Rue de la Balme

Rue de la Balme

Situation

  • La rue de la Balme commence face au 12 rue Constant, elle est assez longue en direction de l’est et se termine avec Lyon, face au lion dessiné sur le mur du 12 rue du Vinatier à Bron.

  • Elle monte en pente douce vers l’est jusqu’à un semblant de col au niveau de la rue Louis, puis redescend jusqu'à un second petit col au boulevard Pinel.

Architecture

  • La première partie commence entre deux alignements de maisons du début du 21e siècle, celles du coté nord sont encore en construction.

  • Elles sont suivies d’immeubles de la fin du 20e siècle, à longues rangées de balcons, en partie cachés derrière des arbres et des murs.

  • Au 29, il y a une jolie maison individuelle avec un cadran solaire, elle fait partie d’un groupe de maisons qui va jusqu’à la rue Camille.

  • Les maisons individuelles continuent coté sud, chacune dans un petit jardin, elles laissent voir la balme entre elles. En face, coté nord, c’est l’ensemble d’immeubles des Aubépins, cinq flancs viennent proche de la rue. On peut y remarquer les petites cabines d’ascenseur extérieur et les deux porches alignés qui invitent à traverser en direction de la rue des Cerisiers. Ces immeubles sont suivis par quelques maisons accolées jusqu’à la rue Sainte Marie.

  • Ensuite, ce sont des alignements de maisons de différents styles. On peut remarquer un petit ensemble fait de cubes blancs sur deux étages avec de beaux panneaux de bois au 76. Un nouveau groupe homogène plus traditionnel avec des volets verts se trouve du 86 au 88 après la rue de la Caille.

  • Au 79, il y a de nouveau un petit immeuble à balcons du style des années 1970 avant un mini col au passage du boulevard Pinel.

  • La rue se termine entre des maisons qui montrent leurs flancs, certaines sont plus anciennes comme celle du 100 qui a inspiré les deux maisons du 85 et 87 construites en ce début de siècle, probablement une centaine d’années après.

Dédicace

  • En 1349, Martin de la Balme était l’un des dix conseillers de la ville de Lyon.

  • Vers 1700, Maurice Amédée de Servient était seigneur de la Balme et de la Part Dieu.

  • Plus simplement, cette rue doit son nom au fait qu’elle est située au pied de la Balme de Montchat.

  • A Lyon, une Balme désigne une pente, on peut lire aussi que Balme signifie grotte en franco provençal, langue utilisée dans la région à partir du moyen âge. Les Balmes ont donné leur nom à plusieurs lieux de la région, le plus connu des Lyonnais étant les grottes de la Balme, une centaine de kilomètres en amont sur le Rhône.

  • Il ne faut pas la confondre avec la montée des Balmes.

Histoire

  • Hormis l’est, tracé un peu avant, la rue de la Balme a été ouverte après la seconde vente du domaine de Montchat en 1920.

  • De nombreuses constructions la font changer de visage en ce début de 21e siècle.

Commerces et services

  • L’entreprise Coparif est au 22 dans un immeuble au fond d’une cour, il y a aussi un garage auto.

Septembre 2008

Publié le
Dernière mise à jour :
Auteur :
Publié par : ruesdelyon.nethttp://www.ruesdelyon.net/img/rue-de-lyon-logo-1476775263.jpg

Avis

Donnez votre avis

Rue de la Balme

Rue de la Balme

La rue de la Balme commence face au 12 rue Constant, elle est assez longue en direction de l’est et se termine avec Lyon, face au lion dessiné sur le mur du 12 rue du Vinatier à Bron.

30 autres entrées dans la même catégorie :