Rue Bugeaud

Rue Bugeaud




 


 


Situation


  • La rue Bugeaud débute quai Sarrail, face à la passerelle du collège.

  • Elle est divisée entre une courte partie qui va du quai à l'avenue de Saxe et une longue partie de la rue de Créqui jusqu'à la jonction entre la rue Weil et le boulevard des Brotteaux. Elle se prolonge un peu par l'avenue Brosset jusqu'à la gare des Brotteaux.

  • La circulation de fait du quai à l'avenue de Saxe et du boulevard des Brotteaux à la rue de Créqui.


Architecture


  • Grâce à l'église Saint Pothin qui la coupe en deux, la rue Bugeaud est une rue à perspectives, ce qui en fait un but de promenade agréable.

  • Depuis la passerelle du collège, Saint Pothin ressemble à un temple grec. En marchant vers l'est, on peut prendre la gare des Brotteaux pour un arc de triomphe. En allant vers l'ouest, le clocher de Saint Pothin semble se prolonger infiniment, en fait, il s'agit de la tour métallique de Fourvière qui se dessine derrière. Enfin, en arrivant au quai, la vue s'ouvre agréablement sur la passerelle du collège et sur Fourvière.

  • La rue Bugeaud est longue et droite, orientée est ouest.

  • La première partie est typique des Brotteaux avec des façades lourdement décorées du 19e siècle.

  • Après Saint Pothin, la partie centrale est une zone de hautes barres, jusqu'à onze étages, construites en travers ou en retrait, en béton, avec aussi quelques horizontales d'immeubles de bureaux, comme celui de la PEEP, le tout construit dans la seconde partie du 20e siècle, le 34 date de 1959, le 119 de 1965.

  • La dernière partie, après l'église du Saint Nom de Jésus est de nouveau plus ancienne, vraisemblablement de la fin du 19e siècle avec des façades plus simples. Certaines sont jolies comme au 136, avec une tête d'enfant à la place de l'habituelle tête de propriétaire. Au 104, la porte a une fausse allure médiévale, le flanc de l'église montre de beaux contreforts et masque les vitraux.

  • On a cherché à refaire un alignement plus large à la faveur des reconstructions, il en reste des étranglements là où les immeubles anciens ont subsisté.


Dédicace


  • Le maréchal Thomas Bugeaud est né à Limoges en 1774, il est mort en 1849 à Paris.

  • Il est devenu célèbre pour avoir vaincu l'émir Abd el Kader en 1847 en Algérie mettant terme à la première des guerres d'Algérie. Il est honoré une seconde fois à Lyon par la rue d'Isly où il avait remporté une bataille.

  • Pour se consoler de cette victoire si calamiteuse, on peut se rappeler une chanson un peu désuète : l'as tu vue la casquette, la casquette, l'as tu vue, la casquette du père Bugeaud ! Il aurait mené la bataille en bonnet de nuit.

  • Il a vécu à Lyon à partir de décembre 1848, à l'hôtel de Provence, puis en bord de Saône près de l'île Barbe, commandant de l'armée des Alpes.

  • Ses admirateurs peuvent aller voir sa statue dans une niche du Louvre, rue de Rivoli à Paris.


Histoire


  • La partie ouest de la rue Bugeaud était prévue sur le plan Morand de 1766.

  • Morand avait prévu un canal circulaire à hauteur de la rue Duguesclin.

  • La première Montgolfière se serait élevée à l'angle de la rue de Créqui.

  • Les travaux n'ont pas débuté de suite et la rue s'est urbanisée autour de l'église Saint Pothin vers 1836, puis vers l'est au fil du siècle.

  • La zone autour de la rue Garibaldi a été reconstruite au milieu du 20e siècle.

  • En 1861, Gabert frères, au 72, puis au 63 ont été dans les pionniers de la construction des vélocipèdes. En 1883, Pierre Gabert a commencé à construire des locomotives à vapeur.

  • Au 37, une plaque rappelle que Yves Farge a organisé à son domicile les réunions préparatoires à la libération de Lyon en 1944. Commissaire de la république à la libération, Yves Farge a sa rue dans le septième.


Art et associations


  • La librairie Derain ouverte depuis 1921 vend des ouvrages sur la philosophie, la tradition et la spiritualité.

  • La fédération PEEP de parents d'élèves, Lyon, Rhône, Ain et Loire occupe tout un immeuble.

  • Les Dominicains y ont une chapelle.


Commerces et services


  • Les commerces sont plus concentrés dans la partie ouest, avec la particularité de petits pas de porte, à l'est certains sont inutilisés.

  • Plusieurs écoles, Saint Pothin, une de musique, une de yoga et massage asiatique, une de soutient scolaire et la société d'enseignement scolaire du Rhône.

  • Huit restaurants, deux snacks, trois bars, quatre alimentations, trois boulangeries, une charcuterie, une boucherie, une marchand de vin.

  • Quatre médecins, deux pharmacies, trois professions médicales, une ambulance.

  • Neuf magasins de vêtements, dont des grossistes autour de la rue Corneille, deux tailleurs et deux marchands de soierie.

  • Quatre agences immobilières, deux régies, une agence OPAC, un restaurateur de meubles, deux artisans, deux antiquaires, un brocanteur.

  • Trois coiffeurs, deux instituts de beauté.

  • Une banque, deux assurances, deux pressings, un huissier, deux garages auto dont l'un vend de l'essence et un gros office de sept notaires.

  • Deux marchands de journaux, deux agences de voyages.



Novembre 2005

Publié le
Dernière mise à jour :
Auteur :
Publié par : ruesdelyon.nethttp://www.ruesdelyon.net/img/rue-de-lyon-logo-1476775263.jpg

Avis

Donnez votre avis

Rue Bugeaud

Rue Bugeaud

La rue Bugeaud débute quai Sarrail, face à la passerelle du collège.

30 autres entrées dans la même catégorie :