Nouvelles entrées

  • Les Subsistances
    Les Subsistances

    Les Subsistances se trouvent sur le quai Saint Vincent en bord de Saône.

  • Cheval de Bronze
    Cheval de Bronze

    Il occupe le centre le la place Bellecour et dans une certaine mesure le...

  • Palais Saint Jean
    Palais Saint Jean

    Le palais Saint Jean se trouve à l'angle du quai Romain Rolland et de...

  • Musées Gadagne
    Musées Gadagne

    Le musée Gadagne se trouve dans le Vieux Lyon, à la jonction de la rue...

  • Musée d'art contemporain
    Musée d'art contemporain

    Le musée d'art contemporain se trouve dans la cité internationale, la...

Déjà vus

Rue Jaboulay

Rue Jaboulay

Situation

  • La rue Jaboulay commence à coté du 22 quai Claude Bernard, au flanc de l’hôpital Saint Luc. Elle va assez loin vers l’est jusqu’à la rue Camille Roy puis se termine par une courte section oblique qui la mène rue Garibaldi, à proximité de l’avenue Berthelot.

Architecture

  • Une première partie passe devant l’étonnant flanc de carreaux bleus de l’hôpital, avec une curieuse douve plantée de lierre qui dégage un niveau en sous sol. On a remis une cloche en souvenir des anciens hôpitaux à l’angle du quai Claude Bernard. Coté sud, ce sont de solides façades du 19e siècle, cinq étages sur lesquelles on peut remarquer deux beaux balcons au six.

  • La destruction de Saint Joseph a laissé un espace vide coté sud qui laisse voir le rectorat et ses deux grands cubes au beau revêtement beige. Ils font face à des immeubles de béton massif de l’université et de l’inspection académique. A la place, en 2017, on passe au flanc d'un cube blanc sur large surface vitrée ouvert sur la rue Pasteur de l'université.

  • On passe entre deux courts alignements d’immeubles après la rue de Marseille, l’un d’entre eux est récent avec de petites fenêtres.

  • Deux anciens ateliers reconvertis font face au triangle de la place Jules Guesde.

  • Les alignements d’immeubles commencent après la rue Sébastien Gryphe, ils sont assez variés dans les styles et les époques. On peut remarquer l’entrée originale du café, colorée sous un arrondi dans l’angle sud avec la rue Gryphe ainsi que des paires de chamois au dessus d'une porte métallique. Un étage sur atelier est plus bas que les autres au 45.

  • Le tronçon sud après la rue d’Anvers est occupé par le hangar TCL aux verrières tenues par de petits piliers de fer. En 2017, la parcelle est en chantier.

  • Après la rue Saint Jérôme, marquée au sud par des grands arrondis de balcons, il y a un passage plus haut, jusqu’à sept étages, construit vers la fin du 20e siècle avec de nombreux arrondis.

  • La rue reprend après une large interruption de l’autre coté de la place Jean Macé avec des immeubles encore plus hauts coté sud, arrondis ou anguleux, au nord, le premier triangle est occupé par le bel immeuble Delacroix, signé par une mosaïque, il a été achevé en 2008 et possède de beaux revêtements dont du bois et surtout une étonnante fente couverte d’une verrière que l’on peut entrer voir du dessous dans la bibliothèque Jean Macé. Il est isolé par un grand terrain de sports, la petite barre de la rue Saint Lazare est aussi isolée par un petit square en face duquel on peut remarquer la jolie tour au dos du central téléphonique.

  • Après la rue Voituret, les immeubles sont moins hauts, deux à quatre étages avec l’atelier RAC dans le fond de sa cour.

  • Les immeubles remontent avant le croisement en biais de la rue Roy, le 90, bâti en 1991 et le 89 avec des sept étages aux balcons surplombants.

  • Au sud, la longue façade du 92 se distingue par son entresol rouge au dessus de la porte. Elle fait face à un square triangulaire dont le premier tiers abrite un jeu d’enfant, le second est planté de bancs et le troisième est un jardin d’ornement. Après le jardin, du 91 au 96, un immeuble est bâti perpendiculairement à la rue coté nord, de même, au sud, deux barres aux reliefs dessinés par les balcons se font face. Ils dessinent des allées bordées d’arbres qui permettent aux piétons de rejoindre la rue Roy et l’avenue Berthelot, provisoirement via un parking. En 2017, le chantier était terminée, une large allée rejoint l'avenue Berthelot à partir du 96, un passage au 100, la rue Garibaldi.

  • La dernière partie est oblique, jusqu’à la fin du 20e siècle c’était la rue RP Duvivier et encore avant la partie nord de la rue du Vivier. Seuls les angles d’immeubles des autres rues, des ateliers bas et un mur arrivent sur l’alignement.

Dédicace

  • Mathieu Jaboulay est né le 3 juillet 1860 à Saint Genis Laval. Il est mort le 4 novembre 1913 dans un accident de train à Melun.

  • Il a été le premier lyonnais à pratiquer la chirurgie du crâne et du système nerveux. Il a été le dernier chirurgien major de l’hôtel dieu.

  • En 1906, il a tenté la première tentative mondiale de greffe à partir du rein d’un porc. Un siècle après, avec les progrès de l’immunologie, ces xénogreffes sont à nouveau étudiées dans des programmes de recherche.

  • Il a laissé son nom à une technique de chirurgie gastroduodénale et à une amputation.

  • Jaboulay a été le professeur de Alexis Carrel, il a été précurseur aux sutures qui ont valu la gloire et le prix Nobel à ce dernier.

  • Jaboulay a sa statue dans les facultés de médecine, dans un délaissé du coté de la rue Laennec.

  • La rue Jaboulay avait été ouverte sous le nom de rue de la Lône.

  • Marcel Jaboulay est mort pour la France le 19 septembre 1918.

Histoire

  • La rue Jaboulay a été ouverte progressivement au fil du 19e siècle. Vers 1860, seul le tronçon entre la rue de Marseille et la rue Sébastien Gryphe était construit, la partie ouest a attendu le comblement de la lône. La partie est a été construite vers 1930, après le départ des militaires du fort du Colombier.

  • Le petit quartier proche de la rue Roy a été presque entièrement reconstruit au début du 21e siècle.

  • A l'angle du quai, on peut lire les dates des hôpitaux, 1869, fondation de Saint Luc, 1894, fondation de Saint Joseph, 1993, fusion des deux hôpitaux, 1999, construction de l'actuel centre hospitalier.

Commerces et services

  • Jaboulay a inspiré cinq professions médicales et un centre de rééducation, elle passe au flanc de l’hôpital Saint Luc.

  • Les sièges régionaux de l’enseignement sont ici avec le rectorat et l’inspection académique ainsi qu’un bureau du CROUS et une annexe de l’université Lumière.

  • Quatre bars et un snack.

  • Un fleuriste, une banque, une assurance une agence ANPE, les bus 47.

  • Une dizaine de sociétés au 60, dont trois cabinets d’avocats et deux autres sociétés.

Janvier 2009

Publié le
Dernière mise à jour :
Auteur :
Publié par : ruesdelyon.nethttp://www.ruesdelyon.net/img/rue-de-lyon-logo-1476775263.jpg

Avis

Donnez votre avis

Rue Jaboulay

Rue Jaboulay

La rue Jaboulay commence à coté du 22 quai Claude Bernard, au flanc de l’hôpital Saint Luc. Elle va assez loin vers l’est jusqu’à la rue Camille Roy puis se termine par une courte section oblique qui la mène rue Garibaldi, à proximité de l’avenue Berthelot.

30 autres entrées dans la même catégorie :