Rue de l'Abbé Rozier

Rue de l’Abbé Rozier

Situation

  • La rue Rozier descend de la rue Leynaud à la place du Forez au cœur des pentes de la Croix Rousse.

  • Elle se trouve en prolongement de la rue Saint Polycarpe et elle est plus agréable en montant car on se dirige vers le fronton de l’église Saint Polycarpe, magnifiquement éclairée la nuit.

  • La circulation se fait en montant de la place vers la rue Leynaud.

Architecture

  • Coté ouest, il y a un mur aveugle, une très jolie cour à laquelle on accède par un escalier et un immeuble de quatre étages, style 19e siècle. La cour est double et dans la seconde partie, deux bancs permettent de s’asseoir pour apprécier l’architecture du quartier. Quelques végétaux ajoutent à la quiétude de ce lieu toujours vide. Elle est vide car elle donne un peu l’impression de coupe gorge.

  • Coté est, c'est un alignement d'immeubles aux beaux encadrements de commerces en pierre, la rue Donnée le sépare en deux parties.

Dédicace

  • Jean Baptiste François Rozier est né à Lyon le 23 janvier 1734 dans le quartier de Saint Nizier.

  • Il est devenu prêtre mais s’est surtout consacré à la botanique et à la science. D'abord professeur, il devint le second directeur de l'école vétérinaire de Lyon, du jardin des plantes et créateur d’un journal scientifique.

  • En 1793, la révolution lui confia la paroisse Saint Polycarpe. Il logeait dans la maison jouxtant l’église et un des boulets tirés pendant le siège de Lyon dans la nuit du 28 au 29 août mit fin à la vie de ce savant.

  • On lui doit plusieurs ouvrages d’agriculture, notamment sur les huiles, le vin et l’eau de vie et un dictionnaire d’agriculture.

  • Son buste se trouve au parc de la tête d’or, à la porte du jardin botanique.

  • Auguste Rozier est mort pour la patrie en 1870 ou 1871.

  • Francis Rozier, employé à la Rhodia est mort en 1945 dans les combats de libération de l'Alsace.

Histoire

  • Cette partie des pentes, proche du centre de Lyon a été habité dès le 17e siècle, la rue datant du 19e.

  • En 1793, elle a été le théâtre de batailles pour le contrôle de la ville.

  • Le dimanche 13 avril 1834, Saint Polycarpe était la dernière église ou flottait le drapeau noir, Gourdiat, le curé, voyait ce drapeau rouge, elle a été évacuée le lundi à 7 heures du matin.

Art et associations

  • L’atelier De Boccard fait de la restauration de tableaux, la grande vitrine permet de surveiller l’avancée des travaux méticuleux de la peintre.

  • La cour et le mur aveugle sont généralement le cadre de projections lumineuses pendant les fêtes du 8 décembre.

Commerces et services

  • Il y a un parking souterrain.

  • Je suis repassé dans le jardin qui occupe le dessus du parking en 2017, il avait été aménagé avec des jeux d'enfants qui lui donnaient une bonne animation.

Août 2004

Publié le
Dernière mise à jour :
Auteur :
Publié par : ruesdelyon.nethttp://www.ruesdelyon.net/img/rue-de-lyon-logo-1476775263.jpg

Avis

Donnez votre avis

Rue de l'Abbé Rozier

Rue de l'Abbé Rozier

La rue Rozier descend de la rue Leynaud à la place du Forez au cœur des pentes de la Croix Rousse.

30 autres entrées dans la même catégorie :