Carmes Déchaussés

Montée des Carmes Déchaussés








Situation


  • La montée des Carmes Déchaussés se trouve dans le cinquième arrondissement sur le flanc de la colline de Fourvière et constitue un moyen pittoresque d'en rejoindre le sommet à pied.

  • Elle part en escaliers assez raides de l'angle que fait la montée Saint Barthélemy, tout proche de la gare Saint Paul.

  • Après un léger replat, elle se termine au niveau de la Montée Nicolas de Lange et se prolonge par le chemin de Montauban dont le cheminement apporte de beaux balcons sur la Saône et la Croix Rousse.

  • Grâce aux escaliers elle est pratiquement réservée aux piétons.


Architecture


  • Cette montée étroite est dominée de part et d'autre par d'anciennes constructions qui mériteraient un rafraîchissement. Le bas est dense et étroit, plus haut elle s'élargit entre des murs. Ils sont ouverts par plusieurs belles portes. On peut voir deux vierges à l'enfant, une en couleurs au 9, l'autre blanche dans sa niche au 17.

  • Il faut se rendre place Gerson pour admirer un bel ensemble qui domine les voies de la gare Saint Paul.

  • En montant, juste après avoir passé la gare Saint Paul, on découvre sur sa droite une superbe vue sur l'église Saint Paul et son magnifique clocher octogonal avec lanterneau. Le point de vue sur les trains est par contre bien surprenant dans le vieux Lyon.

  • Plus haut, on est face à un étonnant alignement, les deux tours de saint Nizier s'élèvent de part et d'autre de la tour du Crédit Lyonnais, le tout rehaussé par la blancheur des neiges alpines qui offrent un fond superbe par temps clair.


Dédicace


  • La rue des Carmes Déchaussés tire son nom d'un ancien couvent fondé en 1617 de cet ordre religieux dont le bâtiment, situé juste au delà de la rue, chemin de Montauban. Les Carmes l'ont occupé jusqu'à la révolution, puis par épisodes jusqu'en 1902 avant d'être le siège du fond ancien des archives départementales.

  • Le curieux nom de cet ordre vient du fait que leur règle était terrible et leur imposait de marcher pieds nus. Tout comme les Carmélites dont la rue est de l'autre côté de la Saône, ils suivent les traces de Berthold qui se retira sur le mont Carmel en Palestine.

  • Auparavant, on était montée des Capucins.

Histoire


  • Jérôme de Milan est venu en 1574 fonder son monastère des Capucins avec l'aide des familles Italiennes qui prospéraient dans le quartier.

  • Ce chemin a été longtemps utilisé pour desservir les couvents qui le bordent. En face des Capucins, c'était les Ursulines qui occupaient l'angle de la montée Saint Barthélemy.

  • Il a été remanié au moment de l'ouverture de la gare Saint Paul en 1870 et 1871.


Art et associations


  • Les Maristes ouvrent une salle pour y donner des pièces de théâtre.


Commerces et services


  • La rue est dominée par les écoles des Maristes et des Lazaristes, ces derniers y ont également une résidence d'étudiants.

  • Au n°9 se trouve l'entrée d'une église orthodoxe.



Février 2004

Publié le
Dernière mise à jour :
Auteur :
Publié par : ruesdelyon.nethttp://www.ruesdelyon.net/img/rue-de-lyon-logo-1476775263.jpg

Avis

Donnez votre avis

Carmes Déchaussés

Carmes Déchaussés

La montée des Carmes Déchaussés se trouve dans le cinquième arrondissement sur le flanc de la colline de Fourvière et constitue un moyen pittoresque d'en rejoindre le sommet à pied.

30 autres entrées dans la même catégorie :