Rue de la Poulaillerie

Rue de la Poulaillerie





Situation


  • C'est une petite rue qui coupe en partie la presqu'île d'ouest en est, de la rue de Brest à la rue de la République.

  • La circulation se fait de la rue de Brest à la rue Herriot, et de la rue de la Gerbe à la rue Herriot. Elle est réglementée pour accéder à la rue de la République.

  • Le stationnement se fait coté sud.

  • C'est une rue caractéristique de l'habitat ancien remaniée sous les directives du préfet Vaïsse au milieu du 19e siècle.


Architecture


  • Le début est bordé d'immeubles de quatre étages, anciens et simples.

  • Au croisement de la rue Herriot, les immeubles sont du style de celle ci, datant des années 1850 de même qu'en arrivant sur la rue de la République.

  • Ensuite, au sud, les grosses pierres de taille du Crédit lyonnais occupent tout le bloc. Le flanc est richement décoré de fleurs en fer ou sculptées.

  • Au nord, c'est la maison du musée de l'imprimerie dont la grille est naturellement ornée de caractères d'impression. Il faut entrer pour admirer l'allée, les galeries et la cour Maurice Scève. On peut trabouler vers la rue des Forces.

Les éléments à remarquer :

  • La belle série d'arcades et la porte bleue du n°3, idem au n°15 avec une porte rouge.

  • L'horloge Charvet avec ses automates.

  • L'hôtel de ville du 17e siècle avec ses fenêtres ouvragées aux vitres entourées de plomb.

  • Les statues d'anges, de vierge et de tribun antique.


Dédicace


  • Le nom de Poulaillerie rappelle qu'on y échangeait les poulailles, nom plus précis pour les volailles.


Histoire


  • L'aspect légèrement tortueux, l'étroitesse et le fait qu'elle ne débouche pas en fait un témoin de la ville de Lyon d'avant les grands élargissements.

  • Située non loin de Saint Nizier, elle a été occupée tout le moyen-âge sans discontinuer jusqu'à aujourd'hui. Les maisons les plus anciennes ne sont que du 17e siècle.

  • Au 12e siècle Pierre Valdo y était marchand drapier. La doctrine qu'il propagea fut taxée d'hérésie et la rue s'appela longtemps rue Maudite.

  • La rue fut le siège de l'hôtel de ville de 1604 à 1652 dans l'hôtel de la couronne qui est désormais le musée de l'imprimerie. Auparavant, il avait beaucoup déménagé, notamment rue de la Fromagerie. Depuis, il est resté très stable place des Terreaux.

  • Au 18e siècle, la secte des convulsionnaires se réunissait ici. Elle a revendiqué quelques miracles qui l'ont rendu célèbre. Deux adeptes, les frères Bonjour obtinrent le titre de curé du village de Fareins en 1775. Ils fouettaient les adeptes vierges et en crucifièrent deux.

  • En 1835, les derniers marchands de volaille ont quitté la rue pour aller s'installer dans la nouvelle halle de la Martinière.

  • Le 7 décembre 1852, le ferblantier Guichert fut l'un des deux premiers marchands de lampions du 8 décembre.


Art et associations


  • L'art de cette rue est concentré dans les collections du musée de l'imprimerie.

  • On y apprend que l'imprimeur Martin Husz imprima à Lyon le miroir de la Rédemption qui est le premier livre français illustré en 1478.

  • On peut y admirer une page de la bible de Gutemberg imprimée à Mainz en 1450. Le premier livre jamais imprimé.

  • On peut se régaler de la première page des épouvantables faits et prouesses de Pantagruel, par Alcofribas abstracteur de quintessence, autrement dit François Rabelais.

  • Les amateurs de technique se réjouiront devant la reproduction de la presse de Gutemberg ou devant la Lumitype Photon, inventée à Lyon par deux ingénieurs et qui fit progresser l'imprimerie au milieu du 20e siècle.


Commerces et services


  • L'horlogerie et bijouterie Adrien Fortune existe depuis 1852. Dans la rencognure, la superbe horloge Charvet, datant de 1864 laisse admirer son mécanisme. A midi, Guignol frappe la cloche de son bâton pour nous inciter à lentibardaner jusqu'à un troquet voisin pour se rincer le corgnolon avant de passer à table.

  • Un traiteur expose ses pots de fèves, d'épices et ses compagnons au travail.

Il y a aussi :

  • Deux restaurants, deux bars.

  • Un magasin de vêtements et une banque.



Octobre 2004

Publié le
Dernière mise à jour :
Auteur :
Publié par : ruesdelyon.nethttp://www.ruesdelyon.net/img/rue-de-lyon-logo-1476775263.jpg

Avis

Donnez votre avis

Rue de la Poulaillerie

Rue de la Poulaillerie

C'est une petite rue qui coupe en partie la presqu'île d'ouest en est, de la rue de Brest à la rue de la République.

30 autres entrées dans la même catégorie :