Rue De Lattre de Tassigny

Rue de Lattre de Tassigny






Situation


  • La rue de Lattre de Tassigny commence rue Pierre Baizet, sur l'esplanade du Lycée Jean Perrin, elle va vers le nord et se termine devant la MJC, au niveau d'une liaison avec la rue Fabrèque. Elle est prolongée par la rue Chopin.


Architecture


  • Coté est, on longe d'abord l'impressionnante bâtisse du collège, auquel on a refait une ouverture ronde et conservé un beau portail au nord. Derrière, on aperçoit d'autres bâtiments qui lui sont collés et qui prennent une allure de château sous leur toit d'ardoise vus depuis la Saône. En face, il y a d'abord un square en herbe avec des bancs sous les arbres puis des maisons individuelles dans leur jardin. Le 5 a une architecture de chalet.

  • Le coté est continue le long du hameau des Vacques, une enfilade d'immeubles de trois étages aux lignes obliques, un peu en contrebas. On en aperçoit d'autres en second plan depuis le portillon d'entrée puis un gros bloc blanc monte ses sept étages derrière un mur de pierres. A l'ouest, il y a d'abord trois maisons individuelles puis deux gros cubes entourés de balcons portent des noms de champignons.

  • Après la rue Bouquet, elle descend légèrement entre deux cubes blancs puis remonte entre les haies de deux autres et se termine à un point haut le long de la grille de la maison des jeunes dont on voit une terrasse à balustrade.


Dédicace


  • Jean de Lattre de Tassigny est né le 2 février 1889 à Mouilleron en Pareds en Vendée, il est mort à Paris le 11 janvier 1952.

  • Il a fait une brillante carrière militaire, dans les colonies et dans une éventuelle armée européenne.

  • Pendant la guerre de 1940, il est d'abord resté fidèle au régime de Pétain jusqu'à l'envahissement de la zone sud auquel il a donné l'ordre de résister. C'est ce qui l'a amené à Lyon, prisonnier au fort Montluc, il s'est ensuite évadé pour gagner l'Afrique du Nord. Une plaque lui est dédiée rue Hachette, sur le mur de la prison où il est resté enfermé du 8 décembre 1942 au 9 janvier 1943. Il est revenu à Lyon le 3 septembre 1944 en libérateur à la tête de la première armée française.

  • Il a ensuite mené son armée pour participer en dirigeant à la libération de la France jusqu'à Berlin où il représenta la France à la signature de l'acte de capitulation allemande le 9 mai 1945.

  • Il est aussi honoré par un pont et un rond point.

  • Auparavant, on était rue de la Vierge.


Histoire


  • Le collège a été construit en 1864 comme annexe pour les pensionnaires du lycée Ampère. La partie sud semble dater de cette époque. Il a pris le nom de son élève le plus prestigieux, Jean Perrin, prix Nobel de physique en 1926.

  • La partie nord est beaucoup plus récente, elle a été élargie et construite dans les années 1980.


Commerces et services


  • Le collège Jean Perrin.


Octobre 2009

Publié le
Dernière mise à jour :
Auteur :
Publié par : ruesdelyon.nethttp://www.ruesdelyon.net/img/rue-de-lyon-logo-1476775263.jpg

Avis

Donnez votre avis

Rue De Lattre de Tassigny

Rue De Lattre de Tassigny

La rue de Lattre de Tassigny commence rue Pierre Baizet, sur l'esplanade du Lycée Jean Perrin, elle va vers le nord et se termine devant la MJC, au niveau d'une liaison avec la rue Fabrèque. Elle est prolongée par la rue Chopin.

30 autres entrées dans la même catégorie :