Rue Saint Paul

Rue Saint Paul

Situation

  • La rue Saint Paul rue est orientée nord sud et va du Quai Pierre Scize jusqu’à la place Saint Paul.

  • La circulation se fait dans le même sens.

  • Elle se trouve dans le quartier au nord du vieux Lyon qui porte son nom.

  • Elle est immédiatement au pied de la colline de Fourvière.

Architecture

  • Cette rue est pavée, elle n’est construite que du coté des impairs.

  • Du côté pair, se trouvent des garages qui sont creusés sous le remblai des voies de chemin de fer de la gare saint Paul. Cette situation offre de beaux points de vue en levant la tête vers la colline de Fourvière.

  • Au 18e siècle il y avait des maisons en face de l’église qui ont été détruites avec l’arrivée du train.

  • Il s’agit de maisons basses et anciennes de deux à trois étages aux couleurs vives, celle qui fait l'angle avec la place est datée de 1569 avec un beau blason. Le 13 possède une large arche d'ouverture, gravée de chiffres vestiges d'un cadran solaire. Au contraire le 15 intrigue par la rareté de ses ouvertures.

  • Après la place Gerson, on arrive à l’église Saint Paul. L’église actuelle a été construite du 12e au 19e siècle avec de nombreux remaniements. Elle possède un beau clocher pointu. La pointe a été rajoutée au 19e siècle. Cette église vaut la peine d’être contournée par la gauche pour admirer le superbe clocher roman octogonal surmonté d’un lanterneau. En montant au-dessus de la gare par la montée des Carmes Dechaussés, on joint d’un beau point de vue plongeant sur cette église.

  • Juste en face se trouve une niche avec la statue de Gerson qui a résidé à Saint Paul. Il a le bras tendu enseignant à un enfant.

  • La rue remonte ensuite légèrement pour arriver à rejoindre la place au niveau de l’entrée de la gare.

Dédicace

  • Cette rue est appelée ainsi en raison de la présence de l’église dont la tradition date sa fondation sous Sacerdos au 6e siècle.

  • Saint Paul est célébré le 25 janvier, jour anniversaire de la date où, sur le chemin de Damas à Jérusalem, au lieu de ramener les chrétiens enchaînés pour les faire abjurer de leur foi, il se convertit lui-même.

  • Au 18e siècle, elle portait trois noms, rue Misère, rue de la Poterie et rue de l'Epine, de la place au quai.

Histoire

  • L’évêque Sacerdos étant malade le jour de la consécration de la première église vers 549, c’est Jésus Christ en personne qui serait venu le remplacer. Un cierge qui brûlait sans se consumer et un encensoir de métal mystérieux en témoignaient. Malheureusement, on ne peut plus espérer tester la véracité de cette histoire, les objets ayant disparus dans la tourmente des guerres de religions. Sacerdos, fondateur de l’église était l’oncle de Saint Nizier. Le musée gallo romain indique une fondation à l'époque mérovingienne.

  • Le quartier s’est développé depuis le 6e siècle autour de son groupe épiscopal.

  • Leidrade a fait rebâtir l’église sous Charlemagne.

  • Au 14e siècle, les chanoines de Saint Paul demandaient des frais d’obsèques énormes qu’un procès a fait plafonner.

  • Le roi René a vécu quelque temps à Saint Paul en juillet 1454.

  • Le 6 septembre 1574, le roi Henri III a fait son entrée dans Lyon, le cortège a parcouru le chemin de Saint Jean à Saint Paul.

  • La rue a pris une partie de son aspect après la renaissance, il en reste quelques maisons.

  • En 1670, Gabriel Mouton, le vicaire de l'église était un génie, il a publié une étude, Observationes diametrorum solis et lunae apparentium dans lequel il analysait les diamètres de la lune et du soleil, mais surtout dans lequel il proposait un système de mesure basé sur la minute d'arc de la circonférence terrestre, le milliare, décliné en décimales. On pouvait mesurer son 1/10000e, la virgula, dont la longueur équivalait au mouvement de sa pendule battant la seconde. Le milliare est toujours utilisé sous le nom de mile marin et le mètre répond à la même logique de proportion de la circonférence terrestre.

  • Au 19e siècle, le visage de la rue a été bouleversé par la destruction des maisons de la partie est et leur remplacement par les arcades qui soutiennent les remblais de la voie de chemin de fer de l’Arbresle dont le tunnel sort juste derrière et dont les rails longent la rue tout du long dix mètres en dessus.

  • Le 10 novembre 1732, on a baptisé Julie de Lespinasse à Saint Paul. Le nom des parents avait été falsifié pour cacher la mère, Julie Claude d'Albon et le père Gaspard de Vichy, époux de la fille de cette dernière. Elle est devenue célèbre pour son salon où elle recevait les encyclopédistes avec d'Alembert.

  • La bibliothèque nationale conserve une photo du percement de la rue Saint Paul en 1875.

Art et associations

  • Il y a un décorateur.

  • Le Peuple de l'Herbe a composé une chanson en l'honneur des rues de Saint Paul, comme il s'agit de musique électronique, la description reste assez abstraite.

Commerces et services

  • Deux boites de nuit, le Riverside et le club 19 accueillent les noctambules.

Février 2004

Publié le
Dernière mise à jour :
Auteur :
Publié par : ruesdelyon.nethttp://www.ruesdelyon.net/img/rue-de-lyon-logo-1476775263.jpg

Avis

Donnez votre avis

Rue Saint Paul

Rue Saint Paul

La rue Saint Paul est orientée nord sud et va du Quai Pierre Scize jusqu'à la place Saint Paul.

30 autres entrées dans la même catégorie :