Rue de Montagny

Rue de Montagny

Situation

  • La rue de Montagny commence rue Croix Barret, en prolongement de la rue Chollat, elle se termine rue Henri Barbusse, à sa jonction avec la rue du Moulin à Vent à la limite de Vénissieux.

  • Les voitures circulent des extrémités vers la route de Vienne.

Architecture

  • La première partie longe la voie de chemin de fer au dessus d'un haut mur d'où dépassent les caténaires, elle revient au niveau de la rue quand celle ci fait une courbe. A l'est, on longe un muret qui cache un alignement de petites maisons à un étage. Après la rue du Presbytère, les maisons sont suivies par des immeubles récents de quatre étages à balcons saillants. Le parc Pfeffer fait l'angle avec la rue Gouraud. Deux petites maisons entourent la rue Charpentier puis on longe le grand mur du terrain de Saint Vincent de Paul.

  • La rue fait un coude à l'est face à une grosse masse d'immeubles de huit étages. Au nord, une rangée de garages laisse voir une tour dans l'enceinte de l'hôpital.

  • Elle fait un second petit coude devant la rue de Champagneux, il y a à nouveau des immeubles accolés au sud et une vieille maison au curieux arrondi au 102 bis avant la route de Vienne. Coté nord, ce sont deux gros cubes allongés dont le parking laisse voir la belle maison de l'hôpital.

  • Elle reprend de l'autre coté de la route de Vienne, à nouveau orientée au sud. En face, vers l'est au 119, une allée aménagée en promenade s'enfonce profondément, elle dessert les groupes de maisons neuves à deux étages du hameau fleuri, les premières sont placées derrière une haie prisée par les oiseaux face à un immeuble et à un mur qui cache des entrepôts.

  • Une barrière à pilier limite un terrain triangle devant les dos de la route de Vienne, le mur des maisons du 112 et 114 forme un rétrécissement puis deux belles maisons font face à la rue des Jasmins. A l'est, le 135 est un groupe de six entrées placées en profondeur. Un court alignement puis un jardin à balustrade font face à un immeuble à balcons rentrant.

  • Le dernier tronçon est plus étroit après la rue Garon Duret, le mur du coté ouest y fait face à des flancs d'immeubles.

Dédicace

  • Louis Maynard citant Debombourg et l'atlas historique de la Guillotière indique que la rue de Montagny est le souvenir d'un fief de Montagny.

  • Il cite aussi une famille noble de Montagny et Aimon de Montagny, grand maître de l'ordre de Saint Antoine au 17e siècle.

  • La ville de Lyon parle d'un château disparu lors de l'ouverture du chemin de fer en 1855.

  • Il y a a aussi une commune de Montagny vingt kilomètres au sud de Lyon. Elle possède un joli centre ancien sur une proéminence.

Histoire

  • La rue de Montagny entoure le quartier du Grand Trou qui a pris naissance et son nom avec l'impressionnant chantier du chemin de fer au milieu du 19e siècle fixant le tracé de la partie nord.

  • Avant l'ouverture du chemin de fer, il y avait déjà un chemin de campagne dont la partie sud reprend une partie du tracé. Le chemin continuait vers le nord ouest et retrouvait le chemin du Vivier.

  • Le virage a été raccourci au début du 20e siècle pour laisser la place à d'autres voies de chemin de fer. C'est à cette époque que l'urbanisation s'est faite avec des maisons et que le chemin vicinal 67 est devenu une rue.

  • Les immeubles ont commencé à être construits depuis les années 1980.

  • En 2015, on a décidé de la prolonger à l'est.

Commerces et services

  • Le garage arc en ciel fait l'angle avec la rue Croix Barret.

Février 2010

Publié le
Dernière mise à jour :
Auteur :
Publié par : ruesdelyon.nethttp://www.ruesdelyon.net/img/rue-de-lyon-logo-1476775263.jpg

Avis

Donnez votre avis

Rue de Montagny

Rue de Montagny

La rue de Montagny commence rue Croix Barret, en prolongement de la rue Chollat, elle se termine rue Henri Barbusse, à sa jonction avec la rue du Moulin à Vent à la limite de Vénissieux.

30 autres entrées dans la même catégorie :