Rue du Docteur Rafin

 

Rue Docteur Rafin




Situation


  • La rue Rafin commence en prolongement du chemin de Montauban, après la montée de la Sarra, sur le flanc nord de la colline de Fourvière, elle va vers le nord ouest jusqu'à la montée de l'Observance où elle se termine face à l'une des tours.


Architecture


  • Elle est tracée au flanc de la colline qui la domine tout le long alors que l'autre coté domine le val de Saône sur lequel les trouées offrent de belles vues.

  • Entre les montées de la Sarra et du Greillon elle est doublée en dessous par une allée qui dessert la station des eaux. C'est une structure de béton accessible par une passerelle sur laquelle on peut remarquer un médaillon à Dumont, l'un des pionniers du service.

  • Après un bois au dessus d'un mur, la première courbe est occupée par trois maisons anciennes accolées. Elles font deux étages, la dernière a une niche avec un joli petit personnage. Elles appartiennent à la maison des aveugles qui fait construire une seconde maison en second plan , elle est en voie d'achèvement. Elles sont suivies par un haut mur qui cache des jardins. En face, dans la pente, on longe un long mur de pierres d'où dépasse de la végétation.

  • Au 17, une maison dessine un angle en creux, elle fait faire une chicane à la rue. Ses deux corps de bâtiments sont unis par un impressionnant portail. Un mur de jardin l'unit à une seconde de deux étages qui finit avec un retour perpendiculaire aux deux belles rangées de balcons. Elles font face à des buissons et des bois.

  • La colline a été creusée pour placer une grande barre de sept étages dans le style des années 1960 avec une rangée de garages en second plan curieusement placés sous un étage. En face, une bretelle automobile descend dans le bois pour rejoindre la montée de l'Observance.

  • Elle remonte un peu, toujours au dessus du bois, avec des maisons anciennes coté colline, une première paire se fait face autour d'une cour, une seconde paire est placée au dessus d'un mur, puis trois immeubles de trois étages compensent la légère pente, ils sont ouverts par une jolie porte au 31.

  • Trois maisons plus basses continuent l'alignement sur le replat, la dernière faisant le coude avec la montée de l'Observance. En face, une trouée offre une vue incroyable sur le défilé de Pierre Scize avec Lyon qui s'étale derrière.


Dédicace


  • Le docteur Rafin est né en 1859, il est mort en 1942.

  • Il est honoré pour avoir fondé la maison des aveugles soit celle du n°1, soit la maison Saint Odile, plus loin sur le chemin de Montauban. Il était chirurgien.

  • On a laissé une plaque à l'ancien nom de chemin du Greillon.


Histoire


  • Elle existait déjà au 16e siècle, elle était déjà construite coté colline.

  • Au 18e siècle, c'était le chemin qui allait de Vaise à Fourvière, il était déjà bordé de quelques constructions.

  • A part la grande barre et quelques villas, toutes les maisons sont anciennes.


Art et associations


  • La maison des aveugles Saint Raphaël est toujours active. Après le docteur Rafin, une plaque indique que le père Lucien Côte y a vécu de 1947 à sa mort le 9 juillet 1996, consacrant sa vie aux aveugles.


Commerces et services


  • La station du centenaire du service des eaux.



Mai 2009

Publié le
Dernière mise à jour :
Auteur :
Publié par : ruesdelyon.nethttp://www.ruesdelyon.net/img/rue-de-lyon-logo-1476775263.jpg

Avis

Donnez votre avis

Rue du Docteur Rafin

Rue du Docteur Rafin

La rue Rafin commence en prolongement du chemin de Montauban, après la montée de la Sarra, sur le flanc nord de la colline de Fourvière, elle va vers le nord ouest jusqu'à la montée de l'Observance où elle se termine face à l'une des tours.

30 autres entrées dans la même catégorie :