Avenue du Point du Jour

Avenue du Point du Jour

Situation

  • L’avenue du Point du Jour commence au lieu dit la Croix Blanche que le pharmacien a remplacé par son enseigne verte, dans le tournant de la rue Commandant Charcot, face à l’entrée de la résidence universitaire. Une vieille plaque de fer départementale indique qu’on se trouve à Lyon Saint Irénée, sur le chemin n°3, à un kilomètre du Point du Jour et à 3,5 kilomètres de l’Etoile d’Alaï.

  • Elle va vers l’ouest jusqu’à la place du Point du Jour, Bénédict Tessier, à la jonction des rues François Genin et des Aqueducs.

  • Elle se prolonge par la rue Joliot Curie. Les bus 30, 42, 46, 49 et 66 y circulent.

Architecture

  • L’avenue est assez large, en légère descente et légèrement tordue comme l’ancien chemin qu’elle est en partie restée. Elle fait aussi promenade sous les platanes avec une entrée vers le parc de la mairie et dispose de plusieurs bancs. Elle a la particularité de ne croiser aucune rue et de desservir plusieurs impasses et allées.

  • La première partie passe entre anciens murs dont celui de la maison du 4 qui conserve son portail orné d’une fleur, mais aussi d’immeubles barres des années 1950 et d’autres plus discrets dont un en construction au 2.

  • Du square Tricou jusqu’au 29, il y a un groupe de maisons anciennes de bord de route à l’alignement aléatoire coté sud. Entre elles, deux allées partent en profondeur desservir deux propriétés. Elles font face au groupe scolaire de la Favorite dont on voit un bloc de béton. La Favorite a aussi une maison coté sud avec une cour de récréation et une petite tour à verre coloré.

  • L’avenue s’élargit après l’impasse Cumin, le coté nord est peu construit avec une station service, puis un beau portail de pierres à l’angle de l’impasse Luzy qui se poursuit par le mur du parc de la mairie. Quelques ouvertures y sont ménagées pour regarder le parc. Coté sud, les maisons anciennes continuent avec deux petits immeubles.

  • Après la rue des Granges, il y a un alignement d’immeubles avec des petits décrochements, puis un atelier automobile et une placette avec deux bancs, un arrêt de bus et des places de stationnement. Un joli immeuble avec des courbes et une tour fait l’angle de l’impasse Gounot puis c’est une barre qui prolonge celle de l’impasse avec un joli chemin d’arcades brunes sous le 61 et 63. Une allée en profondeur dessert plusieurs maisons aux 65 et 67, au 69, ce sont des immeubles sur plusieurs plans.

  • Les constructions deviennent continues après la rue Locard. Coté nord, c’est un alignement de jolis immeubles de la fin du 20e siècle jusqu’à la fin, sauf les dernières, face à la place qui sont deux petites maisons anciennes d’un étage sur commerce. Au 52, une allée dessert plusieurs maisons en profondeur, de même au 58, une impasse s’enfonce assez loin entre les jardins des maisons. Au 60, le boulanger Gay se trouve dans une maison ancienne d’un étage qu’il a fait décorer d’un paysage de moissons.

  • Coté sud, ce sont des maisons anciennes, un à trois étages sans alignement avec un immeuble qui forme une placette au 83 et donne accès à des résidences en second plan. Le marchand de vin a orné sa maison d’une cigogne à la carafe. Les vitres du charcutier forment un curieux reflet à l’angle de la place. Le bar a une enseigne en carreaux, au Point du Jour avec un magnifique coq qui salue le Point du Jour.

Dédicace

  • Ce serait un scribe de César qui aurait signalé l'endroit en entrant dans Lyon, écrivant que c'était l'endroit où il vit poindre le jour. Effectivement, sans être un sommet, le Point du Jour est un point haut.

Histoire

  • Elle se trouve sensiblement sur le trajet de la voie romaine d’Aquitaine.

  • C’était ensuite le chemin de l'Etoile d'Alaï et de Grézieux la Varenne. On peut encore voir une borne du D 53.

  • Au 13 pendant la guerre de 40, la maison de Gabrielle Dupond Evrard a été une des bases du mouvement Combat.

  • En 2017, plusieurs chantiers sont en cours coté sud.

Commerces et services

  • Les écoles la Favorite, Sainte Thérèse enseignent à tous les niveaux. L’éducation nationale a son centre d’information et d’orientation Lyon Ouest.

  • Il y a une dizaine de professions médicales au 52, autant le long de l’avenue, un LAM, un radiologue et deux opticiens.

  • Deux bars avec des terrasses.

  • Une alimentation, deux boulangeries, un marchand de vin, une pâtisserie, un traiteur, un charcutier et un boucher.

  • Un artisan gazier, deux fleuristes, deux agences immobilières, une papeterie.

  • Deux magasins de chaussures, trois coiffeurs, un institut de beauté, une bijouterie, un atelier de couture.

  • Un tabac, un tondeur de chiens, une auto école, un garage auto et une station essence.

  • Un bureau de poste, deux banques, une assurance, un avocat, un notaire, une société.

Août 2008

Publié le
Dernière mise à jour :
Auteur :
Publié par : ruesdelyon.nethttp://www.ruesdelyon.net/img/rue-de-lyon-logo-1476775263.jpg

Avis

Donnez votre avis

Avenue du Point du Jour

Avenue du Point du Jour

  • L’avenue du Point du Jour commence au lieu dit la Croix Blanche que le pharmacien a remplacé par son enseigne verte, dans le tournant de la rue Commandant Charcot, face à l’entrée de la résidence universitaire. Une vieille plaque de fer départementale indique qu’on se trouve à Lyon Saint Irénée, sur le chemin n°3, à un kilomètre du Point du Jour et à 3,5 kilomètres de l’Etoile d’Alaï.

  • Elle va vers l’ouest jusqu’à la place du Point du Jour, Bénédict Tessier, à la jonction des rues François Genin et des Aqueducs.

  • Elle se prolonge par la rue Joliot Curie.

30 autres entrées dans la même catégorie :