Montée du Télégraphe

Montée du Télégraphe






Situation


  • La montée du Télégraphe débute en haut de la rue des Farges et monte jusqu'à la rue Cardinal Gerlier, à l'angle de la rue Roger Radisson.

  • Une porte ouverte dans le mur de soutènement donne accès à un escalier qui monte au jardin de la Visitation. En bas, un plan la situe sur le parc des Hauteurs.

  • Les voitures n'ont accès qu'à la partie supérieure.


Architecture


  • C'est essentiellement une montée entre deux gros murs de pierres dorées des anciens remparts.

  • Depuis la rue des Farges, il faut monter quelques marches d'escaliers pour arriver à un raidillon défendu en haut par deux gros plots de béton.

  • Coté nord, après le flanc d'immeuble, on passe le long d'une grille qui laisse la vue sur les thermes romains et la basilique de Fourvière. Ensuite, elle est remplacée par un mur de pierres percé par le beau portail d'une ancienne maison de trois étages à volets verts au n°8 adossée à une ancienne usine reconvertie en gymnase.

  • Coté sud, on est dominé par de gros murs des remparts d'où dépassent les arbres des jardins, un escalier les double à un endroit. Après les plots, le mur est plus haut et la section plus étroite.

  • A la fin du mur, une allée donne accès à un jardin en contrebas, on arrive sur le replat. Il est utilisé par une immense barre de béton du groupe scolaire, deux puis un étage appuyé sur une petite tour.

  • Au nord, quelques buissons compensent le retrait du mur de la Visitation qui nous domine d'assez haut à un endroit. Plus loin, on le longe directement jusqu'à une maison blanche, faite d'une aile en longueur et d'une petite tour qui fait l'angle de la rue Roger Radisson.

  • Coté sud, le mur du rempart reprend après l'école, il se termine par une petite casemate aux ouvertures arquées à l'angle de la rue Gerlier. Si vous vous sentez observé à cet endroit, c'est Gnafron qui vous regarde derrière sa vitre.


Dédicace


  • Un Télégraphe y a été construit en 1799.

  • Il a disparu, nos voisins de Sainte Foy ont préservé le leur, on peut le visiter.


Histoire


  • Les Romains ont commencé à y édifier des fortifications.

  • La ville de Lyon en a reconstruit d'autres à partir de 1346 pour se préserver des Tard Venus, bandes de pillards qui terrorisaient le pays et qui avaient tué le frère du roi lors d'une bataille à Brignais.

  • Le roi Jean est venu à Lyon en février 1351. Il a permis de lever un impôt pour continuer les fortifications.

  • En 1359, l'archevêque et le conseil ont décidé la réparation des remparts de la ville entre la porte Saint Irénée et le château de Pierre Scize.

  • Au milieu du 16e siècle, les travaux des fortifications étaient les plus importants de la ville.

  • En travaillant sur les fortifications en haut de la montée, on a découvert des restes qu'on soupçonne être un temple à Mercure.

  • Le premier paratonnerre de Lyon a été installé à Saint Just en 1780.

  • La montée du Télégraphe était sur le chemin de ronde à l'intérieur des remparts.

  • Les religieuses de la Visitation se sont installées en 1856 dans ce qui est devenu le jardin de la Visitation.

  • L'école a été construite en 1957.


Art et associations


  • Les archers de Lyon existent depuis 1954, ils s'entraînent dans le gymnase au n°10 dit gymnase Jean Moulin car il doit y avoir un accès depuis le lycée du même nom.


Commerces et services


  • Le groupe scolaire Albert Camus enseigne aux primaires. L'école est collée à un terrain de basket.

  • En haut, deux bancs se font face, l'un est à l'ombre pour l'été, l'autre au soleil pour l'hiver.



Janvier 2008

Publié le
Dernière mise à jour :
Auteur :
Publié par : ruesdelyon.nethttp://www.ruesdelyon.net/img/rue-de-lyon-logo-1476775263.jpg

Avis

Donnez votre avis

Montée du Télégraphe

Montée du Télégraphe

La montée du Télégraphe débute en haut de la rue des Farges et monte jusqu'à la rue Cardinal Gerlier, à l'angle de la rue Roger Radisson.

30 autres entrées dans la même catégorie :