Rue d'Ivry

Rue d'Ivry

Situation

  • La rue d'Ivry va en direction de l'est, de la Grande rue de la Croix Rousse à la rue Thévenet sur la partie plane du plateau.

  • La circulation se fait depuis la rue Thévenet, avec un arrêt du 91 et du stationnement des deux cotés.

Architecture

  • Le nord est très homogène, après le n°1 plus grand, quatre étages sur entresol et le n°3 qui a été remplacé par un jardin, c'est un joli alignement de maisons de canuts, trois, quatre ou cinq étages, simples, avec juste quelques ferronneries en décoration. Le n°17 fait exception, un seul étage.

  • Le coté sud est plus varié, c'est aussi un alignement, mais de toutes les hauteurs, des maisons de l'époque des canuts comme en face, mais aussi de petites maisons anciennes à un étage sur commerce, des ateliers à toits en dents de scie, un garage, d'autres petites maisons alignées, un petit immeuble moderne et un jardinet de roses.

  • Trois portes ne restent que décoratives, le n°1 en bois bien ouvragé, le n°7, une grosse grille de fer, le n°23 qui attend son vernis.

  • Il y a un beau balcon au n°12, une belle série de volets au n°15 et une petite vierge à l'angle de la rue du Mail et une plus petite, colorée au n°10.

Dédicace

  • Le roi Henri IV a remporté une victoire le 14 mars 1590 à Ivry contre la ligue. C'est de ce jour qu'on connaît la couleur du panache blanc de Henri IV.

  • La rue s'appelait Henri IV jusqu'à la réunion de la Croix Rousse à Lyon.

  • Cette victoire a donné son nom au village de Ivry la bataille, à six cent kilomètres de Lyon mais tout proche de Anet dont le château a été construit par Philibert Delorme.

Histoire

  • Toute la partie centrale du plateau de la Croix Rousse doit son visage à la fabrique de soie et notamment au métier Jacquard qui a imposé des plafonds très hauts. La faiblesse des tarifs a elle imposé des fenêtres grandes et nombreuses pour allonger la journée de travail. Au début du 19e siècle, suite à l'impulsion donnée par la cour de Napoléon 1er les ventes de soie se sont terriblement accrues, les constructeurs ont conçu des immeubles dans lesquelles les canuts pouvaient à la fois travailler et dormir, et le quartier s'est urbanisé en quelques années. Pour la plupart, ce sont ces maisons qu'on voit toujours ici.

  • La maison des canuts montre au visiteur comment on fabrique la soie sur un métier Jacquard. En 2003 la maison a dû fermer ses portes provisoirement.

  • Le 29 juin 2005, le maire de Lyon est venu inaugurer le nouveau jardin d'Ivry.

Art et associations

  • La maison des canuts a une vitrine avec une scène de tissage miniature, et un véritable atelier en activité. La boutique présente des pièces de soie et des cartes postales originales, elle organise des animations et des promenades autour de la soie.

  • Depuis, la pointe rouge a ouvert une galerie et un atelier de peinture.

Commerces et services

  • L'est concentre quelques garages auto, il y en a trois dans la rue et quelques autres proches.

  • L'ouest est plus consacré aux vêtements autour de la maison des canuts, créations et retouches, habilleur, chemisier, couturier, sacs.

  • Deux coiffeurs, deux boulangers face à face, cinq kiné.

Juillet 2006

Publié le
Dernière mise à jour :
Auteur :
Publié par : ruesdelyon.nethttp://www.ruesdelyon.net/img/rue-de-lyon-logo-1476775263.jpg

Avis

Donnez votre avis

Rue d'Ivry

Rue d'Ivry

La rue d'Ivry va en direction de l'est, de la Grande rue de la Croix Rousse à la rue Thévenet sur la partie plane du plateau.

30 autres entrées dans la même catégorie :