Avenue Thiers

Avenue Thiers




Situation


  • L'avenue Thiers débute à la limite de Villeurbanne, en prolongement de l'avenue Dutriévoz. La numérotation est étrange, elle commence au 128 coté ouest, au 13 coté est, car elle est continue entre les deux avenues.

  • Le tramway y passe après la rue des Émeraudes en direction de la Doua ou de Perrache.

  • La circulation se fait dans les deux sens au nord du cours Vitton, en direction du nord sur la partie principale, elle est bien encombrée.

  • En continuant sur Villeurbanne on arrive dans un parc, face à une curieuse fontaine faite d'un amoncellement de pierres, fausse ruine plantée d'une flèche.


Architecture


  • Elle est bordée de plusieurs rangées d'arbres, jeunes au sud de la rue des Émeraudes.

  • Le début se fait entre des maisons en alignement, en majorité construites vers 1900, trois ou quatre étages avec quelques immeubles plus hauts et plus récents, le 138 a une belle porte de bois.

  • Coté ouest, deux blocs de bureaux, déjà anciens dans le 20e siècle, ensuite, un vaste espace prépare des constructions qui doivent monter à trente deux mètres. Un bel alignement géométrique est déjà en place, couvert de verre, en cours d'achèvement pour le dernier abritant des bureaux jusqu'au cours Lafayette.

  • Le coté est est bordé d'immeubles du 20e siècle, sans charme, entre la rue de la Gaîté et la rue Germain, le collège Bellecombe cache ses bâtiments bas derrière des haies, puis des pergolas de béton souffrent du manque de végétation. Le dernier immeuble, après la rue Lannes est le siège futuriste de la banque Rhône Alpes, tout en rondeurs et en angles aigus.

  • En 2014, la partie nord présente une avenue traditionnelle, la partie sud, moderne avec de hauts immeubles de bureaux, anguleux et largement vitrés, en partie caché par les alignements végétaux qui séparent les chaussées et les voies du tram.


Dédicace


  • Adolphe Thiers né à Marseille en 1797, mort à Saint Germain en Laye en 1877, a été le premier président de la troisième république. Auparavant, il avait été l'un des hommes politiques les plus influents de son temps, Premier ministre sous Louis Philippe en 1840.

  • Édouard Thiers 1843-1890 a été l'un des plus brillants polytechniciens de son époque. Il a défendu héroïquement Belfort en 1870. Il a été député du Rhône de 1885 à 1889. Grand ami d'Antoine Lumière, il a donné de nombreux cours particuliers de mathématiques à Auguste Lumière, rue de la Barre.

  • Henri Thiers 1902-1979 était dermatologue à Grange Blanche, il a laissé des ouvrages sur les vitamines, l’allergologie et les cosmétiques.


Histoire


  • La rue a été tracée dans un premier temps à la fin du 19e siècle, à partir de 1993, pour un chantier prévu jusqu'en 2008, les deux tiers sud du coté ouest ont été entièrement reconstruits de même que la chaussée que les voitures ont dû partager avec le nouveau tramevet. Egis rail, société fondée en 1968 pour construire le métro de Lyon et qui a assuré la maîtrise d'œuvre du tramway est venu s'y installer en 2010.


Art et associations


  • L'armée du salut a un local.

  • L'écrivain Jacques Bergié y a vécu et a participé à la résistance avec le mouvement Marco Polo.


Commerces et services


  • Elle est commerçante au nord, bureaucratique au sud avec plusieurs immeubles de bureaux et d'autres en construction. La banque Rhône Alpes dispose d'un immeuble, EDF également.

  • Le collège Bellecombe est flanqué d'un gymnase, de l'autre coté du collège, un second est dédié à Louis Pradel.

  • Deux restaurants, trois snacks et trois bars, deux alimentations et une boulangerie.

  • Un brocanteur, un fleuriste, une quincaillerie.

  • Un magasin de vêtements, un d'informatique, deux coiffeurs, un pressing, deux ateliers de couture, un vendeur de vélos.

  • Trois professions médicales, trois banques, une auto école, un point location vidéo.



Mai 2007 et Mai 2014

Publié le
Dernière mise à jour :
Auteur :
Publié par : ruesdelyon.nethttp://www.ruesdelyon.net/img/rue-de-lyon-logo-1476775263.jpg

Avis

Donnez votre avis

Avenue Thiers

Avenue Thiers

L'avenue Thiers débute à la limite de Villeurbanne, en prolongement de l'avenue Dutriévoz. La numérotation est étrange, elle commence au 128 coté ouest, au 13 coté est, car elle est continue entre les deux avenues.

30 autres entrées dans la même catégorie :