Rue de l'Epargne

Rue de l'Epargne



 


 

Situation


  • La rue de l'Epargne commence en prolongement de la rue du Repos, à l'angle de la rue Camille Roy. Elle se termine rue Audibert Lavirotte et se prolonge par la rue Marius Berliet.

  • C'est une importante entrée automobile dans Lyon, sur un parcours qui commence avenue Mermoz à la sortie de l'autoroute de Grenoble et se poursuit jusqu'à la rue et le pont de l'Université. Elle fait quatre voies, les deux qui vont vers l'est se terminent par une courbe qui continue boulevard des Tchécoslovaques. Vers l'ouest le boulevard est enjambé par un autopont avec une bretelle pour le rejoindre en direction de la Part Dieu. Une seconde bretelle permet de sortir vers la rue de la Solidarité.

  • Son seul intérêt pour le promeneur est de permettre de voir les tours du château de la Motte. On espère que cet intérêt disparaitra avec l'ouverture du fort en jardin public.

  • Le piéton doit bien choisir son trottoir car la seule traversée se trouve au niveau du boulevard des Tchécoslovaques.

  • Entre la rue Roy et la rue Lamothe, elle double la rue du Repos qui passe en contrebas.


Architecture


  • Une petite place fait face à la rue Roy à l'articulation avec la rue du Repos, elle serait assez jolie avec les deux pavillons et le mur de pierres bicolores, mais elle est encombrée de voitures.

  • Après une centaine de mètres, le mur d'enceinte de la caserne a été ouvert par une grille qui permet de voir le château de la Motte, un beau corps de bâtiment avec des tours rondes aux angles et d'autres qui dépassent.

  • Elle oblique vers l'est entre une palissade de béton qui poursuit l'enceinte du fort et le mur de l'ancien cimetière de la Guillotière au sud. D'ici, on voit une autre aile et d'autres tours du château(depuis le trottoir sud).

  • La passerelle est en partie interdite aux piétons, on peut la contourner par un chemin qui va jusqu'au boulevard des Tchécoslovaques le long d'un délaissé de ville en herbe avec quelques arbres et quelques abris de fortune.

  • Il faut monter par un escalier de béton pour continuer, la passerelle franchit le boulevard et la voie de chemin de fer. En redescendant, il y a une petite partie de rue avec au nord les piliers de béton bicolores qui ferment le terrain de l'hôtel de police. Le coté sud est en construction, ce sont des façades de grande ampleur avec de nombreux volumes et décrochements séparées en deux groupes par la rue de l'Eternité.


Dédicace


  • Comme on avait attribué à l'Eternité la rue qui mène au cimetière, on a cru bon de donner le nom de Solidarité et Epargne à ses rues voisines.


Histoire


  • Un petit chemin de campagne existait déjà sous l'ancien régime, il passait devant le château de la Motte depuis la route de Vienne ou depuis la route de Heyrieux.

  • Ce chemin de la Motte a été coupé en deux par le passage du chemin de fer.

  • A la fin du 19e siècle, il était encore très étroit, bordé de maisons près de la rue Berliet.

  • Les usines Berliet ont ensuite occupé le coté sud. La rue de l'Epargne partait alors de l'actuelle rue Berliet et continuait en coude par la rue de la Solidarité.

  • La partie ouest du chemin de la Motte passait sinueux entre le cimetière et le fort. Au début du 20e siècle, il a été englobé en agrandissant le cimetière vers le nord. Un espace avait été réservé sur l'actuel tracé dans le but de prolonger la rue Chevreul.

  • Les deux parties ont été réunies dans les années 1980 en construisant la passerelle et en abandonnant le prolongement de la rue Chevreul.

Commerces et services


  • Le seul commerce est une grande surface de bricolage.

    Avril 2009

Publié le
Dernière mise à jour :
Auteur :
Publié par : ruesdelyon.nethttp://www.ruesdelyon.net/img/rue-de-lyon-logo-1476775263.jpg

Avis

Donnez votre avis

Rue de l'Epargne

Rue de l'Epargne

La rue de l'Epargne commence en prolongement de la rue du Repos, à l'angle de la rue Camille Roy. Elle se termine rue Audibert Lavirotte et se prolonge par la rue Marius Berliet.

30 autres entrées dans la même catégorie :