Rue Antoine Charial

Rue Antoine Charial

Situation

  • La rue Antoine Charial débute rue Maurice Flandrin, face à l’immeuble de la poste et à une entrée du parc Villette. Elle va vers l’est jusqu’à Villeurbanne, face au 13 rue Frédéric Mistral.

  • Les voitures circulent vers l’est.

  • Vers l’ouest, on marche en vue de la tour métallique de Fourvière.

  • Le trottoir sud est très large et planté d’arbres, il fait une belle promenade estivale jusqu’à la rue Turbil.

Architecture

  • Elle commence entre des immeubles de bureaux récents, cinq étages, cubiques sauf la tour de l’assurance maladie qui est beaucoup plus haute et entourée d’un étage dallé de pierre brune.

  • Elle passe ensuite entre des immeubles d’habitation récents et simples, cinq ou six étages. Celui du carrefour avec la rue Richerand a un spectaculaire arrondi de balcons coté nord est. L’école fait exception, c’est un beau bâtiment avec trois corps aux toits triangles en avancée. Elle est datée 1884 et son blason au lion porte la devise suis le lion qui ne mort point.

  • Après le 42 et l’impasse de l’Ordre, deux maisons du coté sud viennent en saillie pour faire une section plus étroite bordée de maisons plus anciennes et plus petites avec deux étages. Deux d’entre elles sont individuelles, elles se cachent dans leurs jardins.

  • La rue est à nouveau large après la rue Baraban, coté nord, on longe le square puis l’église du Sacré Cœur, avec une rose, une tête de Christ et le sacré cœur sculpté à son faîte sous une nouvelle tête. La maison paroissiale fait l’angle avec la rue Combet Descombes avant de longer le flanc et la cour du lycée Lacassagne. Il est fait d’une barre et d’une autre à toit rond et fait face à la piscine Charial.

  • Coté sud, les deux angles avec la rue Turbil sont bien arrondis.

  • Au 116, la clinique de Vialar est un bâtiment moderne bas, à plusieurs couleurs et matières au fond d’un parc.

  • Après le lycée, certains immeubles sont moins récents, construits à partir des années 1950. Les 121 et 123 sont un ensemble de deux paires sur deux plans, séparés par une immense allée ouverte par deux grandes vasques à plantes.

  • Il y a un petit raidillon au croisement de la rue Saint Eusèbe, il est coupé par les ateliers tout en longueur des graveurs Keller et Dorian.

  • Le dernier tronçon est encore différent avec un alignement de maisons plus anciennes, coté sud, un ou deux étages interrompues par un entrepôt de supermarché. Coté nord, ce sont de petits immeubles récents puis une ancienne maison avec un grand jardin qui fait l’angle avec la rue Mistral.

Dédicace

  • Antoine Charial né en 1885, mort en 1965 a été une figure des hospices civils de Lyon et du mouvement coopératif en étant à l’origine de leur union régionale. Maçon, puis responsable du syndicat des maçons, il a monté la société coopérative l’Avenir qui a construit la grande poste, la faculté de médecine et une partie des Etats Unis. Une plaque à son effigie se trouve à l’Hôtel Dieu dont il a été administrateur de 1925 à 1965. Il est aussi honoré pour avoir été adjoint au maire de Lyon et pour avoir dirigé la foire de Lyon. Il habitait 243 avenue de Saxe. L’hôpital gériatrique de Francheville porte aussi son nom.

  • Auparavant, on était rue de l’Ordre.

Histoire

  • La première école du quartier a été installée ici en 1882.

  • L’église du Sacré Cœur fut entamée après la guerre de 1918, suite à un vœu fait pendant la grande guerre. Le modèle retenu, le Sacré Cœur de Paris étant trop grandiose, les travaux d’agrandissement furent abandonnés en 1969 et les terrains vendus à la ville.

  • La rue a été terminée au milieu du 20e siècle à partir de deux petites rues qui se trouvaient à chaque extrémité.

  • En ce début de 21e siècle, deux maisons anciennes sont murées dans le but de réaliser l’alignement de la partie principale.

  • De même, l’usine Keller et Dorian qui occupe le coté sud entre les rues Saint Eusèbe et de l’Espérance est frappée d’un permis de démolir au profit d’un immeuble de seize mètres de haut pour octante deux logements. En 2016, elle a laissé la place à de petits immeubles blancs surmontés d'un étage boisé.

Art et associations

  • L’église du Sacré Cœur a sa maison paroissiale, une aumônerie et un local pour les scouts et guides de France.

  • Un atelier d’arts plastiques, une crèche associative.

  • Les donneurs de voix constituent une bibliothèque sonore.

  • Au 102, le complexe sportif Antoine Charial a notamment une piscine.

Commerces et services

  • Quelques bancs permettent d’attendre au pied de la tour de la CPAM.

  • La DRIRE, l’ANVAR et OSEO se partagent le numéro 2.

  • La maternelle Antoine Charial, le collège et le lycée Lacassagne.

  • Deux médecins, un cabinet infirmier, un snack, un supermarché, une laverie.

  • Une station vélo V, un carreleur, un institut de beauté et quatre sociétés.

  • La clinique Émilie de Vialar voisine avec la maison du pari, résidence pour parents d’hospitalisés tenue par les sœurs de Saint Joseph.

Juin 2008

Publié le
Dernière mise à jour :
Auteur :
Publié par : ruesdelyon.nethttp://www.ruesdelyon.net/img/rue-de-lyon-logo-1476775263.jpg

Avis

Donnez votre avis

Rue Antoine Charial

Rue Antoine Charial

La rue Antoine Charial débute rue Maurice Flandrin, face à l'immeuble de la poste et à une entrée du parc Villette. Elle va vers l'est jusqu'à Villeurbanne, face au 13 rue Frédéric Mistral.

30 autres entrées dans la même catégorie :