Rue Lortet

Rue Lortet

Situation

  • La rue Lortet commence boulevard Yves Farge, face à la rue Nadaud, elle va vers l'est jusqu'à la rue de Gerland.

  • Les voitures circulent depuis la rue de Gerland et dans les deux sens avant l'avenue Jean Jaurès.

Architecture

  • La première partie passe entre des ateliers industriels, ceux du sud sont bas, couverts de tôle, dans un parking et abritent la société DHL. Ceux du nord sont en partie reconvertis pour le dojo et la salle d'escalade qui a été décorée avec des scènes résumant l'histoire du genre. Depuis l'élégante à laquelle le guide place l'échelle en effrayant le chamois jusqu'au grimpeur suspendu par un doigt à un surplomb, prenant le temps de plonger son autre main dans le sac de magnésie pof pour ne pas glisser de la prise suivante en passant par le yéti incitant un montagnard à se réfugier dans une crevasse.

  • La rue fait un léger coude et continue plein est. Au sud, une grille interdit l'accès à un immense terrain couvert de tourets de câble avec un long atelier de deux étages.

  • Au nord, un immeuble est en construction, le suivant au 15 est à peine achevé. Après la rue des Verriers, il reste une maison ancienne à deux étages avant une enfilade d'immeubles du début du 21e siècle, six étages, aux façades ouvertes par des balcons. Ils servent aux logements, sauf le 23, entièrement vitré. Les deux parties du 25 sont réunies par un escalier ouvert en retrait. Le 29 a un grand hall qui laisse deviner un jardin.

  • Les ateliers des câbles se terminent face à la rue de la Grande Famille, ils sont suivis de deux immeubles de bureaux dont le premier a une grande baie vitrée qui rentre en oblique sous trois étages et une grande casquette. Ils font face à un gros entrepôt brun qui porte un panneau démolition.

  • Après la rue Jean Jaurès, les deux derniers immeubles sont neufs coté nord, ce sont deux flancs, réunis par une galerie aérienne au dessus d'un jardin. Ceux du coté sud sont moins récents et plus carrés.

Dédicace

  • Louis Lortet est né le 22 août 1836 à Oullins, il est mort le 26 décembre 1909 à Lyon. Il est honoré comme médecin. Il a été directeur du muséum d’histoire naturelle de 1870 à 1909. Le musée a beaucoup progressé sous sa direction accueillant le fameux mammouth de Choulans et 500 000 visiteurs en 1877. Il a voyagé en Égypte, en ramenant des momies pour le musée de Lyon.

  • Il a été le premier doyen de la faculté de médecine de Lyon en 1877. Il a été académicien de 1876 à 1909 comme botaniste et a publié des ouvrages sur la zoologie en Méditerranée. Il est monté au mont Blanc, en faisant un article médical sur le mal des montagnes.

  • Il a décrit des espèces et plusieurs portent son nom.

  • Un article très complet qui vient en lien lui est dédié sur Wikipédia. Un ouvrage lui a été dédié par Claude Gaillard, un autre de Antoine Magnin traite plus largement de sa famille.

  • Son père, Pierre Lortet né en 1792, mort en 1868 était déjà un géologue réputé, parmi les fondateurs de la société lyonnaise de géographie. Il a été médecin, naturaliste et mathématicien à l’Académie de Lyon de 1847 à 1868. Il habitait 69 avenue de Saxe.

  • Sa grand mère Clémence Richard épouse Lortet, née en 1772, morte en 1835 était botaniste, elle a participé à la fondation de la société linnéenne de Lyon dont son petit fils a été membre. Une plante qu'elle a découvert dans le Pilat porte son nom, la Hieracium Lortiae, le genre Lortecia lui rend aussi hommage. En 2017, on a donné son nom à la bibliothèque du sixième.

  • Un autre Lortet a été le commandant de la garde nationale de Lyon en 1848, après la proclamation de la seconde république.

  • Une famille Lortet a été propriétaire de la maison des Maristes.

  • Georgette Lortet a enregistré chez Tchollé, chanson en franco provençal.

Histoire

  • La rue a eu une première histoire industrielle au cours du 20e siècle, elle est encore bien présente.

  • Elle a d'abord été une impasse ouverte sur la rue de Gerland, elle s'arrêtait après la rue des Verriers. Elle a été ouverte sur le boulevard Farge vers 1970.

  • Elle a entamé une transformation depuis le début du 21e siècle avec la construction de logements.

  • La cour derrière la maison de l'angle de la rue des Verriers porte deux hommages à Henri Rajngewire, né en 1931, mort en 2002, l'une lui attribue la cour, l'autre est dédiée à Mr Henri et ses années de travail vouées à cet immeuble.

Art et associations

  • Le dojo yosekan budo voisine avec la salle d'escalade près du boulevard Farge. L'un des grimpeurs, François Petit a été champion du monde. Curieusement, un autre Lyonnais, prénommé aussi François, Legrand celui là a été aussi plusieurs fois champion du monde d'escalade.

Commerces et services

  • Les sociétés Mat Électrique et CLE se font face près de l'avenue Jaurès.

  • L'atelier de la Rize s'est délocalisé et on peut voir les architectes au travail.

  • Il y a aussi un bar, un garage auto et cinq sociétés.

Mai 2009

Publié le
Dernière mise à jour :
Auteur :
Publié par : ruesdelyon.nethttp://www.ruesdelyon.net/img/rue-de-lyon-logo-1476775263.jpg

Avis

Donnez votre avis

Rue Lortet

Rue Lortet

La rue Lortet commence boulevard Yves Farge, face à la rue Nadaud, elle va vers l'est jusqu'à la rue de Gerland.

30 autres entrées dans la même catégorie :