Rue Roger Bréchan

Rue Roger Bréchan




Situation


  • La rue Roger Bréchan part rue du Dauphiné, face au 25 et va vers l'est jusqu'à la façade de la rue Paul Sisley, bien centrée qui la ferme à l'est.

  • Les voitures vont dans le même sens. Toute la partie centrale autour du passage Bréchan est préservée du stationnement par la proximité de l'école.

  • Le passage Bréchan forme le pied du T qu'il dessine en partant vers le sud depuis la rue jusqu'à la rue Saint Philippe au-delà duquel il se prolonge par la rue des Tuiliers.

  • Le passage est réservé aux piétons.


Architecture


  • Le coté nord est très homogène, à part les trois premiers immeubles c'est un alignement de façades rythmées par les ouvertures et les balcons, certains volumes sont exagérés comme au 17.

  • Le n°5 est plus haut et un peu plus ancien, cinq grands étages avec un bel arrondi à l'angle du chemin Rampon. Les 23 et 25, deux maisons de un étage autour d'une cour avec des ateliers au fond font aussi exception rappelant la première configuration de la rue.

  • Le coté sud est plus varié, après deux immeubles une petite maison se cache derrière ses arbres, puis on longe les vagues du toit de l'école.

  • Les immeubles d'habitation de la fin du 20e siècle reprennent des deux cotés après le passage.

  • Le passage ouvre sous une galerie aérienne qui réunit les deux parties de l'école, le verre est teinté d'un bleu profond, couleur qui est reprise en pastel sur les autres bâtiments donnant la tonalité générale du passage.

  • Une poule blanche veille sur ses poussins au-dessus de l'école maternelle.

  • En face, l'école primaire est plus massive avec ses deux étages, elle se prolonge devant par des petits pavillons triangle des garderies avec de petits jardins devant protégés par de grandes grilles.

  • Coté ouest, après la cour de récréation, un petit square avec des bancs, des arbres et des jeux d'enfants va jusqu'à l'angle.


Dédicace


  • Roger Bréchan né en 1912, mort en déportation en Allemagne en 1945 est honoré comme héros de la résistance.

  • Une plaque lui rend hommage à l'angle de la rue du Dauphiné, elle précise qu'il était chef de groupes francs de Lyon-Paris et qu'il est mort le 10 février 1945 au camp de Dora.

  • Il était cheminot, il a son nom ainsi que ceux de ses compagnons morts pour la France sur une plaque posée sur la gare de Vaise.

  • Auparavant, on était rue Claude Rampon qui n'a conservé que le chemin et l'impasse Rampon.


Histoire


  • Le quartier a été habité à partir du début du 20e siècle, mais c'est la fin de ce siècle qui lui a donné son allure.

  • Le passage a pris sa forme au début du 21e siècle avec les travaux de l'école Nové Josserand.


Art et associations


  • Les associations sont liées à l'école.


Commerces et services


  • La rue se dédie au logement, le passage entièrement à l'enseignement, le square faisant figure d'annexe à la sortie des classes.



Avril 2008

Publié le
Dernière mise à jour :
Auteur :
Publié par : ruesdelyon.nethttp://www.ruesdelyon.net/img/rue-de-lyon-logo-1476775263.jpg

Avis

Donnez votre avis

Rue Roger Bréchan

Rue Roger Bréchan

La rue Roger Bréchan part rue du Dauphiné, face au 25 et va vers l'est jusqu'à la façade de la rue Paul Sisley, bien centrée qui la ferme à l'est.

30 autres entrées dans la même catégorie :