Rue du Plâtre

Rue du Plâtre





Situation


  • La rue du Plâtre se trouve au nord de la presqu'île, entre les rues Chenavard et Herriot.

  • Elle se prolonge à l'ouest vers la Saône par la place Meissonnier et la rue de la Platière, à l'est, vers le Rhône par la rue du Bât d'Argent.

  • La circulation se fait de la rue Edouard Herriot vers la rue Paul Chenavard.


Architecture


  • Elle commence par une partie étroite entre d'anciennes maisons sans fioritures. Seule décoration, les colonnes peintes du magasin de décoration.

  • Après la rue Pléney, le coté sud reste aligné, malgré cinq maisons toutes différentes et charmantes avec les trois arches du 4, les portraits du 8 et la devanture en bois du magasin Graphiti.

  • Le coté nord est le plus beau, l'élargissement se fait par deux maisons plus basses, quatre étages, au lieu de cinq ou six, bien enduites et qui laissent apparaître les pierres du clocher de l'église Saint Pierre.

  • La rue se termine avec l'aile majestueuse en pierre de taille du palais Saint Pierre où une tête au masque fait face à celles qui ornent la façade sud.


Dédicace


  • Ce nom remonte à la nuit des temps, on trouvait aussi indiqué place du Plâtre.

  • Jean Pelletier l'attribue à un cimetière.

  • Le Littré indique que Plâtre veut dire place.

  • Les deux origines sont vraisemblables puisqu'il y avait un parvis devant Saint Pierre et qu'on enterrait les morts au pied des murs des églises durant le moyen âge, il semble donc que la maçonnerie soit étrangère à ce nom.

  • Le terme de place est resté longtemps assez flou et se confondait avec lieu. Ce n'est qu'au 16e siècle qu'on a commencé à dessiner des places au sens où on le connaît désormais, elles ont ensuite connu leur apogée avec les places royales du 17e siècle comme la place Bellecour.


Histoire


  • Le lieu est occupé depuis le haut moyen âge, la rue a pris forme au 12e siècle le long de l'église abbatiale Saint Pierre.

  • Une fois l'abbaye fermée, on a bâti des maisons le long de l'église, puis sur le parvis.

  • Le 11 février 1594, une lettre relate que les habitants du quartier se sont armés pour aller affronter les partisans de l'Espagne à la Guillotière, l'auteur se félicite que grâce à cette mobilisation, Lyon soit restée française.

  • Jean Cléberg habitait place du Plâtre. Tolozan de Montfort l'a remplacé.

  • Les maisons qui jouxtent l'église ont eu chaud en 1860 quand on songeait à rajouter une façade monumentale au palais Saint Pierre, finalement, on s'est contenté de construire l'angle de la rue Edouard Herriot.

  • La fête du Saint Esprit avait lieu sur la place du Plâtre. Le succès de la fête était assuré par les pièces de monnaies lancées dans la foule.


Art et associations


  • La rue du Plâtre se dédie au commerce.


Commerces et services


  • Le commerce y est florissant, tous les pas de portes sont utilisés.

  • Coté Herriot, ce sont six magasins de vêtements.

  • Coté Chenavard, ce sont trois bijouteries.

  • Dans les emplacements restants se sont installés une boulangerie, un chocolatier, une boucherie, un magasin de décoration.



Septembre 2005

Publié le
Dernière mise à jour :
Auteur :
Publié par : ruesdelyon.nethttp://www.ruesdelyon.net/img/rue-de-lyon-logo-1476775263.jpg

Avis

Donnez votre avis

Rue du Plâtre

Rue du Plâtre

La rue du Plâtre se trouve au nord de la presqu'île, entre les rues Chenavard et Herriot.

30 autres entrées dans la même catégorie :