Rue Camille Jordan

Rue Camille Jordan





Situation


  • C'est une courte rue du coeur des pentes de la Croix Rousse qui descend de la rue Imbert Colomès à la rue des Tables Claudiennes du nord vers le sud.

  • La circulation se fait en montant, le bus 6 passe par-là.


Architecture


  • Elle est bordée de part et d'autre d'immeubles de six étages du 19e siècle aux façades sobres de style canut avec leurs nombreuses fenêtres. Bien construits en pierre, les bâtiments d'origine sont toujours présents aujourd'hui.


Dédicace


  • Camille Jordan est né à Lyon le 11 janvier 1771, il a vécu une vie agitée d'homme politique durant la période révolutionnaire puisqu'il s'est toujours affirmé royaliste. Camille Jordan a vécu place Bellecour, dans une maison démolie pour ouvrir la rue Edouard Herriot. Après la chute de Lyon, il a émigré en Suisse, puis en Angleterre d'où il est revenu en 1795 pour faire partie du conseil des Cinq Cent. De nouveau proscrit en 1797, il devint un influent académicien lyonnais pendant la période napoléonienne auquel il s'opposa pendant l'empire. La restauration lui permit de revenir au pouvoir comme député à Paris. Mais comme il trouvait la chambre trop réactionnaire, il se trouva une fois de plus dans l'opposition dont il prit la tête jusqu'à sa mort à Paris le 19 mai 1821 juste à temps pour se voir attribuer une rue dans les années qui suivirent.

  • En 1818, il a publié un livre : Les troubles de Lyon. Edouard Herriot lui en a consacré un : Camille Jordan et la restauration.

  • Camille Jordan, né à la Croix Rousse en 1838 et mort à Paris en 1922 pour les encyclopédies françaises alors que l'encyclopédie Britannica le fait mourir à Milan le 20 janvier 1922. Selon les sources, il est le petit-fils ou le petit-neveu du premier.

  • Par contre si j'en crois les nombreuses sources disponibles, ses recherches de mathématicien ont eu plus d'importance que les discours de son grand-père. Il est entre autres auteur de travaux sur les intégrales et la géométrie à n dimensions. Un institut de l'université Lyon 1 porte son nom. En 2010, l'institut accueille un professeur, Cédric Villani, détenteur de la médaille Field après avoir fait ses études à Lyon, et revenu s'y installer près de la rue de son illustre devancier.

  • Esprit Alexandre Jordan était polytechnicien, académicien à Lyon à partir de 1849, ingénieur en chef des ponts et chaussées pour le Rhône et député, auteur d'une histoire du quai Saint Clair.

  • En 1810, Henri Jordan a fait placer une croix sur la place du Prado, elle s'y trouve toujours. Elle avait donné son nom à une rue.


Histoire


  • Ces terrains qui faisaient partie des jardins des pères de l'Oratoire ont été rapidement construits vers 1830 pour favoriser l'essor de la fabrique.

  • Au 3, une plaque commémore l'action dévouée qu'a menée Georges Margot, médecin des pauvres pendant quarante ans.


Art et associations


  • L'atelier de création Cervelle de Canut exerce ici.


Commerces et services


  • Tous les pas de porte du coté impair sont occupés.

On y trouve


  • Quatre agences de communication.

  • L'expressionniste, une librairie.

  • Une ébénisterie.

  • Une laverie automatique.

  • Un restaurant le Petit Design jumelé avec une boutique d'objets kitsch.



Janvier 2004

Publié le
Dernière mise à jour :
Auteur :
Publié par : ruesdelyon.nethttp://www.ruesdelyon.net/img/rue-de-lyon-logo-1476775263.jpg

Avis

Donnez votre avis

Rue Camille Jordan

Rue Camille Jordan

C'est une courte rue du coeur des pentes de la Croix Rousse qui descend de la rue Imbert Colomès à la rue des Tables Claudiennes du nord vers le sud.

30 autres entrées dans la même catégorie :