Rue Jeanne d'Arc

Rue Jeanne d'Arc

Situation

  • L'impasse est une courte partie à l'ouest de la rue Paul Diday.

  • La rue va vers l'est en prolongement de l'impasse, jusqu'à la rue Bonnand, face à la rue du Capitaine.

  • La circulation se fait vers l'ouest. Une allée, face à la rue Courbet, permet de rejoindre le parc Bazin.

  • Vers l'ouest, on devine la silhouette de Fourvière, vers l'est, on marche en direction de la pointe du clocher du Bon Secours de Montchat.

Architecture

  • L'impasse est une voie privée qui dessert sept maisons individuelles et se termine sur une palissade.

  • La première partie de la rue passe entre des maisons individuelles à un ou deux étages en alignement, elles vont jusqu'à la rue Feuillat, sauf coté sud avec un cube couvert de bois sombre au 8 et un petit immeuble neuf qui fait l'angle.

  • Coté nord, le 7 ouvert par un beau portail et le 9 sont deux grandes demeures plus anciennes.

  • La paroisse et les écoles occupent le tronçon suivant, l'église est faite d'un fronton triangle et d'une tour carrée, d'autres bâtiments sont placés dans un vaste espace, en face, c'est une barre d'immeubles.

  • Après la rue Jules Verne, c'est une alternance de maisons et de petits immeubles. Le 42 et le 56 font exception avec sept étages, le 44 est un grand entrepôt de béton.

  • On longe un flanc d'usine au sud, à l'angle de la place des Poilus. Après la place, on passe entre des maisons individuelles plus anciennes à l'alignement soutenu par des murs. Coté nord, l'angle de la rue Bonnand se fait sur le grand parc d'une résidence avec l'immeuble en retrait.

Dédicace

  • Jeanne d'Arc est née le 6 janvier 1412 à Domrémy, elle est morte le 30 mai 1431 à Rouen.

  • C'est l'une des figures les plus mythiques de l'histoire de France, des voix l'enjoignant à partir libérer la France. Elle a pris part aux combats de la guerre de cent ans contre les Anglais jusqu'à être fait prisonnière puis brûlée pour hérésie. Son procès a été repris, elle fut canonisée en 1920 et choisie comme sainte patronne de la France.

  • Elle est aussi statufiée place Puvis de Chavannes et sa vie représentée en vitraux à l'intérieur de la Rédemption.

  • Sa rue était chemin vicinal 135.

Histoire

  • La rue a été tracée un peu avant les autres du quartier dans la seconde partie du 19e siècle mais l'urbanisation a attendu le début du 20e siècle pour être réelle.

  • L'église a été construite en 1936 pour desservir la nouvelle paroisse créée deux ans avant.

  • L'impasse a été bloquée vers l'ouest par la ligne de chemin de fer de l'est. La ligne a été reprise par le tramway.

Art et associations

  • La paroisse est aussi dédiée à Jeanne d'Arc. Le collège et l'école Charles de Foucault sont au même endroit.

  • Au 33 on trouve le patronage laïc et sportif et le club de jeunes.

Commerces et services

  • Loire Mat vend du bois.

  • Il y a un médecin et un vétérinaire.

  • Plusieurs bus viennent à la sortie du collège.

Avril 2008

Publié le
Dernière mise à jour :
Auteur :
Publié par : ruesdelyon.nethttp://www.ruesdelyon.net/img/rue-de-lyon-logo-1476775263.jpg

Avis

Donnez votre avis

Rue Jeanne d'Arc

Rue Jeanne d'Arc

La rue Jeanne d'Arc va de la rue Diday à la rue Bonnand, l'impasse est une courte partie à l'ouest de la rue Paul Diday.

30 autres entrées dans la même catégorie :