Rue Benoist Mary

Rue Benoist Mary

Situation

  • La rue Benoist Mary commence en prolongement de la rue des Anges, un peu avant de croiser la rue des Fossés de Trion, elle va assez loin vers l’ouest jusqu’à l’impasse de l’hôpital de Champvert. Elle fait un coude vers le nord pour une courte section qui débouche sur l’avenue Barthélemy Buyer.

  • La partie ouest fait une jolie promenade car les voitures y sont assez rares. Elle peut être prolongée par la Voie Verte de Champvert qui commence une grosse centaine de mètres plus loin sur l’avenue.

Architecture

  • Hormis la maison du 2, la première partie ne longe que des flancs de maisons.

  • Après la rue des Fossés de Trion, le coté sud est occupé par la grande barre de l’école, deux étages imposants avec des décors de briquette rouge. Une porte était dédiée aux filles, une aux garçons, chacune avec un lion menaçant qui n’incite pas les enfants à entrer. En face, un mur fait l’alignement devant deux grandes maisons anciennes en retrait, celle du 8 a une très jolie vierge dans sa niche. Les maisons suivantes viennent sur l’alignement, une minuscule, une belle à deux étages et un atelier.

  • Le croisement avec les rues de la Favorite et des Fossés de Trion se fait avec un petit square au sud qui fait face à deux belles façades en oblique.

  • La partie principale commence ici, elle ne croise plus aucune rue. Elle est charmante entre deux alignements de maisons anciennes à volets, à un étage avec quelques jardins entre elles.

  • Il y a une interruption après le 34 avec la palissade et le portail de la maison des amies du monde et en face, une extravagante maison de bois en construction au 36.

  • Une seconde avec le parking d’une barre de la rue des Pépinières face au jardin et à la magnifique porte du 37. Puis l’ancienne maçonnerie Clément qui va être remplacée par un immeuble de 16 logements.

  • La dernière partie est plus moderne, elle serait aussi agréable car verdoyante, mais les immeubles ont dû être mal conçus car elle est encombrée de voitures en stationnement.

  • Au 51, le gros bloc de France Télécom fait face à une grosse barre qui montre un flanc aveugle entre des parkings et un jardin en contrebas.

  • Deux grosses maisons entourent une impasse au 57 et 59, l’une ancienne, l’autre récente, elles font face à une résidence du 55 avenue Buyer.

  • Au 63 et 65, le clos Mary est un petit immeuble neuf avec deux autres en retrait sur le fond d’arbres de la balme du Point du Jour, leur allée fait face à un domaine fermé par un grand mur avec une curieuse surélévation de pierres et une croix d’angle. Le mur se finit sur l’ouverture de l’hôpital de Champvert dont on voit quelques bâtiments anciens et un grand terrain boisé. En face, c’est aussi une grande propriété avec une grosse demeure au 68.

  • Le court tronçon orienté au nord descend raide à la fin entre le grand mur de la clinique de Champvert et celui des jardins de grandes maisons dont une vient sur l’alignement, ce mur finit en angle coupé par une ancienne balustrade envahie par la végétation.

Dédicace

  • Benoist Mary est le nom de théâtre de Marie Benoît Antoine Renard. Il habitait 15, rue des Fossés de Trion, à l'angle de sa rue. On peut voir son profil sur la plaque posée sur la maison.

  • Il est né le 1er octobre 1864 au 36 rue de Trion, il est mort le 13 décembre 1944.

  • Il a passé sa vie sur les planches de théâtre, à jouer des scènes de sa composition, faire des imitations et diriger sa compagnie. C'est lui qui a lancé le personnage de la mère Cotivet. Il jouait notamment dans une salle d'école du quartier au 3, rue des Anges.

  • On peut lire ses savoureuses histoires dans son livre : contes lyonnais des autrefois aux éditions lyonnaises d’art et d’histoire.

  • Cette rue était d’abord le chemin des grandes terres du nom d’une propriété qui porte toujours cette inscription au 68.

Histoire

  • La partie ouest est ancienne, elle a été ouverte vers le milieu du 18e siècle à partir du chemin de la Favorite. Pendant une bonne centaine d’années, elle n’est restée bordée que de quelques maisons dont celle de l’hôpital de Champvert.

  • Cette partie ouest, moins construite subit une forte pression immobilière avec des constructions qui s’étalent depuis les années 1960.

  • L'école a été construite en 1886 sur des jardins permettant le prolongement de la rue à l'est.

Art et associations

  • Il y a une maison des amies du monde.

Commerces et services

  • Le groupe scolaire Ferdinand Buisson a fêté ses cent ans en 1986 avec la pose d’une plaque. On y trouve aussi un psychologue.

  • La clinique de Champvert est spécialisée en psychiatrie.

  • Les forains du marché s'installent le samedi matin vers la rue des Anges, le bibliobus toutes les deux semaines.

Septembre 2008

Publié le
Dernière mise à jour :
Auteur :
Publié par : ruesdelyon.nethttp://www.ruesdelyon.net/img/rue-de-lyon-logo-1476775263.jpg

Avis

Donnez votre avis

Rue Benoist Mary

Rue Benoist Mary

La rue Benoist Mary commence en prolongement de la rue des Anges, un peu avant de croiser la rue des Fossés de Trion, elle va assez loin vers l’ouest jusqu’à l’impasse de l’hôpital de Champvert. Elle fait un coude vers le nord pour une courte section qui débouche sur l’avenue Barthélemy Buyer.

30 autres entrées dans la même catégorie :