Nouvelles entrées

  • Les Subsistances
    Les Subsistances

    Les Subsistances se trouvent sur le quai Saint Vincent en bord de Saône.

  • Cheval de Bronze
    Cheval de Bronze

    Il occupe le centre le la place Bellecour et dans une certaine mesure le...

  • Palais Saint Jean
    Palais Saint Jean

    Le palais Saint Jean se trouve à l'angle du quai Romain Rolland et de...

  • Musées Gadagne
    Musées Gadagne

    Le musée Gadagne se trouve dans le Vieux Lyon, à la jonction de la rue...

  • Musée d'art contemporain
    Musée d'art contemporain

    Le musée d'art contemporain se trouve dans la cité internationale, la...

Déjà vus

Boulevard Jules Favre

Boulevard Jules Favre

Situation

  • Le boulevard Jules Favre commence place Jules Ferry, il se termine cours Lafayette au-delà duquel il est prolongé par le boulevard Vivier Merle.

  • La circulation se fait dans l'autre sens, deux voies pour les voitures plus une dans chaque sens pour les bus.

Architecture

  • C'est un large boulevard dont les deux premiers immeubles coté ouest sont les plus remarquables. Celui du 2 au 4 est impressionnant d'ampleur avec sept étages, une large façade décorée par quatre avancées arrondies, un toit ondulant, une tourelle sur une belle entrée à colonnes ouvrant vers la place et sous une coupole d'ardoise.

  • Le palais de Flore, au n°8, qui date de 1930, est étonnant avec ses soucoupes volantes sur le toit. Lors de sa construction, avec ses dix étages, il était le plus haut de France dans son genre avec sa structure métallique. Sa façade, toute en biais se distingue aussi par des avancées, anguleuses celles-ci. Il est signé Clément Laval et classé au patrimoine du 20e siècle.

  • Le boulevard absorbe la rue Waldeck Rousseau et la jonction avec le cours Lafayette est faite par quatre petites façades, les deux centrales sont semblables avec seize petites fenêtres sur un plan carré.

  • Coté est, chaque îlot est bien individualisé, c'est d'abord le central téléphonique Lalande, décoré par des plaques de béton bosselé, puis un groupe de deux barres d'habitation de 1952, orientées sur la rue Lalande, neuf étages avec de longs balcons. Le troisième est un gros immeuble de bureaux, le sixième Part Dieu, avec une grande entrée sous une large casquette.

Dédicace

  • Jules Favre est né à Lyon, rue des Bouquetiers en 1809, il est mort à Versailles en 1890. Il est honoré comme homme d'état, étant parmi les fondateurs de la troisième république.

  • Jules Favre était l'avocat des pauvres. Le 9 avril 1834, il défendait les accusés qui avaient fondé la société des mutualistes, organe de secours mutuel des canuts. C’est une fusillade place Saint Jean où se déroulait le procès qui a déclenché la seconde révolte des canuts.

  • Les lois de cette époque interdisaient les associations d’ouvriers, aussi, les mutualistes étaient une organisation secrète dont on devenait membre par cooptation. Chaque petit groupe élisait un représentant pour participer à la structure supérieure pour éviter une dissolution totale. La société des mutualistes a existé de 1828 à 1834. Puis de 1834 à 1848, date à laquelle elle a cessé d’être clandestine. Le but de cette société était de porter secours aux plus faibles de ses adhérents à ceux qui tombaient malades ou au chômage.

  • Il a été député républicain en 1848, de nouveau en 1870 et ministre des affaires étrangères, puis sénateur.

  • Adolphe Favre est né en 1870, il a travaillé pour la ville de Lyon, notamment sur le dossier d'un orphelinat rue Chazières auquel on a donné son nom après qu'il soit mort au front le 20 mars 1916 à Ressicourt.
  • Emile Favre est mort pour la France le 30 octobre 1914.

  • En 1924, le Genevois Louis Ernest Favre a mis son canoë dans le lac Léman dans l'intention de rejoindre la mer.

  • Maurice Favre s’est illustré en dermatologie à l’hôpital de Grange Blanche, s’il n’a pas sa rue, les dermatologues lui ont laissé le nom de la maladie qu’il a découverte, la maladie de Favre Nicolas.

  • Pierre Favre, né en 1960 s'est fait connaître comme chanteur des Garçons Bouchers sous le nom de Pierrot Sapu.

Histoire

  • Le boulevard Jules Favre était dans l'enceinte du fort des Brotteaux pendant la plus grande partie du 19e siècle.

  • Il a été aménagé dans la première partie du 20e siècle, après la construction de la gare des Brotteaux.

Art et associations

  • Sont absents du boulevard Jules Favre.

Commerces et services

  • On y trouve un bar, un restaurant, une crêperie, un plombier, la régie Rivoire, une agence d'intérim et une dizaine de sociétés plus une autre dizaine au 23.

Novembre 2007

Publié le
Dernière mise à jour :
Auteur :
Publié par : ruesdelyon.nethttp://www.ruesdelyon.net/img/rue-de-lyon-logo-1476775263.jpg

Avis

Donnez votre avis

Boulevard Jules Favre

Boulevard Jules Favre

Le boulevard Jules Favre commence place Jules Ferry, il se termine cours Lafayette au-delà duquel il est prolongé par le boulevard Vivier Merle.

25 autres entrées dans la même catégorie :