Rue des Deux Amants

Rue des Deux Amants

Situation

  • La rue des Deux Amants commence avenue Sidoine Apollinaire, face à la rue Gorge de Loup. Elle fait un angle droit et monte sur la colline pour aboutir sur le parking des Hautefeuilles, rue professeur Patel.

  • Elle relie Gorge de Loup au quartier des Deux Amants à Champvert.

  • C'est une impasse pour les voitures qui n'ont accès qu'à la partie basse.

Architecture

  • La première partie se trouve au pied de la colline, elle est plate et sinueuse.

  • Le coté sud commence par l'ancienne enceinte du couvent de la Trappe, on y voit des ouvertures arquées murées et surtout un grand portail de pierre dont le chapiteau est gravé notre dame de toute consolation. Elle est suivie par un second mur autour d'une cour au 9 puis un petit groupe d'immeubles de six étages, résidence des Deux Amants. Coté nord, ce sont des maisons individuelles dans leurs jardins, la plupart sont des villas dans le style des années 1950, celle du 8 est plus ancienne et plus importante avec deux corps de bâtiments perpendiculaires.

  • Ensuite, le coté sud n'est plus construit, l'aire de jeu pour enfants donne accès à un petit sentier en sous bois qui se termine vite derrière la déchetterie. En face, il y a de grands ateliers de béton bas puis une maison au 20.

  • Le mur de la maison du 26 fait un rétrécissement et la première partie se termine en impasse, un portail interdit l'accès à un terrain avec une petite partie en herbe.

  • On est dominé par l'immense viaduc de béton de l'autoroute. La rue fait un coude vers le sud, cette partie est fermée par une chaine, elle passe sous le viaduc et grimpe en raidillon entre deux murs couverts en partie de lierre et de ronces, entre de grandes parcelles boisées. Celui de l'ouest est plus haut, en haut, on aperçoit les ouvertures vertes d'une grande maison. Celui de l'est laisse voir par endroit un grand bois, il y a des parties en pisé qui se dégradent, un muret donne une vue plongeante sur la voie de chemin de fer.

  • Vers le nord, la vue porte sur la Duchère et les Monts d'Or.

  • En haut, elle fait un dernier angle droit vers l'ouest et une étroite allée a été ménagée pour rejoindre le parking des Hautefeuilles entre la grille de la propriété et celle qui domine la voie rapide. Vers l'ouest, la vue porte sur les monts du Lyonnais.

Dédicace

  • La dédicace est curieuse, elle est due à un très beau tombeau ou un laraire qui se trouvait en bord de Saône, entre Vaise et le début du quai Pierre Scize, soit loin d'ici et qui a été démoli en 1707. Le nom de ce monument venait d'une plaque trouvée à proximité qui portait une inscription avec les mots Amandus et Amantissimae d'où les Deux Amants.

  • Un monastère Sainte Elisabeth des Deux Amants a existé avant la révolution, aussi en bord de Saône, près du monument, juste en amont de celui de l'Observance.

  • Il y a donc eu un glissement géographique, il s'explique en partie par le fait que la première partie du chemin soit devenu la rue Gorge de Loup.

  • Il y a eu un second glissement, plutôt une ascension vers 1970 avec la construction de la résidence des Deux Amants rue Professeur Patel qui fait que c'est de ce nouveau quartier que l'on parle quand on évoque les deux Amants et non de la rue et encore moins du quai de Saône. Le petit immeuble de la rue porte aussi le nom de résidence des Deux Amants.

Histoire

  • Il s'agit d'un chemin qui existait sous l'ancien régime, il passait dans la campagne et reliait Vaise à Champvert.

  • La construction de l'autoroute et de sa bretelle ont fait que ce tracé est presque abandonné.

  • La rue des Deux Amants continuait vers le sud jusqu'à l'avenue Barthélemy Buyer, elle en a été coupée par la voie rapide, le tronçon sud a été en partie repris par l'impasse et la rue du frère Benoit.

  • Le 18 octobre 1998 pour les 900 ans de Cîteaux, on est venu poser une plaque à la mémoire de Dom Augustin de Lestrange, supérieur de l'ordre qui l'a fait vivre de 1791 à 1815 hors de France et qui l'a relancé ensuite, notamment ici en fondant le couvent de la Trappe en 1820. Augustin de Lestrange avait été formé au séminaire de Lyon, il est mort lors d'un passage au couvent le 16 juillet 1827.

Art et associations

  • Les amis de l'instruction occupent le n°9, une cour avec des bâtiments autour qu'ils partagent avec la boule vaisoise et une association d'anciens combattants.

  • Il y a d'autres associations et des entreprises au 18 dans de grands ateliers en partie désaffectés.

Commerces et services

  • Pannetier mécanique et Protection isolation.

  • Un permis de construire a été déposé pour aménager une aire pour gens du voyage.

  • On peut y venir en août pour manger des mures.

    Juillet 2009

Publié le
Dernière mise à jour :
Auteur :
Publié par : ruesdelyon.nethttp://www.ruesdelyon.net/img/rue-de-lyon-logo-1476775263.jpg

Avis

Donnez votre avis

Rue des Deux Amants

Rue des Deux Amants

La rue des Deux Amants commence avenue Sidoine Apollinaire, face à la rue Gorge de Loup. Elle fait un angle droit et monte sur la colline pour aboutir sur le parking des Hautefeuilles, rue professeur Patel.

30 autres entrées dans la même catégorie :