Rue Clément Marot

 

Rue Clément Marot




Situation


  • La rue Clément Marot commence face au 40 rue Félix Brun, en léger décalage avec la rue Payant, elle se termine en jeu de mot en rejoignant la rue Malot, absorbées par la rue Bollier près de la rue de Gerland.


Architecture


  • Le coté nord commence au flanc de Notre Dame des Anges avec ses pierres jaunes et surtout d'une étonnante couleur verte qui continue d'inspirer les architectes de la rue. Son clocher pointe au dessus des jolies maisons annexes à l'église. Il se poursuit par le grand entrepôt Moiroud puis par les ateliers de la communauté urbaine autour d'une grande cour. Le coté sud est en chantier de la ZAC du bon lait, deux immeubles de béton sont en construction, le hangar du 40 sera détruit. Le chantier se termine sur la maison du 42 qui se distingue par quelques ouvertures arrondies. Une impasse part en oblique devant les ateliers du menuisier et se termine au dos des immeubles de l'avenue Jaurès.

  • Deux immeubles neufs ouvrent sur l'avenue Jaurès, celui du nord forme un L fait de bandes vertes et vitrées qui laisse la place à un jardin public en longueur. Celui du sud a aussi une dominante verte et un ascenseur extérieur, il est daté de 2009. Les deux autres angles du croisement de l'avenue sont aussi anguleux.

  • La rue se poursuit entre des ateliers de béton, le premier au nord est daté 1964, 1965, le suivant est très long et se poursuit en une bande de un étage jusqu'à la rue Bollier. Au sud, plusieurs sont placés en diagonale avant l'immeuble du 68 dont on aperçoit la partie centrale grise et ronde au sommet.


Dédicace


  • Clément Marot est né à Cahors en 1496, il est mort à Turin en 1554.

  • Il a été l'un des poètes les plus renommés de son époque à la cour de François Premier.

  • Enfant il a été page à Paris chez un Lyonnais, Nicolas de Neuville de Villeroy.

  • Ayant fait des séjours en prison pour libertinage et protestantisme, il dut partir en Italie.

  • Il est venu à Lyon pour abjurer devant le cardinal de Tournon.

  • On lui doit de beaux poèmes sur la ville.

Adieu lion qui ne mord point

Lion plus doux que cent pucelles

Sinon quand l'ennemi me poingt

Alors fureur point ne celle

Ou

C'est un grand cas de veoir le mont Pelyon

Ou d'avoir veu les ruines de Troyes

Mais qui ne voyt la ville de Lyon

Aucun plaisir à ces yeux il n'octroye

  • Clément Marot aurait fait partie de l'académie réunie par Nicolas de Lange.

  • Protestant, il a bénéficié de la protection de François 1er, puis il a dû s'exiler à Genève et à Turin. Il a séjourné à Lyon en 1530, en 1538, il y a publié "le temple de Cupidon". Il a été le premier traducteur des psaumes en langue vernaculaire.

  • Lyon lui a aussi dédié un collège rue Deleuvre à la Croix Rousse.

  • Clément Marot a été imprimé à Lyon par Jean de Tournes.

  • Il ne faut pas le confondre avec ??tienne Dolet qui fut son éditeur.


Histoire


  • La rue a été ouverte dans les années 1910. Elle a conservé une vocation industrielle qui est en train de s'amenuiser au profit des logements.


Art et associations


  • Au 61 Hang art et le club apicil rive gauche.


Commerces et services


  • Ce sont surtout des activités industrielles qui tiennent un bâtiment entier ou même de grands entrepôts comme Moiroud Ziegler, des ateliers du grand Lyon au 19, Abc bois au 44, Ifosupd au 51, Cfpl au 54, Munier et Must au 58 et Basf au 75.


Octobre 2009

Publié le
Dernière mise à jour :
Auteur :
Publié par : ruesdelyon.nethttp://www.ruesdelyon.net/img/rue-de-lyon-logo-1476775263.jpg

Avis

Donnez votre avis

Rue Clément Marot

Rue Clément Marot

La rue Clément Marot commence face au 40 rue Félix Brun, en léger décalage avec la rue Payant, elle se termine en jeu de mot en rejoignant la rue Malot, absorbées par la rue Bollier près de la rue de Gerland.

30 autres entrées dans la même catégorie :