Montée Coquillat

Montée Coquillat





Situation


  • La montée Coquillat se prend rue des Fantasques, un premier escalier rejoint la ruelle des Fantasques, puis un second descend jusqu'au Rhône place Chazette par un terrible raidillon.

  • D'en haut, on a une belle vue sur les toits des immeubles du quai du Rhône et le sixième arrondissement.


Architecture


  • L'escalier principal passe sous un petit porche colonisé par des arbustes nourris à la pierre.

  • Sur la gauche, coté nord, ce sont d'anciennes parcelles rendues à la nature, coté sud, quelques murs et toits de maisons, puis le passage se rétrécit et ressort entre deux grands flancs des maisons de la place Chazette.


Dédicace


  • Jean Coquillat est né en 1831 ou 1832, il est mort le 17 septembre 1915.

  • Le père Coquillat tenait un «thiatre» 7, rue Diderot dont une plaque commémorative rappelle l'emplacement. Il était canut.

  • Avant lui, on était montée des Fantasques.


Histoire


  • Au pied de l'escalier il y avait une chapelle dédiée à Sainte Blandine. Elle avait été bâtie à l'endroit supposé du bûcher où furent brûlés les martyrs chrétiens de 177 afin de disperser leurs cendres dans le Rhône et éviter leur enterrement selon la coutume chrétienne contestée.

  • Au milieu du 18e siècle, Soufflot a laissé un passage entre deux maisons, on peut penser qu'un cheminement rejoignait la rue des Fantasques, mais il n'apparaît pas sur les plans anciens, Jean Pelletier le date de 1875.


Art et associations


  • Il n'y a ni art ni associations.


Commerces et services


  • Il n'y a ni commerces ni services.



Octobre 2005

Publié le
Dernière mise à jour :
Auteur :
Publié par : ruesdelyon.nethttp://www.ruesdelyon.net/img/rue-de-lyon-logo-1476775263.jpg

Avis

Donnez votre avis

Montée Coquillat

Montée Coquillat

La montée Coquillat se prend rue des Fantasques, un premier escalier rejoint la ruelle des Fantasques, puis un second descend jusqu'au Rhône place Chazette par un terrible raidillon.

30 autres entrées dans la même catégorie :