Rue Louis Vitet

Rue Louis Vitet

Situation

  • La rue Louis Vitet débute place Sathonay et rue Sergent Blandan et se prolonge par la place Tobie Robatel au delà de la rue de la Martinière.

Architecture

  • Elle est très large, mais pas longue.

  • Le 1 est une maison ancienne à l'entrée en contrebas et à cinq étages sans décoration.

  • L'immeuble suivant est accolé à la Martinière, il est daté de 1904, très cossu. C'est sa façade à l'angle de la rue de la Martinière qui est remarquable, derrière un large portail de fer, elle semble à un livre ouvert.

  • Coté ouest, le 4 est bien composite, il laisse apparaître un bel escalier en colimaçon.

  • Le 6 est le solide flanc de la salle Rameau, avec les grandes vitres du club de billard. La grande salle de l'académie de billard date de 1907, elle a été l'une des premières à bénéficier de l'utilisation du béton armé, elle est décorée de quelques vitraux.

  • Comme pour l'école, la façade principale donne sur la rue de la Martinière.

Dédicace

  • Louis Vitet est né à Lyon le 3 août 1736, il est mort à Paris le 25 mai 1809.

  • Il a été médecin et maire de Lyon de 1790 à 1792. Il a quitté la mairie pour devenir député à la convention.

  • Il a écrit plusieurs ouvrages de médecine et a siégé à l'Académie de Lyon, succédant à Pierre Poivre.

  • Jean François Vitet a aussi été académicien à Lyon et président du conseil général de Rhône et Loire en 1790.

  • Si on demandait leur avis aux noctambules et aux arrivants de la gare de Perrache, la mère Vitet aurait sûrement sa rue, pour nous avoir régalé d'andouillettes succulentes à toutes heures du jour et de la nuit dans son restaurant qui existe toujours cours de Verdun. Coïncidence ou non, la mère Vitet a connu de graves difficultés au moment de l'interdiction des andouillettes à la fraise de veau à la fin du 20e siècle. En 2016, on lui a attribué une allée des halles Paul Bocuse.

Histoire

  • Le quartier date du moyen âge, il n'y a plus de constructions de l'époque, mais la maison du 1 et la petite allée en contrebas témoignent d'une époque ancienne où le niveau du sol était plus bas.

  • Au 16e siècle, elle était spécialisée dans l'élevage des cochons sous le nom de rue des Auges.

  • La rue en elle-même a été calibrée au début du 20e siècle par l'installation de ses deux principaux bâtiments.

Art et associations

  • L'académie de billard ouvre sur la rue de la Martinière, mais d'ici on peut admirer les tapis et les cannes.

  • Le Rhône sportif propose de jouer au tennis de table.

Commerces et services

  • Le restaurant l'escale des saveurs sort parfois une terrasse sur le large trottoir, on peut aussi manger dans une pizzeria.

  • Baraillon vend des moquettes et des parquets, il y a un coiffeur et une location vidéo.

Septembre 2005

Publié le
Dernière mise à jour :
Auteur :
Publié par : ruesdelyon.nethttp://www.ruesdelyon.net/img/rue-de-lyon-logo-1476775263.jpg

Avis

Donnez votre avis

Rue Louis Vitet

Rue Louis Vitet

La rue Louis Vitet débute place Sathonay et rue Sergent Blandan et se prolonge par la place Tobie Robatel au delà de la rue de la Martinière.

30 autres entrées dans la même catégorie :