Place Antoine Vollon

Place Antoine Vollon





Situation


  • La place Antoine Vollon, à Ainay, dans le second, fait l'articulation entre la rue Vaubecour et la rue du Plat et celle entre la rue Sainte Hélène et la rue Bizolon. Les quatre rues se réunissent à la place. La rue Guynemer part en diagonale au sud ouest.


Architecture


  • Le centre fait un rond point occupé par une fontaine, peinte en vert profond décorée d’anges et de lions qui crachent de l'eau à la tête de ceux qui viennent s'asseoir à la margelle les jours de vent.

  • L'ouverture de la rue Guynemer impose des diagonales à deux belles maisons.

  • Les trois autres angles sont droits et intérieurs, quatre maisons classiques, trois ou quatre étages, simples et élégantes avec une belle porte et de beaux soutiens de balcons au 1. Le dernier angle est formé par un immeuble de bureaux de la fin du 20e siècle au 4, il jure avec ses plaques vert caca d'oie, et ses encadrements de fenêtres qui éblouissent. Je me souviens d'un admirateur de la ville rageant devant le gâchis architectural et surtout archéologique, les fondements de l'immeuble moderne ayant sauvagement ignoré les vestiges religieux du sous-sol.

  • Un massif de plantes fait une demi-lune à l'est, matérialisant le cheminement piéton vers le sud.


Dédicace


  • Antoine Vollon est né en 1833 à Lyon, il est mort en 1900. Il vivait rue de la Charité.

  • Il a appris les beaux-arts et la gravure à Lyon puis a vécu à Paris et en Normandie, peignant des natures mortes et des paysages.

  • Auparavant on était place Saint Michel.


Histoire


  • Une église Saint Michel a existé ici du 5e siècle, jusqu'au 17e siècle, cette église était un couvent dépendant de l'abbaye d'Ainay. Sa fondation était attribuée à Canetène, la mère du roi Burgonde Gondebaud. Sainte Clotilde aurait passé ses premières années à Ainay près de l’église.

  • Un couvent des frères missionnaires s'est installé en 1667.

  • La place a été ouverte en 1728 par la démolition du portail d’entrée à Ainay.

  • En 1816, l'entrepôt des liquides était installé à l'angle de la rue Sainte Hélène.

  • A partir de 1819 Wolff a été l'un des principaux fabricants d'abat jour, c'est cette protection qui donna une partie de leur allure à nos fenêtres durant tout le 19e siècle.

  • La place a été fouillée en 1829, on y a retrouvé des vestiges de l'église.

  • La fontaine est due à Lanfrey et Baud et date de 1857. Elle est la dernière d'une série de cinq construites à la même époque et qui, grâce à leurs déménagements, ont décoré une dizaine de places lyonnaises jusque vers 1945.


Art et associations


  • Un antiquaire vend des objets d'art.


Commerces et services


  • Tout y est fait pour une halte, dans l'un des deux bars, la pizzeria, sur l'un des deux bancs de pierre ou sur celui de bois.

  • S'y trouve aussi un imprimeur.



Septembre 2006

Publié le
Dernière mise à jour :
Auteur :
Publié par : ruesdelyon.nethttp://www.ruesdelyon.net/img/rue-de-lyon-logo-1476775263.jpg

Avis

Donnez votre avis

Place Antoine Vollon

Place Antoine Vollon

La place Antoine Vollon, à Ainay, dans le second, fait l'articulation entre la rue Vaubecour et la rue du Plat et celle entre la rue Sainte Hélène et la rue Bizolon. Les quatre rues se réunissent à la place. La rue Guynemer part en diagonale au sud ouest.

30 autres entrées dans la même catégorie :