Rue Louis Thévenet

Rue Louis Thévenet





Situation


  • La rue Thévenet débute à l'angle de la rue Soulary et continue vers le nord jusqu'à la rue Richan. Ensuite un escalier descend jusqu'à la rue de Saint Dié qui descend vers le vallon de la Boucle. On peut continuer par la rue Pons jusqu'au pont.

  • Elle est sur le plateau de la Croix Rousse à la rupture de pente coté est.


Architecture


  • Coté est, trois énormes résidences, le belvédère quatorze étages, le Ventoux, treize étages, doublée par l'Ombremont et l'esplanade, dominent la ville et empêchent l'accès à la vue que l'on entrevoit spectaculaire par bribes. Ils datent de la seconde moitié du 20e siècle. Dans l'espace restant, on a installé les constructions basses du collège. Au n°14, une grosse maison bourgeoise dite du Consul, paraît incongrue au milieu des barres.

  • Coté ouest, c'est d'abord un groupe de maisons originales qui semblent avoir été surélevées au fil des années, elles sont en retrait derrière un atelier très bas, une barrière d'un jardin et une autre d'un dépôt de préfabriqués de la ville.

  • Ensuite, après la rue du Chariot d'or, un immeuble de pierres de quatre étages est collé à un atelier construit en pierres lui aussi. Avant la rue de Nuits, un espace agressivement décoré dispose de deux panneaux de basket. On retrouve ensuite deux alignements de façades du 19e siècle autour de la rue Gigodot, puis les structures de béton en longueur aux ouvertures rouges du gymnase, puis un petit immeuble moderne. Enfin, deux flancs de quatre étages encadrent le n°17 à la curieuse ouverture.

  • On peut remarquer une petite main heurtoir au n°9.


Dédicace


  • Louis Thévenet, né en 1851, mort en 1936 a été adjoint au maire. Il est honoré comme bienfaiteur pour avoir légué sa fortune à la ville.

  • Une autre Thévenet a laissé sa trace dans l'histoire lyonnaise. Née à Lyon en 1774, Claudine Thévenet a fondé la congrégation Jésus Marie place de Fourvière (j'ai lu aussi à la Croix Rousse) pour venir en aide aux enfants abandonnés. Elle est morte le 3 février 1837 et a été canonisée en 1993.

  • François Marie, dit Marius Thévenet, né à Lyon en 1845 y a été avocat, conseiller municipal, président du conseil général en 1881, avant de devenir député, sénateur, ministre de la justice et des cultes. Il est mort en 1910.

  • La rue Thévenet a d'abord été la petite rue des Gloriettes et encore avant rue Bouffarde.


Histoire


  • La rue Thévenet a été ouverte au début du 19e siècle.

  • Le coté est a d'abord été occupé par des propriétés bordées de murs et couvertes de végétation dans la pente. Vers 1970, on y a monté trois grands groupes d'immeubles, puis un collège à leurs pieds. Il ne reste qu'une maison en témoin de l'époque antérieure.

  • Sully Prud'homme y aurait eu une maison au 14. Il a son buste place Bellevue.

  • L'abbé Pierre y est né le 5 août 1912 au 8, à l'emplacement du collège.

  • Le coté ouest épouse l'histoire du plateau de la Croix Rousse avec une urbanisation répondant à l'expansion de la fabrique de soie avec l'usine Verdol qui fabriquait des métier à tisser dont un a fonctionné longtemps dans l'immeuble les Espolins.


Art et associations


  • Il n'y en a pas rue Thévenet.


Commerces et services


  • Deux carrossiers dans un petit quartier consacré à la réparation de voitures.

  • Le collège et le gymnase Maurice Scève.

  • Un pédiatre.



Juillet 2006

Publié le
Dernière mise à jour :
Auteur :
Publié par : ruesdelyon.nethttp://www.ruesdelyon.net/img/rue-de-lyon-logo-1476775263.jpg

Avis

Donnez votre avis

Rue Louis Thévenet

Rue Louis Thévenet

La rue Thévenet débute à l'angle de la rue Soulary et continue vers le nord jusqu'à la rue Richan. Ensuite un escalier descend jusqu'à la rue de Saint Dié qui descend vers le vallon de la Boucle. On peut continuer par la rue Pons jusqu'au pont.

30 autres entrées dans la même catégorie :