Boulevard de Stalingrad

Boulevard de la Bataille de Stalingrad




Situation


  • Le boulevard de la Bataille de Stalingrad fait la limite entre Lyon et Villeurbanne à l'est du parc de la Tête d'Or.

  • Il vient en prolongement du pont Poincaré qui traverse le Rhône depuis Caluire.

  • Au sud, il se termine au croisement du cours Vitton au-delà duquel il est prolongé par l'avenue Waldeck Rousseau.

  • Sur le coté lyonnais, le trottoir est d'abord minimal, il est ensuite séparé de la chaussée par une rangée de platanes qui laisse la place à une allée servant de parking ce qui la rend presque impraticable par les piétons. Il vaut mieux marcher à Villeurbanne.

  • Trois voies circulent dans chaque sens, puis deux un peu plus au sud.

  • Une arche est aménagée pour donner accès au parc, une autre dessert l'avenue Verguin.


Architecture


  • Le début, sous l'autopont a été repeint en une sorte de circuit du rock avec quelques paroles emblématiques du genre peintes en lettres jaunes sur fond noir.

  • Sur Villeurbanne, après quelques anciens établissements industriels dont le transbordeur, le boulevard est longé par des immeubles modernes de bureaux géométriques.

  • Du coté de Lyon, on longe un haut mur de grosses pierres qui soutient la digue du chemin de fer quelques trois mètres plus haut. Encore un peu plus haut, un viaduc de béton consolide les voies pour le passage du TGV.

  • Après l'avenue Verguin, le chemin de fer oblique vers l'est, traverse le boulevard par deux longs ponts, un de fer, un de béton.

  • Le boulevard prend alors une allure de rue sur quelques mètres entre des immeubles de béton du 20e siècle.


Dédicace


  • Ce boulevard est dédié à la Bataille qui se déroula à Stalingrad. Les Lyonnais étant doublement reconnaissants à Staline, la ville de Stalingrad elle-même est honorée par une place dans le septième.

  • La Bataille de Stalingrad a eu lieu entre octobre 1942 et février 1943, entre les armées allemandes et russes, elle a opposé plusieurs millions de soldats dont plusieurs centaines de milliers sont morts. Cette bataille passe pour avoir été le tournant de la seconde guerre mondiale brisant l'invincibilité de l'Allemagne nazie.

  • Précédemment, il s'appelait boulevard Pommerol.


Histoire


  • La limite de Lyon et de Villeurbanne passait au milieu du parc jusqu'à une loi du 17 décembre 1894 qui fixa la limite des deux communes en bas du talus du chemin de fer. Le reste de la limite serait resté stable depuis le règne de Louis XI.

  • Depuis, la partie lyonnaise n'a pas bougé alors que le coté villeurbannais connaissait une profonde métamorphose avec l'installation du campus universitaire au nord, la démolition du quartier du Tonkin et la construction d'un front d'immeubles de bureaux et d'expositions.

  • Le chemin de fer a été construit pour aller à Genève, c'est maintenant la ligne TGV de Paris qui est de loin la plus fréquentée. Le boulevard a d'abord été un chemin qui longeait la voie avant d'être urbanisé à la fin du 19e siècle quand il est devenu la limite de Lyon et Villeurbanne.

Art et associations


  • Ils sont tous sur Villeurbanne, mais j'en cite quelques-uns uns qui ont une vocation beaucoup plus large.

  • D'innombrables groupes de rock sont venus meurtrir nos tympans, d'abord au palais d'hiver, puis au Transbordeur. Parmi les plus fidèles, les musiciens de Motorhead qui ont fait vibrer les deux salles à plusieurs reprises. Le palais d'hiver a fonctionné de 1920 à 1982, accueillant des artistes tels que Jacques Brel, Claude François ou Georges Brassens.

  • La cité des antiquaires expose meubles et tableaux anciens.

  • Le tennis club de Lyon a ses cours dans le campus de la Doua. C'est ici qu'est né et qu'a appris à jouer Henri Cochet, qui s'est ensuite hissé au premier rang mondial de son sport et a réunit le plus beau palmarès du sport lyonnais.


Commerces et services


  • L'espace Tête d'Or est un centre de congrès.

  • Le campus universitaire de la Doua est l'un des trois grands de l'agglomération il contient notamment l'INSA, une école d'ingénieurs internationalement renommée. A l'autre bout du campus, des soldats des dernières guerres reposent au cimetière national de la Doua.

  • Quelques stands s'installent autour de la porte du parc pour vendre, cacahuètes, ballons et friandises.

  • Tout au sud, se trouvent un restaurant, un vendeur de pneus et l'immeuble de bureaux du 170 avec une vingtaine de sociétés.




Février 2007

Publié le
Dernière mise à jour :
Auteur :
Publié par : ruesdelyon.nethttp://www.ruesdelyon.net/img/rue-de-lyon-logo-1476775263.jpg

Avis

Donnez votre avis

Boulevard de Stalingrad

Boulevard de Stalingrad

Le boulevard de la Bataille de Stalingrad fait la limite entre Lyon et Villeurbanne à l'est du parc de la Tête d'Or.

25 autres entrées dans la même catégorie :