Rue Jean Perréal

Rue Jean Perréal

Situation

  • La rue Jean Perréal commence avenue des Frères Lumière, au départ de la promenade Bullukian, non loin de la tour du CIRC. Elle se termine boulevard Jean XXIII, face au passage et à l'angle de la rue des Alouettes.

  • Les voitures circulent depuis l'avenue des Frères Lumière.

Architecture

  • La première partie est large avec trois petites barres d'immeubles en retrait, six, quatre, puis trois étages. La première fait face à la promenade Bullukian, la seconde à des maisons individuelles dont la 9 qui a un beau perron sur son entrée. La troisième à une maison avec une glycine et un cèdre et au petit immeuble Azalée avec sa curieuse avancée sous le toit. Le flanc du 18 vient face à une villa à grandes vitres.

  • La rue se rétrécit devant un mur qui protège le jardin de maisons anciennes coté est, elles font face à un flanc de maison au 21, puis une collective de deux étages au 25 avant la bizarre colonnade de l'immeuble d'angle du boulevard.

Dédicace

  • Jean ou Jehan Perréal est né à Paris vers 1455, arrivé à Lyon vers 1482, il y est mort vers 1528.

  • Il a vécu rue Buisson, rue de l'Archidiacre et rue Thomassin. Il était le peintre principal du consulat à son époque. C'est lui qui a organisé les entrées triomphales de Charles VIII et Anne de Bretagne à Lyon.

  • Il a participé à la décoration de l'abbaye de Brou.

  • Il a été portraitiste de Charles VIII et Louis XII, on lui doit aussi des portraits de Pierre Sala.

  • Il a composé un poème à François Premier, la complainte de nature à l'alchimiste errant.

  • L'attribution n'est pas sure, mais il est peut être l'auteur de la fameuse tapisserie de la dame à la licorne, commandée par Le Viste et visible au musée de Cluny à Paris.

  • Ses sœurs, peintres également ont fait l'objet d'un poème de Clément Marot écrit pour la mort du peintre. Et vous ses sœurs dont maint tableau sort. Plaindre vous fault pleurantes son gref sort. Près de la tombe en laquelle on l'inhume à grand regret.

  • Elle faisait d'abord partie du chemin des Alouettes.

Histoire

  • L'impasse est assez ancienne, on la voit déjà avec quelques maisons sur un plan de 1874.

  • Des immeubles ont remplacé en partie les maisons au cours du 20e siècle.

Commerces et services

  • C'est une rue d'habitation, seule la société Solycom et un dentiste y sont installés.

Août 2009

Publié le
Dernière mise à jour :
Auteur :
Publié par : ruesdelyon.nethttp://www.ruesdelyon.net/img/rue-de-lyon-logo-1476775263.jpg

Avis

Donnez votre avis

Rue Jean Perréal

Rue Jean Perréal

La rue Jean Perréal commence avenue des Frères Lumière, au départ de la promenade Bullukian, non loin de la tour du CIRC. Elle se termine boulevard Jean XXIII, face au passage et à l'angle de la rue des Alouettes.

30 autres entrées dans la même catégorie :