rue Jacqueline Auriol

 

Rue Jacqueline Auriol

Situation

  • La rue Auriol commence rue Bataille, face au 97, elle se termine rue Morat à son débouché sur l'avenue Général Frère.

Architecture

  • Le premier bâtiment de la clinique présente un mur aveugle derrière un vaste parking puis le bâtiment principal est spectaculaire par son immense étage tenu par des piliers et couvert de zinc riveté. Il domine un étage de verre et masque en partie le second couvert de bois. Rien n'est laissé au hasard, le bruit des machines de l'hôpital évoque inévitablement un Latécoère.

  • A l'ouest, tous les immeubles sont neufs, ils sont séparés par des allées, le 6 est encore en construction, il est couplé avec le 4 en une résidence qui va jusqu'à la rue Bastié. Ils sont blancs avec les désormais traditionnels blocs rouges. L'Iris est une barre de deux étages en partie plaqué de jaune et occupe aussi toute la parcelle. La résidence Citéa est un double immeuble en retrait d'un petit talus avec deux rampes qui forment contre allée jusqu'à l'entrée. Le troisième bâtiment vient en saillie et continue en une belle courbe rejoindre l'avenue Mermoz. Avec l'arrondi de verre sombre décoré qui complète l'hôpital, le débouché sur l'avenue Mermoz est assez spectaculaire.

  • Les trottoirs sont en cours d'aménagement, ils seront dotés d'arbres.

  • Après l'avenue Mermoz, elle ressort entre les angles obliques de deux immeubles doubles, couverts de gris et reliés par des retraits vitrés.

  • Toute la partie finale est encore en terrain vague. En 2014 elle passe entre des alignements d'immeubles blancs en retrait de jardinets, avec de belles ouvertures couleurs bois coté est.

Dédicace

  • Jacqueline Douet est née à Challans le 5 novembre 1917, elle est morte le 11 février 2000. Elle est devenue Auriol par son mariage avec Paul Auriol.

  • Devenue pilote d'avion puis pilote d'essai, elle s'est illustrée en battant de nombreux records de vitesse féminins en avion dans les années 1950.

  • Comme elle a peu à voir avec Lyon, elle doit sa dédicace à l'emplacement de sa rue près de l'avenue Mermoz, entre la rue Bastié et la rue Nieuport. Une autre femme pilote, Elisabeth Boselli qui lui a disputé quelques records féminins dont huit records mondiaux est venu passer ses dernières années à Lyon. Quand on ouvrira une nouvelle rue dans le quartier, la municipalité pensera peut être à elle.

Histoire

  • La rue Auriol été ouverte vers 2008 au flanc de la clinique Mermoz.

  • La partie sud est encore en chantier en 2010 dans le cadre de la ZAC Valéo. En 2014, le chantier est achevé.

Commerces et services

  • Tout le coté est jusqu'à la rue Nieuport et jusqu'à l'avenue Mermoz est occupé par l'hôpital Mermoz qui a aussi influencé les ambulances Iris, le cabinet médical, la résidence hôtelière et son restaurant.

Mars 2010

Publié le
Dernière mise à jour :
Auteur :
Publié par : ruesdelyon.nethttp://www.ruesdelyon.net/img/rue-de-lyon-logo-1476775263.jpg

Avis

Donnez votre avis

rue Jacqueline Auriol

rue Jacqueline Auriol

La rue Auriol commence rue Bataille, face au 97, elle se termine rue Morat à son débouché sur l'avenue Général Frère.

30 autres entrées dans la même catégorie :