdelyon.net/img/rue-de-lyon-logo-1476775263.jpg

Avis

Donnez votre avis

Place de l'Antiquaille

Place de l'Antiquaille

La place de l'Antiquaille se trouve à un petit col, au sommet de la montée Saint Barthélemy avant de redescendre sur Saint Just par la rue de l'Antiquaille. On peut aussi continuer la montée à Fourvière par la rue Cléberg. Les piétons peuvent rejoindre les jardins du Rosaire par une allée.

30 autres entrées dans la même catégorie :