Rue de Provence

Rue de Provence




Situation


  • La rue de Provence termine le quartier Soufflot au nord entre la rue Royale et le quai Lassagne.

  • Un passage souterrain permet aux piétons de rejoindre le trottoir du pont de Lattre de Tassigny.


Architecture


  • Ce n’est plus une rue, c’est un flanc du fameux immeuble du quai André Lassagne, avec ses quatre colonnes décorées et sa rangée de têtes tristes.

  • Les pas de portes sont enlaidis par des rideaux de garage, la chaussée, en contrebas de celle qui va du pont au tunnel sert de dépotoir.

  • La porte principale est majestueuse mais couverte de tags, elle possède une belle main en heurtoir, si elle est ouverte, entrez voir les deux étonnants lions de l’allée.


Dédicace


  • La Provence est une région qui se trouve au sud de Lyon, où les gens parlent avec l’accent de Marseille, que les Lyonnais jalousent parce que le soleil s’y montre plus généreux qu’ici et l’hiver moins dur. En Provence la bise s’appelle le mistral. Comme Alphonse Daudet qui vécut dans un moulin provençal après avoir habité Lyon, ou Nizier du Puits Pelu qui a signé son Littré de la Grande Côte depuis Nyons, les Lyonnais aiment la Provence, vont se baigner dans la mer qui la borde et y achètent des maisons quand ils peuvent.

  • Bon, le nom de cette rue n’a rien a voir avec cet amour, au moment du baptême des rues du quartier, Louis XV était roi de France, il fallait lui plaire et toutes les rues du quartier ont été attribuées à un membre de la famille. Son petit fils était comte de Provence. Il est venu dans le quartier en 1775 pour inaugurer le pont Morand. Par la suite, Louis de Provence est devenu roi sous le nom de Louis XVIII.

  • En république, la royauté avait moins bonne presse et toutes les rues ont perdu leur royale dédicace. La rue de Provence a eu plus de chance et n’a été amputée que des trois quarts au profit de la place Servet, un hérétique du 16e siècle, et de la déesse automobile du 20e siècle. Quant à la rue de la Convention, elle est redevenue rue Royale.

  • Quelques siècles avant, Lyon avait fait partie du royaume de Provence, en 863, Lothaire et Louis y sont venus se partager en deux la part de l’empire de leur frère Charles, roi de Provence qui venait d’y mourir. En 861, Charles de Provence avait déposé un sceau qui est le plus ancien document conservé aux archives départementales.

  • C’est aussi à Lyon que Louis XI a été institué héritier des comtes de Provence, lors d'un traité signé en 1475 aux Cordeliers avec le roi René d'Anjou.


Histoire


  • L’histoire de sa construction est celle du quartier, construit sous la direction de l’architecte Soufflot au milieu du 18e siècle.

  • L’histoire de la destruction de sa partie nord est celle de l’automobile pour laquelle on a construit une large chaussée du pont au tunnel au milieu du 20e siècle.


Art et associations


  • La rue en est dépourvue.


Commerces et services


  • On voit des gens qui travaillent derrière une fenêtre, mais la plaque de la société doit être sur le quai.



Septembre 2005

Publié le
Dernière mise à jour :
Auteur :
Publié par : ruesdelyon.nethttp://www.ruesdelyon.net/img/rue-de-lyon-logo-1476775263.jpg

Avis

Donnez votre avis

Rue de Provence

Rue de Provence

La rue de Provence termine le quartier Soufflot au nord entre la rue Royale et le quai Lassagne.

30 autres entrées dans la même catégorie :